Fermer

Logements neufs : les réservations et ventes poursuivent leur recul

Dans son dernier bilan concernant la commercialisation de logements neufs, le ministère de la Transition écologique fait état d’une nouvelle baisse des réservations et des mises en vente au troisième trimestre 2022, avec respectivement -16,8 % et -9,8 % par rapport à un an plus tôt.
Publié le 15 novembre 2022

Partager : 

Logements neufs : les réservations et ventes poursuivent leur recul - Batiweb

En février dernier, le ministère de la Transition écologique dressait le bilan 2021 de la commercialisation de logements neufs, faisant état d’une hausse par rapport à 2020 – année de crise – mais d’un recul par rapport à 2019, avec -11 % pour les réservations et -8,8 % pour les mises en vente.

Fin août, le bilan était toujours en baisse, avec -13 % de réservations entre le T2 2021 et le T2 2022, et -11,7 % pour les mises en vente. Le déclin était encore plus marqué côté ventes aux institutionnels, avec -41,8 % sur la même période de comparaison.

 

Des ventes toujours en baisse

 

Ce mardi, le ministère de la Transition écologique dévoilait les chiffres du troisième trimestre 2022. La baisse se poursuit, avec -16,8 % de réservations entre le T3 2021 et le T3 2022, et -9,8 % pour les mises en vente.

Selon la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI), cette situation s’expliquerait notamment par la hausse des coûts de construction, accentuée par l’entrée en vigueur de la RE2020 et l’inflation.

Dans le détail, la baisse des réservations est plus marquée pour les maisons individuelles (-26,4 %) que pour les appartements (-16,2 %). Même tendance côté mises en vente, avec -10,6 % pour les maisons, et -9,7 % pour les appartements.

 

Des hausses de prix qui se poursuivent

 

En termes de prix, le prix moyen au mètre carré des appartements continue d’augmenter (+6,4 % par rapport au T3 2021), plus que pour les maisons, pour lesquelles la hausse se contient à +1,7 %. Le prix moyen d’une maison neuve atteint ainsi 340 500 €.

D’un point de vue géographique, les zones rurales connaissent une hausse particulièrement marquée des logements commercialisés, avec +87,7 % par rapport à l’année passée. Mais cela concerne toujours de faibles volumes – le marché restant concentré dans les grandes agglomérations et zones tendues. Seule région se démarquant : le Centre-Val de Loire, qui enregistre +17,7 % pour les réservations et les mises en vente.

Côté ventes aux institutionnels, les ventes en bloc poursuivent également leur recul pour le 6ème trimestre consécutif, avec -35,8 % de réservations en moins par rapport au T3 2021. Dans le détail, les bailleurs sociaux représentent 78 % des acquéreurs.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.