Fermer

Construction : la difficile reprise des permis de construire se confirme

Le Ministère de la Transition écologique, qui comprend désormais le Logement, publiait les chiffres de la construction à fin août ce mercredi 30 septembre. Des chiffres encore lourdement impactés par la crise liée au Covid-19 et le confinement, avec l'arrêt des chantiers et des délivrances de permis de construire.
Publié le 30 septembre 2020

Partager : 

Construction : la difficile reprise des permis de construire se confirme - Batiweb

Les chiffres de la construction de logements confirment une reprise à deux vitesses, à fin août, entre les mises en chantier qui ont nettement rebondi, et les permis de construire qui peinent à reprendre, ce qui ne présage rien de bon pour l'activité du bâtiment dans les mois à venir.

 

Un rebond pour les mises en chantier

 

Dans le détail, 88 300 logement ont été commencés de juin à août 2020, soit un niveau à peu près identique aux trois mois précédant le strict confinement, et même une croissance de +2,2 % par rapport à un an plus tôt !

 

De juin à août, il y a eu un rebond des mises en chantier de +53,6 % comparé aux trois mois affectés par le confinement, période durant laquelle elles avaient chuté de -35,2 %. 

 

Sur un an, 380 300 logements ont été mis en chantier, soit 27 900 de moins (-6,8 %) que les 12 mois précédents. La baisse est plus marquée pour les logements individuels groupés (-10,4 %) et les logements collectifs (-8,3 %), que pour les logements individuels purs (-5,9 %).

 

Les chiffres de la construction de logements à fin août 2020. Source : SDES, Sit@del2

 

… mais les permis de construire peinent à reprendre

 

L'inquiétude se confirme en revanche davantage du côté des permis de construire. Certes, ils ont globalement repris de juin à août, avec +33 % par rapport au trois mois de confinement (durant lesquels ils avaient chuté de -43,1 %), mais la tendance reste bien en-dessous des mois précédant la crise, avec -24 %.

 

Sur l'année, ce sont 51 900 logements en moins qui ont été autorisés (-11,7 %), soit une chute importante, qui devrait lourdement impacter l'activité à venir. Comme pour les mises en chantier, ce sont les logements collectifs et les logements individuels groupés qui ont le plus pâti de la crise, avec respectivement -16,5 % et -11,6 %, contre -7,2 % pour le logement individuel pur. 

 

Face à cette chute des permis de construire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) et la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) s'inquiètent particulièrement pour les mois à venir.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

 

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.