Les recherches de maisons explosent (étude)

Immobilier | 15.09.21
Partager sur :
Les recherches de maisons explosent (étude) - Batiweb
Deux ans après avoir réalisé une première étude sur les préfèrences immobilières des Français, le Salon Maison et PAP.fr ont réitéré l'expérience pour comparer les résultats. Or il s'avère que les recherches de maisons ont bondi depuis le début de la crise sanitaire, et la tendance semble s'inscrire dans la durée.

Le Salon Maison et PAP.fr présentent leur dernière étude, réalisée entre le 13 mai et le 13 septembre 2021, sur les recherches immobilières des Français.

 

Principal constat : les recherches de maisons individuelles ont bondi depuis le premier confinement, avec +66,4 % comparé à la même période de 2019, et la tendance perdure depuis 1 an et demi.

 

Ainsi, les maisons représentent désormais 68 % des recherches, contre 32 % pour les appartements. Alors qu'avant la crise sanitaire, la répartition était plus équitable, avec 57 % pour les maisons, et 43 % pour les appartements.

 

Si le phénomène se remarque à l'échelle nationale, il est particulièrement marqué en Île-de-France (+80,3 % de recherches de maisons en 2 ans), et notamment dans la grande couronne parisienne (+96,8 % !).

 

Les départements franciliens les plus recherchés.

Source : étude Salon Maison et PAP.fr

 

Le succès des départements limitrophes à l'Île-de-France

 

Avec la généralisation et la pérennisation du télétravail, de plus en plus de franciliens envisagent désormais de s'installer en dehors de l'Île-de-France, et notamment dans les départements limitrophes, comme l'Oise (60), l'Aisne (02), la Marne (51), le Loiret (45), l'Yonne (89), l'Eure (27) ou encore l'Eure et Loir (28).

 

Les départements limitrophes à l'Île-de-France les plus recherchés.

Source : étude Salon Maison et PAP.fr

 

Une maison existante en dehors des grandes métropoles

 

Les urbains semblent ainsi se détourner des grandes métropoles au profit d'une maison en péri-urbain, voire dans des zones plus rurales. 

 

On remarque également le même phénomène à proxiimité de la métropole lyonnaise, avec une forte hausse des recherches dans l'Ain (01) et l'Isère (38), certainement de lyonnais attirés par plus de verdure.

 

Les départements les plus recherchés hors Bassin parisien.

Source : étude Salon Maison et PAP.fr

 

...ou une maison à construire

 

Outre l'immobiler ancien, les Français se tournent également vers la construction de leur propre maison. En témoigne l'explosion du nombre de recherches pour des terrains à bâtir, avec +57,2 % comparé à deux ans plus tôt. Le phénomène est en revanche moins marqué en Île-de-France, ce qui peut notamment s'expliquer par la pénurie de foncier, et des prix très élevés.

 

Là encore, les départements limitrophes à l'Île-de-France sont particulièrement plébiscités, notamment l'Eure (27), la Seine-et-Marne (77) et la Marne (51).

 

Les recherches de terrains à bâtir dans le Bassin parisien.

Source : étude Salon Maison et PAP.fr

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Claire.lemonnier
filter_list

Sur le même sujet

Immobilier : chute brutale des ventes mais la hausse des prix se poursuit - Batiweb

Immobilier : chute brutale des ventes mais la hausse des prix se poursuit

L’Insee et les Notaires de France ont publié les chiffres de l’immobilier ancien à fin mars 2020. Pour la quatrième année consécutive, la hausse des prix s’est poursuivie, et même accélérée, et les ventes ont de nouveau dépassé la barre des 1 million. Toutefois, le bilan ne prend pas encore en compte les conséquences de la crise et du confinement. Pour SeLoger, ils auraient occasionné une chute de 47,9 % des ventes, sans toutefois impacter les prix.
Comment les Français ont-ils perçu leur logement pendant le confinement ? - Batiweb

Comment les Français ont-ils perçu leur logement pendant le confinement ?

Supporté (ou apprécié) pendant deux mois par les Français, le confinement a plus que jamais révélé l'importance d'un logement au sein duquel on se sent bien. L'institut Ipsos et l'association Qualitel ont mené leur enquête pour savoir comment les Français ont perçu leur logement pendant cette période inédite. Le nom de cette étude, intitulée « Le confinement, révélateur des inégalités dans la qualité du logement », en dit long sur les disparités entre Français.
Immobilier : La crise sanitaire a fait évoluer les critères de recherche des Français - Batiweb

Immobilier : La crise sanitaire a fait évoluer les critères de recherche des Français

Depuis plus d'un an, les Français ont vécu les différents confinements et expérimenté le télétravail. Or, pour SeLoger, il y aura bien eu un « avant » et un « après » Covid en termes de recherches immobilières. La crise sanitaire a en effet modifié les critères des Français, avec un regain d'intérêt pour les maisons situés dans les villes de moins de 20 000 habitants, au détriment des appartements dans les grandes métropoles.