Un développement à poursuivre pour la géothermie

Développement durable | 04.01.12
Partager sur :
Un développement à poursuivre pour la géothermie - Batiweb
Décembre 2011 a permis la tenue des 1ères journées nationales de la géothermie. Cet événement a notamment été l’occasion de réfléchir sur cette technique et son développement en France. L’intérêt porté à la géothermie pour en retenir l’énergie s’est en effet multiplié ces dernières années, que ce soit auprès des professionnels comme des particuliers. Cet effort d’évolution reste cependant à poursuivre pour s’assurer d’être en conformité par rapport aux règles pré-édictées dans le Grenelle de l’environnement, en vue de 2020.
Présente dans les 10 premiers pays mondiaux producteurs de chaleur issue de la géothermie, la France a montré, ces dernières années, un très vif intérêt pour les opérations de géothermie (pour plus de renseignements, consultez notre publication sur l'énergie géothermique). Employée dans les maisons individuelles ou dans les logements collectifs, cette autre manière de créer de l'énergie est pionnière sur le site de la région parisien. Ce dernier, présentant des caractéristiques idéales pour l'emploi de la géothermie, a vu l'installation de très nombreux réseaux, en faisant aujourd'hui l'un des lieux où l'implantation de sites en géothermie est la plus dense.

Si l'on regarde seulement l'Île-de-France, la région dispose aujourd'hui de plus de e 30 centrales de géothermie, employées pour réchauffer des sites complets d'habitations et de lieux professionnels. Associée aux lieux de géothermie collective, cette géothermie lui voit s'adjoindre des formats de pompes à chaleur adaptées aux usages des particuliers.


Le développement de la géothermie reste à venir

Si ces données peuvent sembler bonnes, il est cependant rapidement constaté un déséquilibre au niveau des réalisations. Les équipements en géothermie situés en région parisienne représentent quasiment la moitié des installations du pays. Cette solution permet à la fois la chauffe et la production d'électricité. Il ne reste alors plus qu'à persuader les maîtres d'ouvrages et maîtres d'œuvre des performances prouvée de la géothermie. Cet équipement a également un avantage certain par rapport aux autres énergies renouvelables, celui de ne pas dépendre des conditions atmosphériques.

La profession doit aussi se faire connaître afin de répondre aux prévisions portant sur le secteur, telles que vues par le Grenelle de l'environnement. C'est dans le cadre de ces données et pour répondre aux objectifs d'énergie renouvelable que ce sont tenues les 1ères journées nationales de la géothermie. L'objectif reste aujourd'hui de professionnaliser le secteur et convaincre différents professionnels d'utiliser le potentiel fourni par cette énergie renouvelable.

D'après ETI Construction - La géothermie, énergie renouvelable à développer


Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Matériau 100 % adapté à la RT 2012 : le monomur - Batiweb

Matériau 100 % adapté à la RT 2012 : le monomur

L’utilisation du monomur ne cesse de croître dans les constructions ces dernières années, au rythme de 2 % par an, surfant sur le Grenelle de l’environnement et la RT 2012. Le monomur se présente sous de multiples aspects, à commencer par la brique, le béton cellulaire et la pouzzolane (roche volcanique). Pour Pascal Deffaugt, maçon et président de la CAPEB Haute-Savoie, « le type de monomur est variable suivant le lieu de construction. Dans le Nord ou en Alsace, les réalisations se font en briques de façon séculaire tandis qu’en montagne, le bois est majoritaire ».