Bureaux : le marché locatif redémarre au deuxième trimestre 2021

Immobilier | 08.07.21
Partager sur :
Bureaux : le marché locatif redémarre au deuxième trimestre 2021 - Batiweb
En France, le contexte économique s’améliore, à l’image de l’activité tertiaire francilienne. Après les premiers frémissements de reprise sur le marché locatif des bureaux qui ont été enregistrés à la hausse au dernier trimestre, ces derniers se sont consolidés au deuxième trimestre avec +14% par rapport à un an plus tôt, d’après les chiffres publiés par Immostat. Quant au marché de l’investissement, il a connu un trimestre particulièrement calme.

Une reprise dynamique du marché locatif des bureaux

La reprise qui avait été pressentie pour le marché locatif des bureaux au premier trimestre 2021 s’est confirmée au cours des trois derniers mois puisque plus de 422 800 m² ont été commercialisés, soit 23 % de plus qu’au trimestre précédent. Ainsi, 765 600 m² de bureaux ont été commercialisés en cumul depuis le début de l’année, soit +14 % par rapport à un an plus tôt. « Le volume d’activité reste en dessous de la moyenne décennale (- 28 %) mais la confiance regagne peu à peu les utilisateurs. Le segment des petites surfaces (inférieures à 1 000 m²) se montre résilient et les grands utilisateurs, qui avaient fait preuve d’attentisme en 2020, affichent leur clair retour sur le marché locatif », précise Grégoire de la Ferté, directeur exécutif bureaux Ile-de-France au CBRE.

L’offre immédiate de bureaux en Île-de-France continue aussi de progresser. Au 1er juillet 2021, elle s’élevait à 4 millions de m² disponibles, soit + 6 % comparé au trimestre précédent. Même si les marchés les plus établis (quartiers centraux de Paris, Neuilly/Levallois, et boucle sud) sont les premiers bénéficiaires de ce regain d’activité, JLL, spécialiste du conseil en immobilier d’entreprise, note « quelques belles performances sur des secteurs moins onéreux tels que la boucle nord, Saint-Quentin-en-Yvelines, ou la deuxième couronne sud ».

« Les entreprises ont aujourd’hui davantage de visibilité et veulent aller de l’avant. Elles souhaitent entrer dans une nouvelle dynamique, changer leur façon de travailler, en écoutant notamment davantage leurs collaborateurs, et profiter de cette occasion pour réduire leur empreinte immobilière », indique Marie-Laure Leclercq De Sousa, directrice du département « Leasing Markets Advisory » de JLL.

Le marché de l’investissement en recul de 35 % sur douze mois

Avec à peine 1,9 milliard d’euros investis, le marché francilien de l’investissement a en revanche connu un deuxième trimestre plutôt calme, pour un total investi à 5,2 milliards d’euros au premier semestre 2021. Malgré une baisse marquée du volume d’investissement, en raison des nouveaux modes de travail, le bureau reste d’après le CBRE, « une typologie d’actif recherchée par les investisseurs totalisant près de deux tiers des volumes au premier semestre 2021 ».

Selon JLL, les transactions ont été légèrement plus nombreuses ce trimestre, avec 53 opérations recensées au cours des 3 derniers mois, contre 47 au premier trimestre, mais elles auraient concerné des actifs plus petits. En cumulé, sur l’ensemble du premier semestre 2021, les transactions d’un montant compris entre 50 et 100 millions d’euros sont les seules à progresser d’une année sur l’autre, avec +37 % en volume. Les autres segments enregistrent quant à eux un recul prononcé d’environ -40 %.

De leur côté, les investisseurs étrangers ont été plus présents au deuxième trimestre puisqu’ils concentrent 49 % des montants investis. Les fonds d’investissement internationaux (11 %), et les investisseurs américains et allemands (6 %) ont été les plus actifs. Les investisseurs français arrivent quant à eux en tête avec 45 % des montants engagés.

 

Marie Gérald 

Photo de Une : ©AdobeStock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Le marché des bureaux plus résilient en régions - Batiweb

Le marché des bureaux plus résilient en régions

Après la publication du bilan du marché des bureaux en Île-de-France au premier trimestre 2021, CBRE revient plus en détails sur le marché en régions. Ce dernier a globalement mieux résisté que le marché francilien, et devrait devenir de plus en plus attractif dans un contexte où les salariés sont en quête d'une meilleure qualité de vie depuis le début de la crise sanitaire.
Le marché des bureaux devra se réinventer pour surmonter la crise - Batiweb

Le marché des bureaux devra se réinventer pour surmonter la crise

En ce début d'année 2021, le marché des bureaux fait toujours grise mine avec la crise sanitaire et la généralisation du télétravail. Le groupement Immostat enregistre ainsi une chute de -39 % des investissements et de -30 % des transactions par rapport à un an plus tôt. Selon le rapport annuel du cabinet JLL, les bureaux devront désormais se réinventer pour faire face à la crise et retrouver leur attractivité, notamment grâce au coworking et au flex office.
Immobilier d’entreprise en Île-de-France : les investissements progressent ! - Batiweb

Immobilier d’entreprise en Île-de-France : les investissements progressent !

Bonne nouvelle pour les promoteurs ! Après l’année mitigée qu’a été 2016 sur le marché de l’immobilier d’entreprise, le Groupement d’intérêt économique Immostat vient tout juste de publier les chiffres relatifs aux bureaux en Île-de-France. Verdict : la demande poursuit sa progression au premier trimestre 2017, de même que les investissements, en hausse de 18% par rapport à l’année précédente. Bilan détaillé.
 Immobilier d’entreprise en Île-de-France : la demande en déclin en 2018 - Batiweb

Immobilier d’entreprise en Île-de-France : la demande en déclin en 2018

Si, pour Cafpi, l’année 2018 a été exceptionnelle pour le marché de l’immobilier, le groupement ImmoStat, lui, fait état d’un 4e trimestre mitigé pour les bureaux franciliens. L’organisme révèle en effet que la demande placée a baissé de 27% d’octobre à décembre 2018 par rapport à l’année précédente. Heureusement, les investissements affichent toujours une légère hausse (+4%). Tous les chiffres.