Fermer

Baisse des APL : Emmanuel Macron envisage une baisse de plus de 5 euros

Voilà de nouvelles déclarations qui risquent bien de relancer le débat autour de la baisse des APL ! Alors qu’Edouard Philippe, le Premier ministre, n’avait pas hésité à qualifier cette initiative de « mesure de rabot », le Président Emmanuel Macron a quant à lui affirmé au journal Le Point qu’il souhaitait aller au-delà de la baisse de 5 euros « dans le cadre d’une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers ». Précisions.
Publié le 01 septembre 2017

Partager : 

Baisse des APL : Emmanuel Macron envisage une baisse de plus de 5 euros - Batiweb
Le 24 août dernier, Edouard Philippe indiquait sur RMC et BFMTV que la baisse des APL n’était, selon lui, qu’une « mesure de rabot ». « Évidemment que ce n’est pas intelligent », déclarait-il alors, précisant que le nouveau gouvernement ne faisait qu’appliquer une décision de l’exécutif précédent.

De quoi atténuer légèrement les tensions autour de cette réforme problématique pour les 6,5 millions de ménages français qui bénéficient des aides au logement. Pourtant, les propos récents tenus par Emmanuel Macron, interrogé par Le Point, pourraient bien remettre de l’huile sur le feu.

Mettre fin à un phénomène spéculatif

En effet, pour le chef de l’État, « dans le cadre d’une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers », il est nécessaire d’aller au-delà de la baisse des APL de 5 euros par mois.

« Il faut libérer le droit de l’urbanisme, les procédures, réduire les coûts, les normes, libérer le foncier public et le parapublic plus fortement en permettant de vendre à bas prix, simplifier ces règles en ciblant en particulier les zones tendues, c’est-à-dire le Grand Paris, Lyon et la frontière suisse, ainsi qu’Aix-Marseille », indique le Président.

« Dans ces endroits-là, nous allons mettre en place un système d’exception pour réduire les coûts », poursuit Emmanuel Macron, promettant un projet de loi à l’automne.

En attendant, une centaine de personnes se sont mobilisées jeudi 31 afin de manifester contre la baisse des APL, appelant à « une prise de conscience qui amènerait les locataires à descendre dans la rue », comme l’a fait savoir Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l’association Droit au logement. Autant dire que la ‘’crise des APL’’ est loin d’avoir trouvé son dénouement !

F.C (avec AFP)
Photo de Une : @EmmanuelMacron (Twitter)
Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.