Neutralité carbone : Promotolec dévoile la nouvelle version de son label rénovation responsable Législation et règlements | 26.06.19

Partager sur :
La neutralité carbone à l’horizon 2050 est l’une des priorités affichées par la France en matière de transition écologique. La rénovation responsable est un des outils pour y parvenir. Promotolec y répond grâce à son nouveau label.

Promotolec est une association qui informe et accompagne à la fois les particuliers, les professionnels et les collectivités locales dans la conception et la réalisation de leurs projets d’amélioration de l’habitat, dans le neuf ou l’existant, aussi bien dans le parc public que dans le parc privé.

 

Le label Promotolec Rénovation Responsable propose l’intégration d’une valorisation de l’impact carbone lors de la phase d'exploitation du bâtiment. Cette démarche est novatrice en rénovation car, à l’inverse de la construction neuve, aucune obligation de ce type n’est pour l’instant inscrite dans la réglementation thermique.

 

 

Neutralité carbone en 2050, comment faire ?

 

Pour obtenir l’objectif de la neutralité carbone avant 2050, deux solutions : augmenter très massivement le nombre de rénovations (jusqu’à 1 million par an en 2050) ou une rénovation moindre mais plus fortement réductrice sur les émissions de CO2. 

 

Se rapprocher des objectifs en restant concret

 

Promotelec propose la 1ère certification qui valorise la performance énergétique et environnementale d’une opération de rénovation, en prenant en compte la nécessité de massifier la rénovation, et de la rendre accessible au plus grand nombre.

 

Cette nouvelle version du référentiel permet aux particuliers, bailleurs sociaux, promoteurs immobiliers ou collectivités locales :

  • d’anticiper les enjeux et la réglementation de demain en se projetant sur des seuils de performance compatibles avec les objectifs 2030/2040/2050 ;
  • de choisir des niveaux de performance énergétique graduels et atteignables, pour s’adapter au plus grand nombre ;
  • d’inciter les responsables de la conduite des projets à la sobriété afin de réduire les charges après rénovation ;
  • de prendre en compte les enjeux sociétaux de l’habitat respectueux de l’environnement et de l’habitat adapté à chacun, à travers deux mentions facultatives ;
  • et enfin de répondre à des enjeux territoriaux spécifiques aux collectivités locales, grâce à l’option « Territorialisation », choisie notamment par la Ville de Paris.

 

Grâce à cet outil, la rénovation en matière d’habitations durables et confortables se rapproche de l’espérance écologique.

 

P.F

Photo de Une : ©AdobeStock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Montreuil, ville pionnière de la construction durable

Montreuil, ville pionnière de la construction durable

Déjà très engagée dans le développement durable, Montreuil est désormais la première ville de France à rendre obligatoire la certification NF Habitat Haute Qualité Environnementale (HQE) pour toute construction neuve de plus de 600 m² ! La municipalité a en effet annoncé ce lundi 4 février avoir signé une convention de partenariat avec Cerqual dans ce sens, et ajouté cette clause dans son nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU).
Un nouveau label en faveur de la construction de « bâtiments exemplaires »

Un nouveau label en faveur de la construction de « bâtiments exemplaires »

Alors que l’Accord de Paris se met progressivement en application, les ministres Ségolène Royal et Emmanuelle Cosse ont annoncé la création d’un nouveau label, « Bâtiments à énergie positive et réduction carbone ». Objectif de cette initiative : encourager concrètement la construction de bâtiments répondant à la réglementation environnementale à venir. Tous les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter