La Mjøstårnet, plus haute tour en bois du monde, enfin inaugurée Eco-construction | 25.03.19

Partager sur :
C’est officiel : le bâtiment en bois le plus élevé du monde culmine désormais à 85,4 mètres. Comme prévu, la Mjøstårnet a en effet été inaugurée ce mois-ci à Brumunddal, en Norvège. Pouvant se targuer de détenir un record, qui sera néanmoins bien vite dépassé, le projet se distingue par des procédés constructifs particuliers qui en font une réalisation exemplaire. Présentation.

Bien que récentes, les tours Treet (52,8 mètres de haut) et Brock Commons (53 mètres) auront vite été dépassées, tout comme le projet HoHo Wien (84 mètres), encore en construction. C’est à présent la Mjøstårnet, inaugurée en mars à Brumunddal, qui détient le record du plus haut bâtiment en bois au monde, avec ses 85,4 mètres.

Construit par Hent AS et Moelven Limtre AS pour le compte d’Arthur and Anders Buchardt, l’édifice abrite un hôtel, des espaces de bureaux et des logements privatifs. Se voulant un modèle d’éco-construction, le projet a été mené en étroite collaboration avec des fournisseurs et des produits locaux.

« Nous voulons inspirer les autres à construire de la même façon », explique Øystein Elgsaas, l’un des architectes de l’agence Voll, qui a imaginé la tour. « Nous cherchions à concevoir un plan général étroit, fournissant à la fois de la place pour différents types d’espaces tout en assurant que les poteaux ne dominent pas trop à l’intérieur, et nous avons réussi ».
 

Des procédés constructifs exemplaires


Afin de mener ce projet à bien, le bâtiment a été fabriqué grâce à des procédés innovants. Ainsi, la structure de l’ensemble est similaire à celle d’une construction traditionnelle, mais ses dimensions sont largement plus élevées, avec des poteaux de bois mesurant en moyenne 60 x 60 centimètres. En revanche, c’est le béton qui a été choisi pour les dalles des étages supérieurs afin de ralentir l’oscillation du bâtiment en bois.

La tour Mjøstårnet dispose néanmoins d’une structure légère dotée de poutres et de composants en lamellé-collé venus de Norvège. La portance secondaire des cages d’escalier et d’ascenseur, en CLT, n’est quant à elle pas structurellement connectée au lamellé-collé. Celle-ci est renforcée par des panneaux Kerto LVL Q-panel conçus par Metsä Wood.

« Le Kerto LVL est un matériau léger et très droit garantissant une production sans délais. C’est un produit de très bonne qualité », souligne Rune Abrahamsen, PDG de Moelven Limtre. « En tant que fabricant de lamellé-collé, nous nous efforçons d’utiliser le plus possible nos propres matériaux. Cependant, le Kerto LVL est un matériau de première qualité pour les dalles supérieures et les poutres finales ».

La stabilité de la tour est également assurée par des composants diagonaux placés sur la façade. Des clous, vis et plaques en acier ont par ailleurs été utilisés pour réaliser les connexions bois-bois et acier-bois. Celles-ci « ont été conçues pour que, réunis, les éléments du plancher préfabriqués agissent comme plaque rigide unique », explique Rune Abrahamsen.

Ce dernier ajoute enfin que de nouveaux projets de gratte-ciel sont déjà en cours de réflexion. « Avec l’augmentation de la concentration démographique urbaine, la demande pour plus de constructions durables s’accroit et le bois aura un rôle de plus en plus important à jouer », estime Metsä Wood, dont la collaboration avec Moelven s’annonce décidément fructueuse.

F.C
Photo de Une : ©Photographe Anti Hamar, Voll Arkitekter AS and Moelven AS

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Plus de 2 500 participants au congrès Woodrise, une seconde édition déjà annoncée !

Plus de 2 500 participants au congrès Woodrise, une seconde édition déjà annoncée !

Bonne nouvelle pour les professionnels de la construction durable ! La première édition de Woodrise, congrès dédié aux immeubles bois de moyenne et grande hauteur, a en effet rencontré un vif succès, attirant plus de 2 500 participants – preuve, s’il en est, du dynamisme de la filière. Face à cet enthousiasme, les organisateurs ont d’ores et déjà révélé que l’événement reviendrait dès 2019.
Norvège : la « tour de Mjøs », plus haut bâtiment en bois au monde

Norvège : la « tour de Mjøs », plus haut bâtiment en bois au monde

Villes durables, conservation de la biodiversité, préservation des ressources... En matière de politique environnementale, la Norvège fait figure de modèle à suivre ! Le pays nordique est d'ailleurs en train de se doter de la plus haute tour en bois au monde. D'une hauteur de 85,4 mètres (soit 18 étages), le bâtiment accueillera notamment une piscine intérieure, un hôtel et des bureaux. Les détails sur cette construction ambitieuse.
Un immeuble en bois et en BIM signé Demathieu Bard

Un immeuble en bois et en BIM signé Demathieu Bard

Ce sont deux challenges pour un seul projet auxquels est actuellement confrontée l'agence Marne-la-Vallée du groupe Demathieu Bard. Cette dernière est en effet mobilisée sur la réalisation d'un immeuble tertiaire situé à Champs-sur-Marne (77), qui, en plus de disposer d'une structure bois, a été conçu en BIM. Tous les détails sur ce chantier qui s'annonce déjà comme une référence pour l'entreprise.
Un immeuble tertiaire offre une nouvelle

Un immeuble tertiaire offre une nouvelle "Perspective" à la construction bois

Après trois ans de travaux – et un léger retard sur le calendrier prévisionnel -, l’immeuble tertiaire à ossature bois « Perspective » a été inauguré le 30 octobre dernier à Bordeaux en présence du maire Alain Juppé. Culminant à 31 mètres de haut, le projet est actuellement l’immeuble tertiaire en structure bois le plus élevé de France. Présentation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter