L’UFME publie une fiche technique sur le recyclage des fenêtres Eco-construction | 18.11.19

Partager sur :
Après avoir publié une charte d’engagement volontaire pour le recyclage des menuiseries en fin de vie, l’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME) annonce la publication d’une fiche technique résumant les grands principes de leur collecte et de leur traitement. Ce document revient notamment sur la valorisation des différents éléments composant une fenêtre et les unités de recyclage dans lesquelles il faut les déposer. Détails.

Engagée dans le recyclage des fenêtres en fin de vie avec la publication d’une charte en juillet dernier, l’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME) publie cette fois-ci une fiche technique sur les bonnes pratiques concernant leur collecte et leur traitement.

 

Des rappels concernant la valorisation des différents éléments

 

Cette fiche revient sur trois points fondamentaux :

 

  • Les valorisations possibles concernant les vitrages, les profilés des cadres ouvrants et dormants qu’ils soient en PVC, en métal ou en bois, et les pièces de quincaillerie et renforts métalliques.

 

  • Le principe de la collecte sélective. La fiche rappelle que les menuiseries doivent être entreposées et transportées dans des contenants dédiés « pour éviter la casse des vitrages et leur contamination par des substances incompatibles avec le cahier des charges des fours de verre plat », et que tous les éléments doivent ensuite être triés séparément pour être recyclés.

Les différentes façons d'entreposer et transporter les menuiseries en fin de vie. ©UFME

 

  • Le démantèlement et le traitement, avec la dissociation des composants (séparation des cadres, des profilés et vitrages etc.), « souvent réalisée par les professionnels du recyclage ».

 

Enfin, la fiche rappelle dans quelles unités de recyclage les différents éléments doivent être déposés.

 

« Cette fiche a vocation à être diffusée massivement à tous les acteurs potentiellement concernés, amenés à détenir des menuiseries en fin de vie : aux installateurs, fabricants, maîtres d’ouvrages, aux professionnels du recyclage, mais également et même, surtout, aux donneurs d’ordre en charge d’opérations de rénovation, de réhabilitation ou déconstruction de bâtiments existants » explique Ludivine Menez, déléguée technique de l’UFME.

 

« Il faut que les professionnels aient connaissance des possibilités et des contraintes afin d’organiser efficacement la collecte et le traitement en amont », ajoute-t-elle.

 

Ce document est le premier d’une série qui sera publiée dans les mois prochains. Il est disponible ici.

 

C.L.

Photo de une : ©UFME

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L’UFME présente sa charte d'engagement volontaire pour le recyclage des menuiseries

L’UFME présente sa charte d'engagement volontaire pour le recyclage des menuiseries

Engagée dans le recyclage des menuiseries, l’UFME (Union des Fabricants de Menuiserie) propose désormais une charte pour aider les entreprises, qui souhaitent participer à cette démarche, à adopter les bonnes pratiques pour la collecte, le traitement et la valorisation de leurs produits en fin de vie. Les entreprises volontaires signent ainsi des engagements collectifs, et d’autres plus spécifiques à leur filière.
Menuiserie : une filière donne une seconde vie aux vitrages

Menuiserie : une filière donne une seconde vie aux vitrages

En 2012, 320 tonnes de vitrage ont été recyclées en vitrage et 672 tonnes de menuiseries PVC ont été recyclées, à travers le programme REVALO - Réduction et valorisation des déchets du bâtiment. Menée en partenariat par quatre grands noms du monde du bâtiment et du recyclage, cette nouvelle filière vise à accompagner les chantiers dans leur gestion des déchets.
Les fenêtres PVC, entre simplicité et fonctionnalité

Les fenêtres PVC, entre simplicité et fonctionnalité

Quelques semaines après Equip’Baie, l’UFME (Union des fabricants de menuiseries) a présenté ce 4 décembre à la presse les résultats d’une étude menée par Harris Interactive concernant la perception des fenêtres par les ménages français. Plus de 1 000 personnes ont ainsi participé à cette enquête, qui propose tout particulièrement un focus sur les équipements en PVC. Le verdict.
Rénovation de fenêtres sur un châssis PVC existant : une solution à proscrire !

Rénovation de fenêtres sur un châssis PVC existant : une solution à proscrire !

L’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME) a publié une fiche de recommandation invitant les professionnels à proscrire la pose de fenêtres en réhabilitation sur un châssis PVC existant. Le syndicat rappelle notamment que le DTU 36.5, qui énonce les règles de l’art pour la pose de fenêtres et portes en rénovation, ne traite que des cas des dormants existants conservés en bois ou en acier. En conséquence, cette solution n’est couverte par aucune garantie.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter