A Toulouse, Spie Batignolles met en œuvre un bitume spécial araignée géante Insolite | 24.05.19

Partager sur :
Depuis plusieurs mois, les machines géantes conçues par une compagnie de spectacle font la joie des Toulousains à chacune de leurs déambulations. Avec leur poids de plusieurs dizaines de tonnes, le Minotaure et l’araignée, ne sont pourtant pas inoffensifs pour le bitume de la ville rose ! Qu’à cela ne tienne, la société routière Spie Batignolles Malet a mis en œuvre un revêtement de chaussée spécialement adapté aux géants.

A Toulouse, si les bus peuvent rouler sans problème sur le bitume sans l’abimer, ce n’est pas le cas des machines de la compagnie de spectacle de rue « La Machine ». Les déambulations du Minotaure et de l’araignée, par exemple, font un véritable « buzz » depuis novembre 2018 dans la ville rose et continue d’attirer de nombreux curieux. Bientôt, les machines défileront également dans l’éco-quartier Aerospace, mais qui dit spectacle hors-normes, dit poids hors-normes !

Spie Batignolles Malet a été chargée de refaire une chaussée adaptée aux géants.

 

 

A poids hors-normes…

 

« Si le roulement des bus répond en matière de revêtement routier à des standards, il n'en est pas de même du Minotaure et de l'Araignée qui par le poids de leurs pattes et leur démarches très lentes (de 1 à 3 km/h), sont amenés à créer des effets de poinçonnement répétés de la chaussée à des endroits identiques et des contraintes roulantes avec des charges énormes ; et donc à termes fragiliser la chaussée », explique la société de travaux routiers.

En effet, le Minotaure, par exemple, pèse… 57 tonnes ! Et les deux roues avant directrices représentent 21 tonnes sur 1038 cm² de surface. Même constat pour l’araignée : 37 tonnes au total dont 17 pour les deux « pattes » avant, sur 1269 m² de surface.

 

Bitume sur-mesure !

 

Pour résister à l’orniérage que peuvent causer les machines, Spie Batignolles Malet a mis en œuvre une de leurs innovations techniques : « la grave bitume GBepsilon+, de faible épaisseur permettant d’économiser des matières fossiles, des granulats et avec l’incorporation de 40% de matériaux recyclés ».

D’abord, pour identifier l’épaisseur nécessaire, l’entreprise a dû cumuler l’endommagement dû au trafic poids-lourds et bus à celui dû aux « trafic des charges particulièrement contraignantes ».

« Au regard des résultats obtenus, Spie Batignolles Malet a proposé une adaptation technique de grave bitume développée par son propre laboratoire, dénommée GBepsilon+ pour supporter la charge des machines se déplaçant à faibles vitesses, une couche de roulement spécifiquement conçue pour ce projet garantira une résistance à l'orniérage et au fluage » communique l’entreprise.

 

 

Deux couches d’assise au lieu de trois

 

Sur le tronçon de 230 mètres de long et 7 mètres de large, deux procédés de mise en œuvre ont été retenus par le bureau d’études : la mise en œuvre de grave bitume de classe 4 normative sur des épaisseurs de 10 cm (+ 11 cm sur chaussée nord-sud) et l'application de la grave bitume GBepsilon+ de 10 cm (+ 11 cm sur la chaussée Sud-nord).

Cette expérimentation est suivie de près par le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) qui doit « permettre d’attester des gains de la composition de la GBepsilon+ sur la durabilité des performances de la chaussée, l'augmentation de sa durée de vie, les bénéfices environnementaux (économie circulaire, préservation des ressources naturelles, …) ainsi que les gains économiques et organisationnels grâce à la réduction d'épaisseur (2 couches d'assise au lieu de 3 dans la solution traditionnelle en GB3 donc un délai plus court de mise en œuvre) ».

Rien de mieux qu’une araignée géante ou un Minotaure pour tester un nouveau bitume et son procédé d’application !

 

L. C.

Photo de Une :  © Spie Batignolles Malet

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Spie batignolles construira un nouveau four de fusion de verre

Spie batignolles construira un nouveau four de fusion de verre

En vue de moderniser son outil industriel, Pochet du Courval a souhaité remplacer son four de fusion de verre situé à Sénarpont (80) par une technologie de toute nouvelle génération. La société vient de confier la refonte à Spie batignolles nord, alliée à une autre filiale de Spie batignolles, Spie fondations.
Brest, Nantes et Toulouse, nouvelles métropoles

Brest, Nantes et Toulouse, nouvelles métropoles

Trois décrets publiés ce 25 septembre organisent la création des métropoles de Brest, Nantes, Toulouse qui succéderont aux communautés urbaines de chacune de ces villes à compter du 1er janvier 2015, sans modifications de leurs périmètres. Toutefois, il n'est pas à exclure que leur montée en compétence rallie de nouvelles communes dans leurs aires respectives.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter