Feu vert pour le parc éolien en mer à grande échelle en Bretagne Eco-construction | 21.04.17

Partager sur :
Le consortium Ailes Marines, spécialisé dans l’installation d’éolien en mer, a obtenu les trois autorisations administratives nécessaires à la construction et l’exploitation d’un nouveau parc au large de la baie de Saint-Brieuc, en Bretagne. Composé de 62 éoliennes, le projet devrait être en mesure de produire l’équivalent de la consommation électrique de 850 000 habitants.
Victoire pour Ailes Marines ! Répondant à l’appel d’offres lancé en 2011 par le ministère de l’Énergie et du Développement durable, le consortium (Iberdrola en Espagne et Eole-RES en France) vient d’obtenir les autorisations administratives qui étaient nécessaires au lancement de la construction d'un parc éolien, à savoir, la concession d’utilisation du domaine public maritime, l’AUIOTA (Autorisation Unique pour les Installations Ouvrages Travaux et Activité ) et l’APO (Approbation du Projet d’Ouvrage).

Installé en baie de Saint-Brieuc, il s’agit selon Ailes Marines « du premier projet d’énergie marine renouvelable de grande échelle en Bretagne, et l’un des premiers de cette nature au niveau national à se voir attribuer l’ensemble de ses autorisations ». Une nouvelle rassurante pour les sociétés voulant se lancer dans l’éolien, après l’annulation du schéma éolien en Bretagne et dans d’autres régions du pays. Preuve de la meilleure santé de l'éolien offshore, malgré ses difficultés ?
 
Le projet entre dans le cadre du « Pacte électrique Breton » décidé en décembre 2010, qui repose notamment sur le développement des énergies renouvelables, avec un objectif de 3 600 MW de puissance installée, dont 1 000 MW d’éolien en mer.

Un projet ambitieux

Les 62 éoliennes, massives, culminent à 216 mètres de haut et, pour éviter la pollution visuelle et sonore, se trouvent à plus de 16 km des côtes les plus proches (Cap Fréhel), 33 km de Saint Brieuc et 35 km de Saint-Malo. D’une capacité installée de 496 mégawatt (MW), le projet apportera sur le réseau 1 850 gigawatt-heure par an, l’équivalent de la consommation de 850 000 habitants.

Le groupe a également assuré que le parc éolien permettra la création de 2 000 emplois, dont 140 dédiés à sa maintenance. Le coût, financé intégralement par les actionnaires d’Ailes Marines, est évalué à 2,5 milliards d’euros.

Les nombreux pêcheurs en activité dans la baie de Saint-Brieuc, notamment de coquilles Saint-Jacques, ont exprimé leurs inquiétudes vis à vis de la présence de ces éoliennes et de l'impact de ces colosses de béton sur la faune et la flore maritimes. Pour y répondre, des mesures ont été prises afin d'harmoniser la coexistence des deux exploitations. Les câbles reliant les éoliennes au continent seront enfouis. Quant aux bases des éoliennes, elles seront en métal, et non en béton.

Pour l’instant en pleine phase de préparation, le parc commencera sa période de construction en 2018 pour être livré en 2020.

F.T
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

Nul doute que Ségolène Royal aura suivi la nouvelle avec attention, et que l’ex-ministre de l’Environnement sera ravie des résultats publiés ce 18 mai par le Syndicat des énergies renouvelables (SER). L’organisme indique en effet que l’électricité renouvelable représentait 18% de la consommation électrique française au premier trimestre 2017. Un chiffre qui devrait encore progresser au vu des nouveaux raccordements prévus cette année.
Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.
Énergies renouvelables : les investissements en berne au premier semestre 2018

Énergies renouvelables : les investissements en berne au premier semestre 2018

Déjà mis à mal en 2016, les investissements dans les énergies renouvelables ont encore baissé en ce début d’année. Selon le dernier rapport publié par Bloomberg New Energy Finance, le solaire photovoltaïque, tout particulièrement, n’a rassemblé que 71,6 milliards de dollars à l’échelle mondiale au cours du premier semestre 2018. Heureusement, l’éolien atténue légèrement la tendance, avec une hausse des investissements de +33%. Bilan et perspectives.
Congrès Smart Energies : fort développement des renouvelables en 2017, malgré certaines inégalités

Congrès Smart Energies : fort développement des renouvelables en 2017, malgré certaines inégalités

En marge du congrès Smart Energies 2018, l’organisation REN21 a publié ce 4 juin la nouvelle édition de son rapport relatif au développement des énergies renouvelables dans le monde, le « Global Statuts Report ». Si le document fait état d’une forte augmentation des nouvelles installations l’année dernière, celles-ci ne semblent avoir été mises qu’au profit de la production d’électricité, au détriment des secteurs de la chaleur et du froid ainsi que des transports. Tour d’horizon des principaux enseignements de ce rapport.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter