Baisse des APL : Emmanuel Macron envisage une baisse de plus de 5 euros

Législation | 01.09.17
Partager sur :
Baisse des APL : Emmanuel Macron envisage une baisse de plus de 5 euros - Batiweb
Voilà de nouvelles déclarations qui risquent bien de relancer le débat autour de la baisse des APL ! Alors qu’Edouard Philippe, le Premier ministre, n’avait pas hésité à qualifier cette initiative de « mesure de rabot », le Président Emmanuel Macron a quant à lui affirmé au journal Le Point qu’il souhaitait aller au-delà de la baisse de 5 euros « dans le cadre d’une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers ». Précisions.
Le 24 août dernier, Edouard Philippe indiquait sur RMC et BFMTV que la baisse des APL n’était, selon lui, qu’une « mesure de rabot ». « Évidemment que ce n’est pas intelligent », déclarait-il alors, précisant que le nouveau gouvernement ne faisait qu’appliquer une décision de l’exécutif précédent.

De quoi atténuer légèrement les tensions autour de cette réforme problématique pour les 6,5 millions de ménages français qui bénéficient des aides au logement. Pourtant, les propos récents tenus par Emmanuel Macron, interrogé par Le Point, pourraient bien remettre de l’huile sur le feu.

Mettre fin à un phénomène spéculatif

En effet, pour le chef de l’État, « dans le cadre d’une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers », il est nécessaire d’aller au-delà de la baisse des APL de 5 euros par mois.

« Il faut libérer le droit de l’urbanisme, les procédures, réduire les coûts, les normes, libérer le foncier public et le parapublic plus fortement en permettant de vendre à bas prix, simplifier ces règles en ciblant en particulier les zones tendues, c’est-à-dire le Grand Paris, Lyon et la frontière suisse, ainsi qu’Aix-Marseille », indique le Président.

« Dans ces endroits-là, nous allons mettre en place un système d’exception pour réduire les coûts », poursuit Emmanuel Macron, promettant un projet de loi à l’automne.

En attendant, une centaine de personnes se sont mobilisées jeudi 31 afin de manifester contre la baisse des APL, appelant à « une prise de conscience qui amènerait les locataires à descendre dans la rue », comme l’a fait savoir Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l’association Droit au logement. Autant dire que la ‘’crise des APL’’ est loin d’avoir trouvé son dénouement !

F.C (avec AFP)
Photo de Une : @EmmanuelMacron (Twitter)
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Emmanuel Macron en dit plus sur sa réforme du logement - Batiweb

Emmanuel Macron en dit plus sur sa réforme du logement

Entre 300 et 2 000 personnes (selon les sources) ont manifesté ce 11 septembre à Toulouse, alors que le Président Emmanuel Macron était en déplacement dans la ville rose afin de présenter sa politique du logement. En cause : la fameuse baisse des APL, annonciatrice de mauvaises nouvelles pour la suite du quinquennat. Pour autant, le chef de l’État s’est voulu rassurant, promettant d’ouvrir plus de places dans les logements sociaux. Les détails.
Politique de la Ville : Emmanuel Macron dévoile son plan d'action - Batiweb

Politique de la Ville : Emmanuel Macron dévoile son plan d'action

En déplacement à Tourcoing en novembre dernier, Emmanuel Macron annonçait la présentation future d'un vaste plan national « pour les villes et les quartiers ». Suite à la publication récente du rapport Borloo sur la politique de la Ville, ce n'était qu'une question de temps avant que le projet du Président ne soit enfin dévoilé. C'est désormais chose faite, au grand dam de ses opposants et de certaines associations d'élus.
Urbanisme : quelle place pour les géomètres-experts ? - Batiweb

Urbanisme : quelle place pour les géomètres-experts ?

À l’approche des élections présidentielles, l’Ordre des géomètres-experts a tenu à s’adresser aux différents candidats pour leur demander « de s’engager en matière d’aménagement des territoires ». En effet, alors que le gouvernement a fixé le seuil minimal d’intervention d’un architecte pour les permis d’aménager à 2 500 m2, le rôle des géomètres-experts, lui, n’a toujours pas été abordé.
Emmanuel Macron demande aux propriétaires de baisser les loyers - Batiweb

Emmanuel Macron demande aux propriétaires de baisser les loyers

Il y a quelques jours, Emmanuel Macron créait un véritable tollé en faisant part de sa volonté d'aller au-delà de la baisse des APL de 5 euros par mois. Ce 5 septembre, le Président de la République est allé plus loin dans sa réflexion en appelant publiquement les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros par mois. Réagissant aux propos du chef de l'Etat, le Parti communiste a, quant à lui, demandé à ce qu'une loi soit votée afin de réduire durablement les prix des logements.