Fermer

Les mises en chantier reprennent, les autorisations à la traîne

Entre mi-mars et mi-mai, le confinement a très fortement impacté le secteur de la construction. Si les mises en chantier ont rapidement repris et se sont accélérées en juin et juillet, la délivrance de permis de construire reste en revanche à la traîne. Ce qui risque d'avoir des conséquences inquiétantes sur l'activité à venir de la construction et sur les mises en vente de logements neufs. Le point sur les chiffres à fin juillet.
Publié le 11 septembre 2020

Partager : 

Les mises en chantier reprennent, les autorisations à la traîne - Batiweb

Le ministère de la Transition Ecologique publiait les chiffres de la construction à fin juillet ce vendredi 28 août, confirmant une reprise plus lente des permis de construire comparé aux mises en chantier.

 

A fin juillet, le nombre de logements autorisés reste encore inférieur de -28 % par rapport aux trois mois précédant le confinement (de décembre à février), contre -8 % pour les logements commencés. Le pire bilan a toutefois été enregistré au mois d'avril, avec -64 % de permis de construire.

 

Les permis de construire peinent à reprendre

 

Cette baisse des permis de construire est plus marquée dans le collectif, est s'est même intensifiée en juillet, avec -36 % comparé aux trois mois précédant le confinement, contre -23 % à fin juin. Sur un an, 40 400 logements collectifs en moins ont été autorisés (-14,9 %).

 

L'individuel s'en sort un peu mieux, puisque la chute des permis de construire s'est redressée : -14 % en juillet, après -25 % en juin. Sur un an, ce sont 13 800 logements individuels en moins qui ont été autorisés à la construction (-7,8 %). 

 

Sur les 12 derniers mois, seuls 394 100 logements (individuels et collectifs confondus) ont été autorisés, soit 54 200 de moins par rapport à un an plus tôt (-12,1 %) ! La chute est légèrement moins pire pour les logements commencés, avec 34 200 mises en chantier en moins, soit -8,4 %.

 

Un rebond trimestriel de 25 % pour les mises en chantier 

 

Les mises en chantier ont en effet repris plus vite que les permis de construire. De mai à juillet, les logements commencés ont ainsi progressé de +25,2 % comparé au trimestre précédent. Alors que les logements autorisés ont parallèlement diminué de -8,4 % sur cette même période.

 

Comme pour les permis de construire, les mises en chantiers ont repris plus vite dans l'individuel (+29,5 %) que dans le collectif (+22,5 %) au cours des trois derniers mois. A fin juillet, le nombre de logements collectifs commencés s'est d'ailleurs de nouveau replié, avec -9 %, contre -2 % à fin juin.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.