Un décret attendu d'ici fin février pour booster la production des EnR Législation | 04.02.16

Partager sur :
Alors que l'électricité d'origine renouvelable a compté pour 19 % dans la consommation d'énergie française en 2015, le gouvernement compte accélérer sa transition énergétique. D'ici la fin du mois de février un décret, détaillant les grandes orientations réglementaires par type d'énergie, sera publié, a annoncé la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. En ligne de mire, l'objectif de produire 40 % d'électricité renouvelable d'ici 2030.

Annoncée pour fin 2015, la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) sera finalement présentée cette année. A l'occasion de l'ouverture du colloque annuel du Syndicat des énergies renouvelables, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal s'est exprimé en ce sens via un message vidéo, précisant que le texte serait présenté « avant la fin du mois de février ».

Le décret doit décliner par type d'énergie (nucléaire, énergies renouvelables, gaz, etc.) les orientations de la loi sur la transition énergétique promulguée en août 2015.

Certains objectifs des différentes filières renouvelables ont déjà été dévoilés mi-novembre... et subi depuis des « ajustements », a indiqué Laurent Michel, directeur général de l'énergie et du climat. Les autres objectifs, notamment pour la production de chaleur à partir de biomasse, de géothermie ou de biogaz seront fixés dans ce décret.

Dans tous les cas, l'objectif reste le même. A l'issue de la première PPE, qui couvrira les trois années allant de 2016 à 2018, la France vise une puissance installée « entre 14,3 et 15 gigawatts » dans l'éolien et « entre 9 et 10 GW » dans le solaire, puis respectivement autour de 23 GW et autour 15 à 16 GW en 2023, à la fin d'une deuxième PPE de cinq ans, a-t-il détaillé.

19 % d'électricité issue des EnR en 2015

Selon le panorama de l’électricité renouvelable, publié par RTE, le SER, ERDF et l’Association des distributeurs d’électricité en France (ADEeF), l'électricité issue des EnR a représenté près de 19 % de la consommation française en 2015.

Avec une production de 21,1 TWh, en augmentation de 23 % par rapport à l’année précédente, l’énergie éolienne couvre, en 2015, 4,5 % de la consommation électrique française.

Le solaire photovoltaïque produit 7,4 TWh, soit une hausse de 25 % par rapport à 2014. Cette production représente aujourd’hui 1,6 % de la consommation électrique française.

La production de la filière bioénergies électriques ( installations fonctionnant à partir de déchets ménagers, de biogaz, de bois-énergie et autres biocombustibles renouvelables) s’élève à 5,9 TWh, soit une hausse de 8 % par rapport à l’année précédente. Elle représente 1,3 % de notre consommation électrique. Enfin, le parc hydraulique diminue légèrement par rapport à 2014, avec une production de 11,4 %.

Pour rappel, la loi sur la transition énergétique prévoit que 40 % de la production électrique française soit issue des énergies renouvelables, à l'horizon 2030.

 

De nouveaux appels d'offres

Un premier appel d'offre, concernant les grandes centrales solaire photovoltaïque au sol, portera sur une capacité de « 1 000 MW en deux tranches par an », a annoncé Ségolène Royal. Un second visera les installations sur toitures pour un volume de « 450 MW en trois tranches par an ». Ils seront lancés « au premier trimestre 2016 ».

Un appel d'offres « spécifique » sera lancé pour l'auto-consommation, a indiqué Ségolène Royal, sans donner de calendrier.


Dans la biomasse, la ministre a également annoncé le lancement d'un appel d'offres « pour les projets de bois-énergie, méthanisation et valorisation des déchets pour les projets de taille moyenne et petite ». Il sera lancé « cette semaine » pour une puissance « de 50 MW en cogénération et 10 MW en méthanisation », a précisé Laurent Michel, directeur général de l'énergie et du climat.
 

C.T (avec AFP)
© Fotolia

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Photovoltaïque : les propositions du GMPV-FFB en faveur de l'autoconsommation  - Batiweb

Photovoltaïque : les propositions du GMPV-FFB en faveur de l'autoconsommation

Dans le cadre du groupe de travail sur l'autoconsommation de l'électricité renouvelable, organisé par la DGEC, le GMPV-FFB vient de formuler plusieurs propositions. Face aux enjeux de la transition énergétique, la fédération souhaite développer l'autoconsommation de l'électricité photovoltaïque et refondre le mode de soutien au photovoltaïque dans le bâtiment. Détails.
Transition énergétique : 100 000 emplois créés sur 3 ans - Batiweb

Transition énergétique : 100 000 emplois créés sur 3 ans

Lors de sa première conférence de presse, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, a maintenu le cap de la transition énergétique. Grâce à la croissance verte, elle espère créer 100 000 emplois sur trois ans. Autres annonces : le développement des filières des énergies renouvelables et l'accélération de la rénovation énergétique des bâtiments, avec la signature mercredi 30 avril de la convention Feebat.
Territoires d'Outre-mer, les laissés-pour-compte de la transition énergétique ? - Batiweb

Territoires d'Outre-mer, les laissés-pour-compte de la transition énergétique ?

Alors qu'une mission d'information sur l'adaptation du droit de l'énergie aux Outre-mer vient d'être confiée à Eticka Bareigts, députée de la Réunion, le Syndicat des Energies renouvelables fait savoir qu'une série de freins bloque actuellement le développement des filières des énergies renouvelables en Outre-mer. Le syndicat préconise un ensemble de mesures pour assurer la transition énergétique dans ces territoires.
Quelle place pour le Bois Energie dans la transition énergétique ? - Batiweb

Quelle place pour le Bois Energie dans la transition énergétique ?

A l'heure de la transition énergétique, dont le programme prévoit une montée en puissance des énergies renouvelables, le Bois Energie souhaite s'imposer comme l'une des alternatives aux énergies fossiles. Quels sont les atouts du secteur et les avancées ? Interview de Jean-Jacques Rousseau, expert Biomasse EDF Optimal Solutions, présent en conférence sur le salon Expobois du 10 au 20 novembre à Paris Nord Villepinte.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter