De plus en plus de violences à l'encontre des gardiens d'HLM

Législation | 25.08.10
Partager sur :
De plus en plus de violences à l'encontre des gardiens d'HLM - Batiweb
En 2008, 3.879 violences ont été commises à l'encontre des personnels de proximité des organismes HLM (gardiens principalement), soit une hausse de plus de 22% par rapport à 2005. Fadela Amara travaille avec les bailleurs sociaux sur les évolutions de ce métier devenu à risques.
En France, quatre millions de logements locatifs sont gérés par 777 organismes HLM. Ces derniers emploient au total 76.000 personnes dont la moitié sont des agents de proximité, gardiens et chargés de clientèle. Entre 2005 et 2008, les violences à leur égard ont augmenté de 22,5%, passant de 3.166 à 3.879. Par violence on entend les menaces verbales ou insultes, les agressions avec armes à feu, les crachats, agressions à mains nues, avec jets de projectiles...

C'est l'Observatoire national des faits d'insécurité, une instance de l'Union sociale pour l'habitat (USH) qui délivre ces chiffres inquiétants. La secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville, Fadela Amara, travaille actuellement avec les bailleurs sociaux sur les évolutions du métier de gardien d'immeuble. Des mesures sont attendues en septembre.

Des solutions ?

A Paris, il y a cinq ans les bailleurs sociaux et la Mairie ont monté une société privée de gardiennage, le Groupement Parisien Inter-bailleurs de Surveillance (GPIS). Ces unités composées d’hommes en uniforme armés de matraques sont appelées par les locataires pour tous les incidents mineurs du quotidien.

Lire aussi :
Gardien d’immeuble en milieu hostile sur le BondyBlog

Laurent Perrin (sources Apogee, Le Monde du 21 août 2010)

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Interview de Christophe Dubail, de CCR/CECODIA - Batiweb

Interview de Christophe Dubail, de CCR/CECODIA

La CCR accompagne les entreprises et investisseurs dans leurs projets immobiliers. Elle apporte des services de proximité adaptés aux besoins des Petites et Moyennes Entreprises ou Industries. CCR se charge pour le maitre d’ouvrage du « tout clef en main » : de la conception à la réalisation. Associé à un architecte, CCR assume aussi le risque. C’est l’ensemble qui est vendu, à un prix forfaitaire et avec engagement contractuel de délai, de conformité qualité, pour du sur-mesure.
L'Etat veut soutenir les gardiens d'immeuble - Batiweb

L'Etat veut soutenir les gardiens d'immeuble

Cinq mesures envisagées pour revaloriser le métier de concierge, afin "d'enrayer le déclin d'une profession" et la rendre "plus attractive", ont été présentées vendredi par le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu.