Anticiper les besoins humains pour accompagner la croissance verte

Législation | 04.12.09
Partager sur :
Anticiper les besoins humains pour accompagner la croissance verte - Batiweb
Anticiper les enjeux de formation et de recrutements liés à la mise en oeuvre du Grenelle … tel est le but d'une convention signée hier par Valérie Létard, secrétaire d'Etat auprès de M. Borloo, Jean Le Garrec, président d’Alliance Villes Emploi et Philippe Van de Maele, président de l’Ademe.

Cette convention porte sur l’extension d’une expérimentation testée avec succès qui vise à combler les écarts possibles entre les compétences disponibles et les besoins liés à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement, dans les secteurs du bâtiment et des énergies renouvelables, note le ministère de l'Environnement dans un communiqué publié hier.

De juin 2008 à juin 2009, les maisons de l’emploi de Bayonne, Lille et Nancy ont diagnostiqué leurs besoins en formation et en recrutement. Conclusion de ce diagnostic : à l’horizon 2012, et sur les trois régions cités, les besoins en professionnels qualifiés font plus que doubler.

Les études permettent d’identifier les cinq professions qui seront les plus sollicitées : menuisiers (pour l’isolation),  plombiers chauffagistes (avec les énergies renouvelables), peintres plaquistes (isolation, toiture, parois opaques, extérieur), couvreurs (isolation, photovoltaïque, solaire thermique) et enfin, électriciens (pour les mêmes raisons).

Un demi million d'euros en renfort

Il s'agit là de métiers manuels, de plus en plus techniques, et qui se pratiquent en équipe. Des métiers d’avenir donc. Dans l’immédiat, les trois premières maisons de l’emploi impliquées vont mettre en œuvre les plans d’actions établis par cette étude (sensibilisation, formation et emploi), sur une durée de trois ans.

La convention signée hier permettra d’étendre le dispositif à 22 autres bassins d’emplois. Mais également d’élargir le diagnostic à de nouveaux secteurs d’activités. Pour accompagner cette démarche, 539.000 euros seront investits par l’Etat, l’ADEME et l’AVE.

Laurent Perrin
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Maison BBC Jambert-Lafarge - Episode 2 : l'élévation des murs (diaporama) - Batiweb

Maison BBC Jambert-Lafarge - Episode 2 : l'élévation des murs (diaporama)

Après l’épisode 1 (voir lien ci-dessous) dans lequel ont été coulés les fondations avec le béton fibré autoplaçant Agilia Mi Fondations Métal, la Maison BBC Jambert-Lafarge est prête à l'élévation des murs de structure en blocs béton. Dans le cadre d'une construction BBC, leur mise en œuvre doit être régulière et précise pour simplifier l'installation des complexes isolants et limiter les pertes d’étanchéité à l’air.
CICE et déduction forfaitaire spécifique : la fin des incertitudes sur le calcul des assiettes - Batiweb

CICE et déduction forfaitaire spécifique : la fin des incertitudes sur le calcul des assiettes

Si le principe du crédit impôt compétitivité emploi (CICE) est clair, à savoir alléger le coût de la main d’oeuvre, sa mise en oeuvre demeure encore obscure. Notamment pour les entreprises du BTP, dans l’incertitude face à la complexité du mode de calcul. C’est pourquoi l’ACOSS confirme aujourd’hui certains principes, permettant de sécuriser le calcul du CICE pour les salariés soumis à la déduction forfaitaire spécifique.