Certificats d’économies d’énergie : 18 programmes soutenus par le gouvernement Eco-construction | 21.01.19

Partager sur :
À l’aube de la quatrième période du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE), le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a annoncé un investissement de plus de 100 millions d’euros afin de soutenir 18 programmes visant à limiter les consommations ou déperditions énergétiques. Le point sur ces initiatives.
Dès septembre 2016, un important travail de concertation avait été mené avec les différents acteurs de la transition énergétique en vue de la quatrième période du dispositif CEE, prévue entre 2018 et 2020. S’inscrivant dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, cette nouvelle étape apporte avec elle son lot d’objectifs ambitieux, inscrits au Journal officiel du 3 mai 2017.

Entre autres, 1 600 TWh cumac d’énergie devront être économisés de 2018 à 2020. Les modalités du dispositif ont également évolué, de sorte que les relations entre entreprises obligées et délégataires soient davantage sécurisées.

Près de 200 millions d’euros investis dans des programmes inédits

Afin de contribuer à ces objectifs, François de Rugy avait lancé deux appels à programmes de certificats d’économies d’énergie en avril 2018. Le 20 novembre dernier, le ministre de la Transition écologique et solidaire avait ainsi annoncé les 10 premiers lauréats, qui bénéficieront d’un investissement de 82 millions d’euros.

Ce 18 janvier, 18 nouveaux programmes d’économies d’énergie ont été distingués par le ministre d’État. Cette fois, plus de 100 millions d’euros seront investis par le gouvernement afin de mener ces initiatives à bien.

« Les projets ont été reçus en deux vagues, au 15 juillet et au 1er octobre 2018. Ils ont été sélectionnés en fonction de leur degré de maturité, de leur périmètre et de leur efficience », détaille le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Massifier la rénovation énergétique avant tout

En outre, les programmes porteront sur une multitude de thématiques, parmi lesquelles l’éducation aux économies d’énergie auprès des publics scolaires, le développement du covoiturage ou encore la formation des acteurs de la chaîne logistique du froid.

Surtout, la rénovation énergétique sera au cœur de ces 18 programmes, qui porteront notamment sur le développement d’innovations techniques au service de la réhabilitation du bâti, la formation des acteurs du secteur bancaire aux enjeux de la rénovation, et la mise en œuvre de plusieurs expérimentations sur l’ensemble du territoire.

« Depuis son lancement en 2006, le dispositif a notamment permis d’économiser 1 700 TWhc validés par le Pôle national CEE, soit l’équivalent de la consommation énergétique résidentielle de 17 millions de Français pendant 15 ans », souligne le ministère. « Avec des objectifs doublés, le dispositif mobilisera plus de 6 milliards d’euros sur la période 2018-2020, pour réaliser des actions d’économies d’énergie. »

F.C
Photo de Une : ©Adobe Stock
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Certificats d’économies d’énergie : « Plus le grand public est renseigné, mieux c’est », F. Annamayer

Certificats d’économies d’énergie : « Plus le grand public est renseigné, mieux c’est », F. Annamayer

Alors que les Certificats d’économies d’énergie dédiés aux collectivités vont progressivement céder leur place à d’autres aides, le dispositif peine encore à trouver grâce aux yeux des particuliers. Manque d’information ? Démarches trop lourdes ? Les CEE ne manquent pourtant pas d’avantages, pour les ménages comme pour les professionnels. Le point avec Franck Annamayer, président du Groupement des professionnels des CEE (GPCEE).
Le chanvre s’offre une place de choix sur le marché de l’isolation français

Le chanvre s’offre une place de choix sur le marché de l’isolation français

Naturelle, efficace et facile à poser, l’isolation chanvre se fait peu à peu sa place sur le marché du BTP français. Pour le plus grand plaisir de Biofib’, qui ne manque pas d’arguments pour vanter les mérites de ses solutions végétales. Multi-certifiées, celles-ci ont déjà séduit nombre de maîtres d’ouvrage, qui peuvent aujourd’hui pleinement observer les bienfaits de cette technique en adéquation avec les objectifs de la loi de transition énergétique.
Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Le Président Emmanuel Macron a réuni hier après-midi, mercredi 24 octobre, une trentaine de dirigeants d’entreprises, parmi lesquels les dirigeants d’EDF, Engie, Total, Orano, Vinci, Saint-Gobain ou Veolia, mais aussi des organismes de recherche comme le CNRS ou l’INRA, pour une « séance de travail » en prévision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui devrait être annoncée à la mi-novembre.
Deux coordinateurs pour organiser le Plan de rénovation énergétique des bâtiments

Deux coordinateurs pour organiser le Plan de rénovation énergétique des bâtiments

Projet majeur du gouvernement, le Plan de rénovation énergétique des bâtiments a été présenté le 24 novembre dernier par les ministres Nicolas Hulot et Jacques Mézard. Afin de donner une nouvelle impulsion à cette initiative, ces derniers ont annoncé ce 21 décembre la nomination de deux animateurs pour coordonner la concertation : Marjolaine Meynier Millefert, députée de l’Isère, et Alain Maugard, président de Qualibat.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter