Baisse des APL, loi Elan et rapport Borloo : Julien Denormandie se confie Législation et règlements | 07.05.18

Partager sur :
Si le Premier ministre Edouard Philippe s'était déjà exprimé sur la baisse des Aides au logement (APL), le secrétaire d'Etat Julien Denormandie, lui, s'était fait plutôt discret concernant ce sujet très polémique. Interrogé sur France 3 le dimanche 6 mai, le bras droit de Jacques Mézard s'est laissé aller à quelques confidences, promettant qu'il n'y aurait « plus aucun perdant aux APL ». Les détails.
En juillet dernier, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, enclenchait l'une des premières crises du gouvernement Macron en présentant la fameuse réforme des APL. Souhaitant faire des économies, le gouvernement a ainsi baissé de 5 euros par mois et par ménage le montant des aides allouées, et ce dès le mois d'octobre.

Dispositif « pas intelligent » pour le Premier ministre Edouard Philipphe, véritable nécessité pour Bruno Le Maire, à l'Economie, cette initiative n'avait été que peu évoquée par les représentants du ministère de la Cohésion des territoires depuis sa mise en œuvre. Le projet de loi Elan semblait en effet avoir fait oublier à chacun les ''erreurs du passé''.

Ce dimanche 6 mai pourtant, le secrétaire d'Etat Julien Denormandie était reçu dans l'émission de France 3 « Dimanche en politique » afin de répondre aux questions de Francis Letellier et David Revault d'Allonnes, chef du service politique du JDD. L'occasion pour ces derniers de revenir, notamment, sur ce que le Président de la République est parvenu à « corriger » en un an.

De « mauvaises décisions » et des « mesures plus fortes »

« Sur la politique du logement (…) on a pris des décisions à l'été dernier, qui étaient de mauvaises décisions, de réduire, comme ça, par un coup de rabot, 5 euros sur [le] montant des APL. Ça, c'est une mauvaise politique », reconnaît le secrétaire d'Etat, qui était l'un des premiers à soutenir le mouvement En Marche ! avant l'élection d'Emmanuel Macron.

« Nous avons corrigé la chose. Nous avons lancé une réforme de fond sur le logement social (…) qui fait que demain, il n'y aura plus aucun perdant aux APL », assure-t-il. « Demain, toutes les personnes qui sont aux APL ne seront en rien impactées par la réforme du logement social », poursuit Julien Denormandie, confirmant qu'il n'y aurait plus de baisse des aides.

Egalement abordé lors de cet entretien, le projet de loi Elan a ouvert un autre débat, et notamment sur la vente des logements sociaux aux occupants de ces derniers. Bien que cette mesure ne fasse pas l'unanimité, le gouvernement semble s'en défendre. « L'objectif, c'est d'accompagner ceux qui ont moins de facilités pour être propriétaires à pouvoir l'être », rappelle le secrétaire d'Etat.

Quant au rapport Borloo sur la politique de la Ville qui préconise un investissement de 5 milliards d'euros pour revitaliser les communes françaises, Julien Denormandie promet que l'ensemble des propositions est actuellement à l'étude. « On arbitrera, on prendra les mesures les plus fortes. La première, c'est qu'il faut remettre les grues dans les quartiers (…) et prendre des mesures fortes pour accélérer la rénovation. La deuxième, qui est à mes yeux la plus fondamentale : il faut investir dans l'humain », conclut-il. Des projets qui semblent de bon augure pour les acteurs de la construction.

F.C
Photo de Une : @J_Denormandie (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Promulgation de la loi Elan : le point sur l’application des mesures phares

Promulgation de la loi Elan : le point sur l’application des mesures phares

C’en est enfin terminé du parcours de validation de la loi Elan ! Cette dernière a en effet été publiée au Journal officiel ce 27 novembre, concrétisant l’engagement du gouvernement en faveur du logement. Pour autant, si certaines mesures peuvent être appliquées dès maintenant, d’autres devront faire suite à des ordonnances prises dans les six mois à venir. Le point.
Budget 2019 : une revalorisation des aides au logement, mais…

Budget 2019 : une revalorisation des aides au logement, mais…

Alors que le Premier ministre Edouard Philippe présentait le 26 août le budget 2019 défini par le gouvernement, le secrétaire d’État Julien Denormandie est revenu sur la réévaluation des aides au logement. Celles-ci, qui avaient été largement réduites l’année dernière, devraient au contraire augmenter dès janvier prochain, mais à hauteur de 0,3% seulement. Un taux dont le bras droit de Jacques Mézard se défend.
Salaires, formation, aides fiscales : le point sur les principales évolutions en 2019

Salaires, formation, aides fiscales : le point sur les principales évolutions en 2019

À nouvelle année, nouvelles réglementations ! 2019 ne fera pas exception, apportant son lot de (nombreux) changements. Du prélèvement à la source à la revalorisation du smic, en passant par la formation, la dématérialisation des documents ou encore les aides au logement et à la rénovation, tour d’horizon des dispositifs mis en place ou maintenus dès ce mois de janvier.
La « cohésion de la Nation », priorité de Jacques Mézard en 2018

La « cohésion de la Nation », priorité de Jacques Mézard en 2018

Après Nicolas Hulot il y a quelques jours, c’était aujourd’hui au tour de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et son secrétaire d’État Julien Denormandie de présenter leurs vœux pour l’année 2018. L’occasion pour eux de revenir sur les grands chantiers qui attendent la France dans les douze mois à venir. Tous les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter