Carte d’identification : Bati Vigie, pionnier en matière de contrôle sur les chantiers Législation | 04.01.17

Partager sur :
Alors que la carte d’identification professionnelle des salariés du BTP est en test depuis le 5 décembre dernier, Frédéric Pradal, fondateur de Bati Vigie, partage son expertise sur le sujet. A l’instar de ce dispositif, son entreprise lutte elle aussi contre la fraude au travail détaché sur les chantiers. La carte d’identification professionnelle, de son côté, sera déployée sur l’ensemble du territoire national dans les mois à venir.
« L’arrivée officielle de la Carte d’identification professionnelle du BTP est une bonne nouvelle, dont tous les acteurs de la construction ont à se réjouir, dans leur volonté de lutter contre les pratiques de travail illégal qui ont détruit […] tant d’emplois dans le secteur ».

Ainsi s’exprime Frédéric Pradal, directeur général de Bati Vigie, qui a félicité ce mercredi 4 janvier le déploiement de la carte d’identification professionnelle des salariés du BTP. Avec la généralisation du dispositif, qui débutera en février-mars 2017, il sera désormais plus facile pour les inspecteurs du travail de lutter contre la fraude au travail détaché.

Une forte implication dans la lutte contre le travail illégal

« La nouvelle carte constitue bien un support pertinent dans l’identification des salariés qui interviennent sur les chantiers. Toutefois, la mise en œuvre de ce nouvel outil implique un renforcement des contrôles. En effet les pouvoirs publics ne pourront assurément pas être en mesure d’activer des contrôles en nombre et en fréquences suffisantes, sur tous les sites de construction en France », déplore néanmoins Frédéric Pradal.

Dès 2015, ce dernier a su répondre aux besoins des professionnels du secteur, qui réclamaient plus d’encadrement sur les chantiers afin de lutter contre le travail illégal. De cette volonté est née Bati Vigie, plateforme numérique de services assurant des contrôles directement sur le terrain.

Anticipant la mise en place de la carte d’identification professionnelle, Bati Vigie propose déjà de nombreux services, dont « la mise en œuvre de contrôles systématiques » et la gestion de « l’intégralité des flux d’informations en cas de manquements, avec l’envoi automatisé de courriers recommandés, mises en demeure », etc.

« Au cours des prochains mois, partout en France, ce sont près de 50 000 logements et de 5 000 chantiers qui seront réalisés sur des sites sous contrôle Bati Vigie », précise Frédéric Pradal. « Nous sommes fiers de prolonger ainsi l’action publique et le volontarisme des organisations professionnelles dans la lutte contre le travail illégal, au bénéfice de tous ceux qui entendent défendre l’emploi et l’activité dans le BTP, de manière durable », conclut-il.

F.C
Photo de Une : Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Travail illégal : Bativigie identifie les limites de la carte BTP - Batiweb

Travail illégal : Bativigie identifie les limites de la carte BTP

Deux ans après l’instauration d’une carte d’identification professionnelle du BTP, Frédéric Pradal, créateur de Bativigie, adresse plusieurs reproches à ce dispositif : le manque de généralisation à tous les acteurs, parmi lesquels les micro-entrepreneurs, la non-désactivation de la carte des intérimaires à la fin de leur mission, ou encore le manque d’informations et de pièces justificatives concernant les travailleurs détachés.
L'application de lutte contre le travail illégal Bativigie se met à jour avec la carte BTP - Batiweb

L'application de lutte contre le travail illégal Bativigie se met à jour avec la carte BTP

Bati Vigie, une application pionnière en matière de contrôle sur les chantiers et de lutte contre le travail illégal, vient de développer sa version 2.0. Cette dernière intègre la nouvelle carte BTP, en permettant de générer des rapports de visite et de faciliter la traçabilité des contrôles. Une manière d’améliorer le suivi des ouvriers sans alourdir les tâches administratives des maîtres d’ouvrages.
Près de 1,3 million de cartes d’identification professionnelles du BTP délivrées - Batiweb

Près de 1,3 million de cartes d’identification professionnelles du BTP délivrées

Depuis le 1er octobre 2017, toutes les personnes travaillant sur des chantiers sont dans l’obligation de posséder une carte d’identité professionnelle sécurisée. A ce jour, près d’1,3 million de salariés du BTP sont titulaires ou vont recevoir leur carte, selon un communiqué du ministère du Travail. Rappelons que ce dispositif vise à lutter « plus efficacement » contre le travail illégal et la fraude au détachement.
Présidentielle 2017 : la question du travail détaché enfin abordée ! - Batiweb

Présidentielle 2017 : la question du travail détaché enfin abordée !

Il était temps ! Si jusqu’à présent, peu de candidats à la présidentielle s’étaient exprimés sur les thématiques liées au BTP, les Français ont largement eu matière à réfléchir avec le débat diffusé ce 4 avril. Les onze prétendants à l’Élysée ont notamment abordé la question du travail détaché, actuellement au coeur de nombreuses préoccupations dans le secteur de la construction. Tour d’horizon des déclarations des candidats.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter