Biofioul, vers une conversion écologique Eco-construction | 18.10.19

Partager sur :
La Fédération Française des Combustibles et Carburants, et Chauffage (FF3C) est une organisation représentative de la distribution des énergies hors réseaux. Elle a annoncé le début de la procédure de la mise sur le marché du biofioul à 10 et 30% d’incorporation d’énergie renouvelable, d’ici fin 2020.

Bien que le Premier Ministre, Edouard Phillipe avait annoncé la volonté du gouvernement d’ici 2028, de mettre en place une transition énergétique plus écologique en termes d’utilisation du fioul, cette décision n’avait pas fait l’unanimité auprès des professionnels. Ces derniers considèrent que l’alternative électrique, entre autres, pourrait accroître la surconsommation de l’électricité.

C’est pourquoi, FF3C a annoncé la mise en place sur le marché, d’un biofioul à 10 et 30% d’incorporation d’énergie renouvelable.

 

Une transition énergétique plus verte et économique

Cette conversion, plus écologique, permettra aux consommateurs une transition plus douce et leur donnera la possibilité d’utiliser des chaudières existantes, compatibles avec le biofioul, comme celle de WOLF.

Lancée récemment, la COB-2 est une chaudière au fioul à condensation économe et compatible au biofioul avec les biocarburants. Dans un communiqué, Wolf explique que la chaudière « assure une chaleur agréable aux utilisateurs grâce à une combustion de fioul à la fois économe, peu polluante et efficace ».

La FF3C cite aussi l’exemple de la société BOLLORE Energy qui a effectué le premier lancement de biofioul.

« Biofioul Evolution » est une alternative au fioul domestique, compatible avec toutes les installations de chauffage des particuliers et des professionnels. Composée à 95% de fioul minéral ainsi que de 5% de matière végétale, elle contient également un additif qui lui permet de réduire jusqu’à 7%, la consommation.

Pour Akim Britel, directeur général de BOLLORE Energy, ce biocombustible « est la solution la plus efficace en secteur rural non desservi par les réseaux de gaz. Il va non seulement permettre à nos clients de continuer à utiliser leur chaudière à combustible liquide sans augmenter leur budget chauffage mais aussi de diminuer les émissions de CO2 traduisant ainsi la volonté de Bolloré Energy de participer à la transition énergétique ».

Le déploiement du biofioul en France a pour objectif de généraliser l’incorporation d’emag de colza dans le fioul domestique allant jusqu’à 10% sur l’ensemble des chaudières fioul déjà en place et d’assurer la compatibilité des matériels récents avec des taux d’énergie renouvelable supérieurs, de 30% minimum.

A l’heure actuelle, le biofioul est contraint par un taux maximal d’incorporation à 7% et d’une fiscalité qui devra encore être adaptée à la transition écologique. Cette nouvelle transition pourrait permettre aux français d’atteindre un taux de 50% d’énergie renouvelable d’ici 2024 sans investissement d’industriels ni de subvention.

 

D.T 

Photo de Une: ©FF3C

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« La transition énergétique de la France est vitale », selon l’Agence internationale de l’énergie

« La transition énergétique de la France est vitale », selon l’Agence internationale de l’énergie

Les initiatives menées par la France pour accélérer sa transition énergétiques sont-elles suffisantes ? Visiblement non, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE). En effet, si cette dernière a salué les objectifs ambitieux fixés par le gouvernement, elle constate que les investissements dans les énergies vertes manquent encore pour y parvenir. Tour d’horizon des observations émises par l’AIE.
Delphine Batho débarquée du ministère de l'Ecologie

Delphine Batho débarquée du ministère de l'Ecologie

Le président de la République François Hollande a mis fin mardi aux fonctions de sa ministre de l’Ecologie et du développement durable Delphine Batho. En qualifiant le budget 2014 de « mauvais » parce qu'il réduisait de 7% ses crédits , l'ex ministre a rompu le principe de cohésion demandé par François Hollande. Elle sera remplacée par un député socialiste, Philippe Martin.
Monaco accélère la transition énergétique de ses bâtiments avec Cerqual

Monaco accélère la transition énergétique de ses bâtiments avec Cerqual

Tout comme l’hexagone, la Principauté de Monaco s’est elle aussi dotée d’une Réglementation énergétique, entrée en vigueur en juillet dernier. Celle-ci intègre notamment un volet entier consacré à la construction de logements. Une véritable opportunité pour la certification NF Habitat HQE, dont le gestionnaire Cerqual Qualitel Certification a signé un partenariat de 3 ans avec la cité-État.
Vers une révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie ?

Vers une révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie ?

Présentée dans son intégralité le 25 janvier dernier, la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) peine à convaincre les acteurs du secteur environnemental. Tout particulièrement, les objectifs fixés concernant le développement des renouvelables est loin de faire l’unanimité. Afin de rassurer les opposants à la feuille de route énergétique actuelle, le ministre François de Rugy a assuré qu’il était prêt à « l’adapter et la retravailler sur quelques points ».

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter