Le tarif de rachat de l’énergie solaire va baisser de 12% Législation et règlements | 24.08.10

Partager sur :
Le Gouvernement a décidé de réduire de 12% le tarif de rachat de l'électricité produite à partir de panneaux solaires pour les projets professionnels et les grosses installations, dès le 1er septembre. Les particuliers ne sont pas concernés.

Moins de huit mois après l’annonce des nouveaux tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque, le gouvernement vient d’annoncer une nouvelle baisse des tarifs au 1er septembre 2010. Les projets professionnels et les grosses installations (d’une puissance supérieure à 3 kWc, soit environ 30 m2 de panneaux) sont concernées. « Cet ajustement permet d'éviter les effets d'aubaine spéculatifs et résulte de la diminution des coûts des équipements photovoltaïques, qui représente environ la moitié du coût des projets » indique un communiqué du gouvernement. La baisse des tarifs ne s'applique pas aux petits producteurs résidentiels.

Cette décision d’adapter le dispositif de soutien par les tarifs d'achats, le gouvernement la justifie en annonçant que la phase d'amorçage de la filière est achevée et que « le développement entre désormais dans une phase plus mature et le coût des matériaux suit une baisse régulière et structurelle ». Des tarifs qui resteront parmi les plus favorables en Europe, comparativement à l'Allemagne et l'Espagne, des voisins qui ont décidé de diminuer leurs propres tarifs de plus de 15 %.

Pour rappel, la puissance cumulée du parc photovoltaïque installé en France était de 81 MW fin 2008 et sera de 850 MW fin 2010, soit une multiplication par 10 en 2 ans. Les projets déposés à ce jour représentent par ailleurs plus de 3000 MW. La France est donc largement en avance sur la mise en œuvre des objectifs du Grenelle Environnement (1100 MW installés fin 2012 et 5400 MW en 2020).

Ancienne et nouvelle grille tarifaire:


Bruno Poulard

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.
Prix de l’électricité : la filière du solaire se dit « bouc émissaire »

Prix de l’électricité : la filière du solaire se dit « bouc émissaire »

Le gouvernement a décidé la hausse des prix de l’électricité de 3 %, qui interviendra en 2011, et qui portera la hausse des tarifs à plus de 6% sur six mois, soit l'une des plus fortes depuis 30 ans. Le coûteux développement de l'énergie solaire est la raison principale invoquée par le gouvernement pour se justifier. Une injustice pour les professionnels de la filière.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter