A Chypre, LCA-FFB dévoile les lauréats du Challenge de l’habitat innovant

Évènements du bâtiment | 25.11.19
Partager sur :
A Chypre, LCA-FFB dévoile les lauréats du Challenge de l’habitat innovant - Batiweb
Le séminaire technique de LCA-FFB s’est cette année déroulé du 21 au 24 novembre à Chypre. Présentés à l’occasion du Challenge de l’habitat innovant, les projets candidats ont fait la part belle à l’expérimentation E+C- et à la future Réglementation Environnementale 2020. Grégory Monod, nouveau président de LCA-FFB, et Jacques Chanut, en ont également profité pour aborder les autres enjeux à venir, à savoir le maintien du PTZ, l’avenir du CITE, le coût du foncier ou encore la nécessaire mise en place d’une politique locale du logement.

Cette année, le Challenge de l’habitat innovant organisé par LCA-FFB s’est tenu sur l’île de Chypre du 21 au 24 novembre. Une première édition réussie pour Grégory Monod, son nouveau président, et la dernière pour Jacques Chanut, qui a en effet annoncé la fin de son mandat à la présidence de la FFB après des élections qui seront organisées en mars prochain. 

 

PTZ, CITE, Pinel, RE 2020… le point sur les enjeux à venir

 

En ouverture du séminaire technique, les organisateurs sont revenus sur les enjeux actuels, à savoir s’assurer du maintien du PTZ et réintroduire les ménages les plus aisés dans le futur CITE, mais aussi d’autres sujets d’actualité comme la maîtrise du coût du foncier, la RE 2020, le dispositif Pinel ou la question de l’artificialisation des sols.

 

En termes de conjoncture, Grégory Monod a fait part d’un bilan « contrasté », mais annoncé de « bons auspices pour les carnets de commande », avec une visibilité estimée entre 5,5 et 6 mois.

 

La nécessaire mise en place d’une politique locale du logement

 

Revenant sur le PTZ, le nouveau président de LCA-FFB a souligné qu’il fallait éviter toute approche binaire entre les zones dites « tendues » et celles jugées « détendues », mais a concédé qu’il allait falloir « retravailler sur le zonage », notamment en fonction du territoire et de ses spécificités, appelant de ses vœux « une politique du logement locale ».

 

« Il faut objectiver les besoins, que l’on ait une analyse politique du logement. On ne doit pas subir les contraintes budgétaires », a ajouté Jacques Chanut à l’occasion d’un point presse.

 

Grégory Monod a également rappelé que la maison individuelle correspondait aux attentes de Français. « Il faut éviter la stigmatisation du pavillon, le mépris de cette forme d’habitat », a-t-il insisté.

 

Concernant la RE 2020, dont les textes devraient être publiés à partir de l’été 2020, le président de LCA-FFB a réclamé que le bénéfice environnemental ne se fasse pas au détriment des coûts.

 

Des projets de qualité, difficiles à départager

 

Partie importante du séminaire technique, les projets présentés étaient particulièrement intéressants et difficiles à départager. La plupart d’entre eux s’appuyaient sur l’expérimentation E+C-, voire anticipaient la RE 2020, avec une catégorie dédiée à ces expérimentations. Dans cette catégorie, le projet « Le Onze » porté par Pierres et Territoires (médaille de bronze) retraçait l’historique d’un chantier basé sur le réemploi de granulats de béton recyclés.

 

Certains projets présentaient également des formes d’habitat innovantes, comme le coliving à travers le projet « L’Esplanade » de Maisons Évolution - médaille d’or de la catégorie « Mon premier logement » - ou des lotissements proposant des espaces communs avec le projet « Ivivre » de Terrains du Sud - médaille d’or de la catégorie « Habitat prospectif ».

 

La tradition était également mise à l’honneur, avec une construction imitant les vieilles villas de la station balnéaire de Pornic. Pour ce projet, les maisons Dréan ont reçu l’or, ex-aequo avec Atec, présentant une maison au design épuré s’inspirant de la passion de ses acquéreurs pour la navigation.

 

La villa de Pornic. ©Maisons Dréan

« L'Optimist ». ©ATEC

 

Enfin, le Prix Spécial du Jury a été attribué à Maisons BIC pour la rénovation de « La Belle endormie », un hôtel particulier de la fin du XIXe laissé à l’abandon et rénové de fond en combles dans le respect de la tradition. 

 

« La Belle Endormie » rénovée. ©Maisons BIC

Maisons BIC reçoit le Prix Spécial du Jury. ©C.L.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : ©C.L.

Redacteur
La sélection de la semaine
GUIDE ISOLATION - Batiweb

Envie de réchauffer votre intérieur ? Un projet de rénovation en tête ? Consultez le Guide...


DELTA-TERRAXX : géocomposite drainant polyvalent, maîtriser l'eau autour de la construction - Batiweb

DELTA-TERRAXX est un géocomposite de drainage polyvalent hautes performances pour toitures-terrasses accessibles,...


Cale de réparation pour plaques de plâtre Biz'Replak (x 28) - Batiweb

Biz'ReplaK (28). Cale métallique pour réparer les plaques de plâtres. Permet de reboucher les trous...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Aménagement des espaces de bureau et gestion du bruit et de la confidentialité, pensez cloison ! - Batiweb

La cloison démontable et mobile, en plus d’être un moyen de structurer les espaces de travail, répond aux obligations de…


JELD-WEN : des blocs-portes dans l'air de la rénovation - Batiweb

Qu’elles soient situées dans l’hôtellerie, le tertiaire, l’enseignement, la santé ou encore l’habitat collectif, les por…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb