+140 % de croissance pour ManoManoPro en 2020

Distribution | 04.02.21
Partager sur :
+140 % de croissance pour ManoManoPro en 2020 - Batiweb
ManoMano organisait ce jeudi 4 février sa toute première conférence de presse, pour présenter ses résultats 2020 et ses objectifs pour 2021. Le spécialiste du bricolage, de l'aménagement de la maison et du jardin, peut se vanter de ne pas avoir connu la crise, avec une croissance de +100 % de son volume d'affaires en 2020, atteignant 1,2 milliard d'euros. Du côté de ManoManoPro, plateforme destinée aux artisans du bâtiment, la montée en puissance est même de +140 %. Les explications de Philippe de Chanville et Christian Raisson, co-fondateurs.

Créé en 2013 par Philippe de Chanville et Christian Raisson, le pure player de bricolage et d'aménagement ManoMano poursuit son développement. Son succès ne faiblit pas, et l'année 2020 a même accéléré sa croissance, avec un volume d'affaires doublé en un an, passant à 1,2 milliard d'euros, dont 40 % réalisé hors de France. « Cela nous donne une connotation très européenne, et notre objectif est désormais de devenir un leader européen », annonce Christian Raisson.

 

Après l'Espagne et l'Italie, ManoMano mise sur l'Allemagne et le Royaume-Uni

 

Après son succès en Europe du Sud (France, Espagne et Italie), l'enseigne mise cette année sur son développement en Europe du Nord, et notamment en Allemagne et au Royaume-Uni. Philippe de Chanville précise que ces cinq pays représentent, avec la Belgique, 80 % du marché européen de l'aménagement de la maison.

 

Selon lui, ce marché, qui représente 400 milliards d'euros, fait d'ailleurs face à un « vrai retard de digitalisation », mais il note qu'une accélération s'est amorcée avec les différents confinements, ayant poussé les ménages à se tourner davantage vers les ventes en ligne.

 

Il explique qu'avec la crise sanitaire et le télétravail, les ménages ont également passé plus de temps chez eux, et ont eu davantage de velléités de ré-aménagements pour leur intérieur. La demande ayant fortement évolué vers l'aménagement de la maison, ManoMano a pris le tournant. La maison représente d'ailleurs désormais « la troisième catégorie en termes de tarifs » et est devenue « une partie substantielle de ManoMano en 18 mois », précise-t-il.

 

En 2020, ManoMano peut ainsi se féliciter d'avoir enregistré en moyenne 50 millions de visiteurs uniques par mois. Christian Raisson souligne que l'offre est assez exhaustive, avec 10 millions de références, contre en moyenne 100 000 pour les autres enseignes.

 

« 1 artisan Français sur 10 est désormais client de ManoManoPro »

 

Du côté des professionnels, ManoMano ambitionne également de devenir le « one-stop-shot » des artisans du bâtiment, et notamment des PME comptant entre 5 et 10 salariés. Dès 2019, l'enseigne avait en effet lancé « ManoManoPro », une plateforme consacrée aux artisans du bâtiment, avec un accès à 55 000 produits dédiés aux professionnels, que ce soit pour la plomberie, le chauffage, l'électricité, l'outillage ou la quincaillerie, et disponibles à des tarifs privilégiés.

 

Céline Vuillequez, chef des opérations, souligne que l'application est très pratique pour les artisans qui se déplacent beaucoup, car accessible très facilement.

 

« 1 artisan Français sur 10 est désormais client de ManoManoPro », se félicite ainsi Philippe de Chanville. En croissance de +140 % en 2020, cette plateforme a d'ailleurs été étendue à l'Espagne et à l'Italie.

 

Christian Raisson reconnaît que l'offre pourrait à terme également se développer vers des outils de bricolage d'occasion, notamment pour les produits électroportatifs, mais aussi vers des produits de construction et consommables.

 

Les deux fondateurs en ont également profité pour féliciter les 650 salariés qui ont participé à l'atteinte de ces résultats, malgré le télétravail et « des conditions logistiques dégradées ». Philippe de Chanville précise que le recrutement s'est révélé plus compliqué avec la crise sanitaire, mais que 200 collaborateurs ont été recrutés via Zoom en 2020. Ils prévoient désormais de recruter 350 nouvelles personnes, notamment dans les bureaux Paris, Bordeaux et de Barcelone, pour parvenir à 1 000 salariés à fin 2021.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

La construction, un secteur qui recrute ! - Batiweb

La construction, un secteur qui recrute !

S’appuyant sur le nombre d’offres d’emplois déposées ces deux dernières années, RegionsJob propose aujourd’hui son premier baromètre de l’emploi en France. Et surprise : le secteur du BTP semble être le plus dynamique du pays, devant l’industrie manufacturière et agro-alimentaire. Le détail des chiffres de l'étude.
Les offres d’emploi dans le BTP explosent - Batiweb

Les offres d’emploi dans le BTP explosent

Réputée pour être une période plus propice à la prudence qu’à l’embauche, la présidentielle ne semble pas avoir freiné l’embellie du secteur du BTP. Or, comparant le nombre d’offres d’emploi disponibles aux premiers trimestres 2016 et 2017, le site d'emploi RegionsJob constate que la construction est le deuxième secteur le plus dynamique du pays, avec un bond de 61% des offres d’emploi. Précisions.
La France, 2e producteur européen de tuiles et de briques - Batiweb

La France, 2e producteur européen de tuiles et de briques

Selon l’INSEE, la France est le 2ème plus gros producteur de matériaux de construction en terre cuite, derrière l’Allemagne et devant le Royaume-Uni. Le pays est porté par la production de tuiles (2ème producteur européen), plus que de briques (5ème producteur européen). La France reste toutefois à la seconde place derrière l’Allemagne, que ce soit pour la production de tuiles et pour l’ensemble des produits de construction en terre cuite.
Construction et Covid-19 : la France parmi les pays européens les plus impactés - Batiweb

Construction et Covid-19 : la France parmi les pays européens les plus impactés

Une grande partie des pays européens sont touchés par le coronavirus et amorcent leur sortie de crise avec les premiers déconfinements. Malgré la reprise progressive des chantiers partout en Europe, l’Office européen des statistiques, Eurostat, a annoncé que la production dans la construction en zone euro a chuté de 14,1 % en mars, un chiffre qui reflète l’impact du coronavirus et du confinement sur l’activité de la construction en Europe.