ConnexionS'abonner
Fermer

Chauffage bois : les réserves en granulés ne manquent pas

Publié le 24 novembre 2021

Partager : 

Alors que l'hiver arrive, et que les grands froids reviennent, l'association nationale des professionnels du chauffage au granulé de bois Propellet fait le point sur les réserves. Si les Français ont fait leurs stocks plus tôt cette année, par crainte de pénuries et de hausses de prix, l'association assure que la ressource reste abondante en France.
Chauffage bois : les réserves en granulés ne manquent pas - Batiweb

Dans un contexte de hausse des prix de l'énergie et de tensions sur l'électricité, l'association Propellet rappelle que le granulé de bois est une ressource renouvelable très présente en France, et dont les variations de prix restent modérées par rapport à d'autres énergies.

 

Une production en croissance

 

Depuis le début des années 2000, la production en granulés de bois ne cesse d'augmenter, en même temps que les ventes de chaudières et poêles à bois. Ainsi, entre 2005 et 2021, la production française de granulés est passée de 50 000 tonnes à 1,7 million de tonnes. Et cette hausse devrait se poursuivre, pour atteindre 1 million de tonnes supplémentaires d'ici 2023.

 

Cette croissance de la production de granulés s'explique notamment par la croissance de la demande en bois français, qui devrait encore s'accélérer avec l'entrée en vigueur de la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020) au 1er janvier 2022.

 

Grâce à cette demande en bois, l'activité des scieries se trouve dynamisée. Ces dernières produisent plus de chutes de bois et de sciures, qui peuvent ensuite être transformées en granulés.

 

Un modèle français qui assure la sécurité des approvisionnements

 

Propellet souligne que la France est majoritairement autosuffisante, par comparaison avec l'Italie, pays importateur, ou l'Allemagne et l'Autriche, aussi actifs à l'export qu'à l'import. Autre caractéristique française : les producteurs ont pris l'habitude de constituer des stocks de granulés.

 

Propellet constate que cette année, les Français ont constitué leurs stocks plus tôt, certainement en raison des hausses de prix de l'énergie et des craintes de pénuries : « Après un long printemps frais, dans l'ambiance anxiogène créée par la flambée des prix des énergies fossiles et de l'électricité, certains utilisateurs finaux, plus nombreux cette année, ont constitué leurs propres stocks, plus tôt et en plus grandes quantités qu'en 2020 », note l'association. De fait, une part importante de la demande a déjà été servie.

 

En ce mois de novembre, à la veille de l'hiver, Propellet estime que les réserves des fabricants français sont toutefois loin d'être vides, bien qu'inégalement réparties sur le territoire. Outre ces réserves, l'association précise que la diversité des distributeurs, de leurs modèles d'achat, de stockage et de commercialisation, permet d'assurer la sécurité des approvisionnements.

 

« En France, en cette mi-novembre 2021, l'offre de granulé est présente en quantités suffisantes (…) Le consommateur peut exercer sereinement son choix : une vaste offre de granulé de bois se présente à lui », résume ainsi Propellet.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Sur le même sujet

INTERMAT Paris 2024

INTERMAT Paris 2024 est le rendez-vous incontournable du secteur des bâtiments et travaux publics. La décarbonation sera le thème phare de cette nouvelle édition articulée autour des 4 thématiques clés...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.