Marché des outils de bricolage : un chiffre d'affaires en hausse de 11 % en 2020

Distribution | 29.04.21
Partager sur :
Marché des outils de bricolage : un chiffre d'affaires en hausse de 11 % en 2020 - Batiweb
Comme chaque année, le Syndicat des Marques d'Outillage Portatifs et Consommables pour les professionnels et le grand public (SECIMPAC) et GFK, spécialiste des panels de distributeurs d'outillage, ont dévoilé le bilan annuel des ventes d'outils de bricolage. Malgré une année 2020 marquée par la crise sanitaire, le marché semble avoir profité du regain d'intérêt des Français pour le réaménagement de leur intérieur et de leur extérieur.

Le Syndicat des Marques d'Outillage Portatifs et Consommables pour les professionnels et le grand public (SECIMPAC) et GFK ont publié jeudi 22 avril le bilan annuel des ventes d'outils de bricolage.

 

Sans grande surprise, le marché a été particulièrement dynamique en 2020, boosté par les envies de travaux des Français, nombreux à avoir voulu réaménager ou améliorer leur logement et leur extérieur.

 

De fait, le SECIMPAC note que le cumul des ventes d'outillages électriques auprès des distributeurs grand public et professionnels a augmenté de 5,9 % en 2020, après une hausse plus modérée de 2,3 % en 2019.

 

Une bonne année pour le e-commerce et les GSB

 

Les ventes en e-commerce progressent notamment de 46,8 %, sûrement aidées par les confinements et fermetures des magasins physiques. De fait, la part de marché du e-commerce continuent d'augmenter, passant de 12 à 14 % en un an.

 

Les ventes réalisées auprès de la distribution grand public sont quant à elles en hausse de +8 % en 2020, après une chute de -6,2 % en 2019. Dans le détail, les produits filaires tirent leur épingle du jeu, au détriment du sans fil. Ainsi, la part de marché des produits sur batterie recule de 2 %, avec 45 % en 2020 (contre 47 % en 2019). Le SECIMPAC constate également que les outillages stationnaires et de finition ont vu leurs ventes nettement progresser. « Les différents confinements ont amené les Français à faire eux-mêmes des travaux plus techniques et plus audacieux », estime-t-il.

 

Les ventes réalisées auprès de la distribution professionnelle ont également augmenté, mais plus modérément, de +2 %. Contrairement au secteur grand public, les ventes d'outillage sur batterie progressent encore face aux filaires. En revanche, les outils de perçage perdent du terrain, tout comme chez les distributeurs grand public. En ce début d'année 2021, le syndicat souligne que la demande est de plus en plus forte en outillage électrique pour le bricolage et le bâtiment, et alerte sur les risques de tensions et de pénuries de matières premières.

 

Seul le segment de l'outillage motorisé pour l'entretien des jardins affiche une baisse de -1,9 % en 2020 (après +5 % en 2019). Le SECIMPAC note que la reprise s'est toutefois faite dès la fin du premier confinement au mois de mai, notamment avec la réouverture des magasins physiques. Si les ventes sur internet ont été en nette croissance avec +9,3 %, elles restent encore très minoritaires puisqu'elles ne représentent que 4,5 % du total des ventes. Le SECIMPAC ne semble toutefois pas inquiet pour la suite, et observe même un regain d'intérêt des Français pour leur jardin Ces derniers reprennent plaisir à s'occuper de leur pelouse, de leurs haies, et plus largement du jardinage.

 

Dans son bilan, GFK note que le chiffre d'affaires du marché des outils de bricolage énergisés est en hausse de +11,1 % et atteint 448 millions d'euros, notamment grâce aux ventes sur internet mais aussi à la résistance des grandes surfaces de bricolage (GSB) malgré la crise et les différents confinements. Ces dernières affichent même une croissance de 10 % sur l'année, malgré une chute brutale des ventes lors du premier confinement. A l'inverse, les ventes ont baissé de -5,5 % dans les grandes surfaces alimentaires (GSA). Ces dernières ne semblent pas être parvenues à tirer partie de la fermeture des enseignes spécialisées.

 

Du côté de l'outillage motorisé pour l'entretien des espaces verts, le chiffre d'affaires est en hausse de 1,1 %, pour atteindre 1,08 milliard d'euros. GFK note que les spécialistes du jardin ont particulièrement profité de la croissance du marché, avec une hausse de +7,2 % pour les jardineries et LISA. Les produits les plus plébiscités en 2020 sont les broyeurs (+21 % de croissance en valeur), puis les aspirateurs-souffleurs-broyeurs, et les tronçonneuses.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Le marché de la salle de bains en perte de vitesse en 2020 - Batiweb

Le marché de la salle de bains en perte de vitesse en 2020

La 5ème édition des Etats Généraux de la Salle de Bains avait lieu ce jeudi 20 mai. L'occasion de faire le bilan 2020 du marché, et de présenter les lauréats du palmarès des salles de bains remarquables 2021. L'Afisb dévoile que, pour la première fois depuis 4 ans, le marché de la salle de bains est en baisse, avec -5,4 %, impacté par la crise et la fermeture des points de vente.
Une vraie logistique au service d’une gamme complète  - Batiweb

Une vraie logistique au service d’une gamme complète

En plus d’être fabricant de plaques et carreaux de plâtre, Isolava France propose une gamme de produits complète sur le marché de l’aménagement intérieur et de l’isolation. C’est grâce à notre gamme élargie que nous pouvons vous proposer des ensembles de produits en adéquation avec vos exigences thermiques, acoustiques et/ou esthétiques. Les produits d’ Isolava s’adressent aux professionnels du bâtiment mais également aux particuliers exigeants.