Un comité de pilotage pour une France sobre en carbone Eco-construction | 20.03.18

Partager sur :
Les ministres de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires ont installé, vendredi 16 mars, le comité de pilotage du plan de rénovation énergétique des bâtiments. Animé par Marjolaine Meynier-Millefert et Alain Maugard, il aura pour mission de co-construire une France sobre en carbone. Une première réunion a d’ores et déjà permis aux acteurs engagés de dresser le bilan des quatre mois de concertation. Le plan sera présenté très prochainement lors d’un déplacement ministériel.
Le plan de rénovation énergétique des bâtiments sera très prochainement présenté mais sera continuellement enrichi ont annoncé les ministères de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.

Mis en concertation le 24 novembre 2017, il vise à faire baisser la consommation du parc de 15% d’ici 2023 et à « éradiquer les 1,5 millions de passoires thermiques habitées par des propriétaires aux revenues modestes en dix ans ».

Pour mettre en œuvre les actions prévues par le Plan, Nicolas Hulot, Jacques Mézard et Julien Denormandie ont installé un comité de pilotage qui aura pour mission de co-construire et de piloter avec l’ensemble des acteurs nationaux et locaux, une politique « ambitieuse » de rénovation énergétique.

« La rénovation énergétique des bâtiments doit opérer un changement d’échelle afin de remplir les objectifs du Plan climat tout en développant l’emploi local et l’innovation », a déclaré Nicolas Hulot.

Changer le quotidien des Français

Une première réunion a permis aux principaux acteurs de dresser le bilan des quatre mois de concertation, une concertation qui selon Jacques Mézard, « a créé un formidable élan au sein des territoires. Au cours des quatre mois de dialogue, les acteurs locaux on pu s’exprimer sur tous les axes prioritaires du plan : lutte contre la précarité énergétique, cohésion sociale, emploi et innovation, revitalisation des villes moyennes, soutien aux filières du bâtiment et création d’emplois. Des décisions seront prochainement annoncées en réponse aux attentes des professionnels et des territoires ».

La première réunion du comité a également permis de discuter des évolutions à apporter au plan avant sa présentation officielle. « Ce plan doit concrètement changer la vie quotidienne des Français, notamment les plus modestes. Le défi pour la filière du bâtiment est immense. Nous serons à la hauteur de l’accompagnement des professionnels et des ménages », a souligné Julien Denormandie.

Le comité de pilotage est composé de :

- la Direction Générale pour l’Energie et le Climat ;
- La Direction pour l’Habitat, l’Urbanisme et les Paysages ;
- La Direction Immobilière de l’Etat ; - L’Agence Nationale pour l’Habitat (Anah) ;
- L’Agence Nationale d’Information sur le Logement ;
- L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) ; - Le Plan Bâtiment Durable ;
- Le Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Energétique (CSCEE) ;
- Les associations de collectivités : Régions de France, l’assemblée des communautés de France, l’assemblée des départements de France et l’association des maires de France.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Coénove propose des pistes pour renforcer l’attractivité de la rénovation énergétique

Coénove propose des pistes pour renforcer l’attractivité de la rénovation énergétique

Alors que le Plan Bâtiment Durable et l’Ademe lançaient, le 12 janvier dernier, une concertation autour de la création d’une marque commune de la rénovation énergétique, Coénove propose ce jour des pistes pour convaincre le consommateur de se lancer dans des travaux. L’association estime en effet qu’il est indispensable de sortir « du tropisme » strictement énergétique. Comment communiquer efficacement sur les avantages de la rénovation ? Eléments de réponse.
La transition énergétique, une chance pour le BTP ?

La transition énergétique, une chance pour le BTP ?

La ministre de l'Ecologie Ségolène royal, a présenté ce mercredi 1er octobre , son projet de loi sur la transition énergétique. Lors de son discours elle a tenu à énumérer les gains de cette croissance verte sur plusieurs secteurs, notamment celui de la construction et du bâtiment. Explications.
Rénovation énergétique : l’UFC dénonce « les piètres performances des artisans »

Rénovation énergétique : l’UFC dénonce « les piètres performances des artisans »

Désillusion totale pour l’UFC-Que choisir ! Dans une étude publiée ce 7 décembre portant sur la rénovation énergétique, l’association de consommateurs s’est intéressée à la qualification des professionnels du secteur. Verdict : les résultats sont apparemment « désastreux », l’UFC pointant le manque de fiabilité des artisans, ainsi que les prix excessifs pratiqués sur le marché.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter