Les mises en chantier ont repris plus vite que les permis de construire Vie des sociétés | 29.07.20

Partager sur :
Le ministère de la Transition écologique a pris le relais du ministère de la Cohésion des Territoires en publiant pour la première fois le bilan de la construction au deuxième trimestre 2020 ce mercredi 29 juillet. A fin juin, les mises en chantier ont bien repris, avec -18,7 % par rapport au trois mois précédant le confinement (contre -45,8 % annoncés entre mars et mai). La chute des permis de construire s'est en revanche confirmée, avec -45,5 %. Un chiffre inquiétant pour l'activité de la construction dans les mois à venir.

Après une chute de -45,8 % des mises en chantier et des permis de construire entre mars et mai 2020, le Ministère de la Transition écologique, dont dépend désormais le Logement, a dévoilé ce mercredi 29 juillet les chiffres du 2ème trimestre 2020, mis à jour à fin juin.

 

Un bilan moins catastrophique que prévu pour les mises en chantier

 

Le bilan se révèle finalement moins catastrophique que prévu pour les mises en chantier, avec -24,2 % par rapport à l'année précédente, et -18,7 % par rapport au premier trimestre 2020. Le nombre de mises en chantier débutées en mai a en effet été revu à la hausse, avec -24 % par rapport au trois mois précédant le confinement (contre une chute de -40 % initialement annoncée). Le ministère de la Transition écologique explique cette révision par la difficile remontée des informations dans le contexte de crise.

 

L'inquiétante baisse des permis de construire se confirme

 

En revanche, la chute des permis de construire s'est bien confirmée, avec -43,6 % par rapport à un an plus tôt, et -45,5 % par rapport aux trois mois précédents.

 

Il faut dire que l'activité a très rapidement repris sur les chantiers dès la publication du guide de l'OPPBTP début avril, et s'est encore accélérée après le déconfinement du 11 mai. Pour ce qui est de la délivrance des permis de construire, le sujet est resté plus compliqué, avec un ralentissement des procédures, en partie lié au report du second tour des élections municipales à fin juin et au retard accumulé pendant le confinement. Dans ce contexte, l'accélération de la dématérialisation des procédures est en effet devenue primordiale.

 

Dans le détail, cette baisse des permis de construire a été très marquée pour le collectif au deuxième trimestre, avec -51,8 %, et même -76 % au mois d'avril. Toutefois, les autorisations de logements collectifs se sont progressivement redressées en juin, avec -31 % par rapport à la moyenne des trois mois précédant le confinement.

 

Evolution du nombre de logements autorisés et commencés à fin juin (par rapport au 3 mois précédents)

Source : SDES, Sit@del2

 

48 900 logements autorisés en moins sur un an

 

Sur un an, entre juillet 2019 et juin 2020, 398 500 logements ont été autorisés à la construction, c'est 48 900 unités en moins (-10,9 %) comparé à l'année précédente. Parallèlement, 376 000 logements ont été commencés, soit 31 300 en moins (-7,7 %).

 

La difficile reprise des logements autorisées est particulièrement inquiétante, car elle présage une baisse d'activité à venir pour la construction, et une baisse du nombre de mises en vente.

 

Evolution du nombre de logements autorisés et commencés (par rapport à l'année précédente)

Source : SDES, Sit@del2

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Au 1er trimestre 2020, les mises en vente ont chuté de -28 % - Batiweb

Au 1er trimestre 2020, les mises en vente ont chuté de -28 %

Le Ministère de la Cohésion des Territoires a publié ce mercredi 10 juin les chiffres de la construction neuve au 1er trimestre 2020. Sans surprise, la commercialisation et la réservation de logements neufs ont brutalement chuté, avec le début de la crise liée au coronavirus et les mesures de confinement. Les mises en vente ont notamment baissé de -27,9 %, et les réservations de -24,2 %.
Construction : les permis de construire se stabilisent mais les mises en chantier poursuivent leur déclin - Batiweb

Construction : les permis de construire se stabilisent mais les mises en chantier poursuivent leur déclin

Publié ce lundi 29 juillet par le Ministère de la Cohésion des territoires, le bilan trimestriel des chiffres de la construction de logements montre une légère hausse de +2,5% des permis de construire par rapport aux trois mois précédents. Les mises en chantier poursuivent en revanche leur déclin avec -6,1%. Sur un an, tous les indicateurs sont à la baisse, que ce soit pour les mises en chantier (-5,2%) ou pour les permis de construire (-6,6%).
2018, une année difficile pour la construction de logements - Batiweb

2018, une année difficile pour la construction de logements

Sans surprise, 2018 n’aura pas été une année mémorable pour le marché de la construction. D’après le ministère de la Cohésion des territoires, seulement 460 500 logements ont été autorisés au cours des douze derniers mois, en recul de -7,1% par rapport à 2017. Dans le même temps, avec 398 100 biens concernés, les mises en chantier ont elles aussi baissé, de l’ordre de -7,0%. Tous les chiffres.
Construction neuve : une progression qui se confirme ! - Batiweb

Construction neuve : une progression qui se confirme !

Fin septembre, alors que le dernier bilan du ministère du Logement confirmait la reprise d’activité du secteur de la construction, Emmanuelle Cosse jouait la carte de la prudence, arguant que les résultats annoncés étaient « toujours nettement inférieurs à ceux de 2011-2012 ». Or, bien que l’année ne soit pas encore terminée, les derniers chiffres relatifs à la construction de logements à fin octobre témoignent d’une nouvelle progression.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter