OVALEC, nouvel outil en faveur de l’économie circulaire dans la construction Eco-construction | 25.11.16

Partager sur :
OVALEC, nouvel outil en faveur de l’économie circulaire dans la construction    Batiweb
Le CSTB, le BRGM, Bouygues Construction et l’Association HQE – France GBC ont lancé le développement d’un nouvel outil d’aide à la décision et à la conception, au service de la qualité environnementale des bâtiments. Baptisé OVALEC, cet outil vise à accompagner les acteurs du bâtiment dans l’économie circulaire. Il s’agit notamment de favoriser l’utilisation de ressources secondaires issues du recyclage et du réemploi, et de réduire les déchets liés à la déconstruction du bâtiment.
La 3e édition de l’appel à projets de recherche de l’Ademe, « Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 », a récompensé le CSTB, le BRGM, Bouygues Construction et l’Association HQE – France GBC, pour leur projet de Recherche & Développement OVALEC (Outils pour Valoriser les actions de transition vers une Economie Circulaire dans la construction).

Son objectif, faire progresser l’économie circulaire dans la construction. Réduire l’impact environnemental lié à l’extraction de ressources minérales, et la quantité de déchets du bâtiment, ainsi que leur mise en décharge, sont devenus « des enjeux de taille pour la filière construction », disent les organismes. Mais pour promouvoir l’économie circulaire, encore faut-il avoir « une bonne connaissance » des spécificités territoriales de chaque projet de construction.

Un nouvel outil d’aide à la décision et à la conception

C’est dans ce contexte qu’ils lancent aujourd’hui le développement d’un nouvel outil d’aide à la décision et à la conception, au service de la qualité environnementale des bâtiments. Complémentaire aux outils ACV Bâtiments actuels, il aura pour spécificité de prendre en compte les caractéristiques du territoire d’implantation des ouvrages et d’intégrer différents scénarios prospectifs pour la gestion des matériaux en fin d’usage / fin de vie.

Baptisé du même nom que le projet, l'outil OVALEC permettra de :

- Mieux prendre en compte la tension sur la ressource locale non renouvelable (primaire et secondaire)
- Comparer des scénarios actuels et prospectifs pour gérer la fin d’usage / fin de vie du bâtiment,
- Calculer de nouveaux indicateurs qui intègrent la dimension locale : Ressources et Déchets


Par exemple, « les acteurs pourront évaluer plusieurs scénarios de conception pour un projet de bâtiment sur un territoire, en faisant varier la proportion de matières premières recyclées localement ».
Par ailleurs, une « approche prospective » sera intégrée pour comparer des solutions de gestion des matières issues de la déconstruction du bâtiment.

Les travaux devraient contribuer à réduire l’impact lié à la consommation de matériaux non renouvelables, à augmenter l’utilisation de ressources secondaires issues du recyclage ou du réemploi, et à limiter les déchets liés à la déconstruction du bâtiment.

Des tests et mises en application sur des cas concrets seront réalisés pour recueillir des retours d’expérience, notamment au sein des équipes de Bouygues Construction, et une expérimentation plus large coordonnée par l’association HQE – France GBC.

Les premiers résultats sont attendus pour mars 2019.

R.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« L'économie circulaire reste à inventer dans la construction » (Eden) Batiweb

« L'économie circulaire reste à inventer dans la construction » (Eden)

François-Michel Lambert, président-fondateur de l'institut de l'Economie Circulaire, s'est exprimé sur ce thème, lors d'un atelier-débat organisé par l'association Equilibre des Energies (Eden). Il propose trois axes qui pourraient être abordés dans la loi sur la transition énergétique : considérer les déchets comme une ressource, favoriser l'innovation technologique et les initiatives territoriales et définir de nouveaux modèles de fiscalité et de comptabilité. Compte-rendu des débats.
Comment lever les derniers freins au recyclage des déchets du BTP ? Batiweb

Comment lever les derniers freins au recyclage des déchets du BTP ?

Depuis la signature de la charte sur la gestion des déchets de plâtre en 2008, les industriels n'ont cessé de faire croître le recyclage des déchets de plâtre. Ils ont recyclé 66 000 tonnes de déchets en 2014, soit plus de 15 % des déchets de plâtre. Au cours d'un débat, les principaux acteurs de la filière et les représentants des pouvoirs publics sont revenus sur les enjeux du recyclage des déchets de chantier. Des freins subsistent encore pour le développement d'une économie circulaire. Explications.
Nouveaux contrats en faveur de l'économie circulaire : le btp concerné  Batiweb

Nouveaux contrats en faveur de l'économie circulaire : le btp concerné

Dans le cadre du colloque sur l’économie circulaire organisé par le Conseil National de l’Industrie, Emmanuel Macron a signé les quatre premiers engagements pour la croissance verte (ECV). Ces contrats d’un nouveau genre concernent notamment le recyclage et la valorisation des déchets de plâtre ou encore le recyclage des granulats et matériaux de construction inertes.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter