Isover lance une nouvelle laine de verre « écologique et recyclable à l'infini » Nouveaux produits du BTP | 13.03.17

Partager sur :
La société Isover a annoncé le lancement d’une nouvelle laine de verre « révolutionnaire » pour l’isolation par l’intérieur. Ecologique et « recyclable à l’infini », la nouvelle matière brevetée est notamment dotée d’un liant 100% biosourcé. Confort de pose, économies d’énergie, hautes performances acoustiques… le fabricant français en est convaincu : cette solution 2-en-1 « made in France » saura séduire les clients. Présentation.
Isover, fabricant français de produits et de solutions d’isolation thermique, acoustique et de protection feu, a présenté, jeudi 9 mars, une nouvelle laine de verre pour l’isolation par l’intérieur. A travers ce produit, la société entend révolutionner le secteur de l’isolation et promet que « la laine de verre ne sera plus jamais la même ! »

Plusieurs années de recherche et de développement auront été nécessaires à la fabrication de ce produit qui se présente comme une « rupture technologique ». « La révolution s’opère tant dans les process de fabrication et de contrôle qualité de la fibre de verre que dans les méthodes de travail des équipes Isover, ou dans la matières premières utilisées », indique ainsi le fabricant.

Une fibre « plus longue, plus souple, plus fine et plus résistante »

Les équipes Isover ont en effet pensé une « nouvelle manière » de façonner la matière afin d’obtenir « une fibre plus longue, plus souple, plus fine et plus résistante pour un toucher plus doux et plus agréable ». Les assiettes de fibrage ont été modifiées et leur vitesse de rotation adaptées pour un étirage plus précis et mieux maîtrisé.

Cette nouvelle matière a fait l’objet d’une série de tests. L’objectif : contrôler de manière « beaucoup plus fine » un ensemble de paramètres jouant un rôle majeur « dans la cohésion mécanique et le confort de pose du produit fini, qui est la signature de la nouvelle laine Isover ».

En effet, en plus des performances physiques intrinsèques du matelas, des exigences de confort de pose, de douceur, de couleur, etc. ont été intégrées au cahier des charges du produit, ce afin de répondre au mieux aux préoccupations et attentes du client.

« La connaissance produit (des équipes Isover) est aujourd’hui beaucoup plus précise, leur permettant d’ajuster à tout moment un ensemble complexe de paramètres afin de toujours obtenir une qualité irréprochable : une nouvelle laine à la qualité totale », avance Isover.

Une laine de verre écologique

La nouvelle laine de verre se veut « écologique et recyclable à l’infini ». Conçu et fabriqué en France à partir de matières minérales, de verre recyclé (a minima 40%) et d’un liant 100% biosourcé, sans formaldéhyde et sans phénol, le produit est étiqueté A+, contribuant ainsi à un air plus sain dans les bâtiments. « Agissant sur la température des parois intérieures, il supprime les risques de condensation liés à l’humidité ambiante au sein des logements », explique Isover.

Son usage permettrait par ailleurs de réduire de 40% les émissions de CO2 liées au chauffage, ce qui équivaut à 150 tonnes de CO2 sur la durée de vie du bâtiment sur une base de 50 ans (soit l’équivalent de plus d’un million de km parcourus en voiture).


Sa nouvelle composition a en outre permis d’améliorer significativement (10 à 30%) trois indicateurs environnementaux : la pollution de l’air, l’acidification des sols et de l’eau et l’eutrophisation, répondant ainsi aux objectifs de la société de réduire de 10% sa consommation d’énergie et de 50% sa consommation d’eau.

Son impact a été évalué et optimisé tout au long de son cycle de vie selon la méthode ACV qui prend en compte tous les impacts d’un produit sur l’environnement, de l’extraction des matières à sa fin de vie.

Confort thermique et phonique optimisé

Isover propose déjà une résistance thermique de R=10 m2.K/W en une seule couche. Concernant la nouvelle laine de verre, la société promet des performances phoniques et thermiques optimisées et ce, quelle que soit la saison. « Les performances thermiques de la nouvelle laine vont encore être améliorées pour atteindre sur certains produits une conductivité thermique (lambda) de 30 (0,030 W/(m/K)) », précise le fabricant.

Le lancement de la nouvelle laine est prévu en plusieurs étapes, gamme par gamme, pour couvrir l’ensemble des produits de la marque destinés à l’isolation par l’intérieur. A noter que la nouvelle laine de verre est d’ores et déjà disponible dans la gamme IBR pour l’isolation des combles perdus et des plafonds, et déjà présente et commercialisée chez les distributeurs.

Rose Colombel
Photos : ©Isover
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Isover lance une filière de recyclage des déchets de laine de verre - Batiweb

Isover lance une filière de recyclage des déchets de laine de verre

Depuis plus de 20 ans, l’usine Isover d’Orange (Vaucluse) traite les déchets de laines de verre, les transforme en calcin et les réinjecte dans le process de fabrication de nouvelles laines. Recyclable à 100% et à l’infini, la laine de verre présente un fort potentiel. Et c’est pour l’exploiter que la société lance ce jour Isover Recycling, une initiative qui s’adresse autant aux marchés diffus qu’aux grands chantiers de rénovation. Tous les détails.
ISOVER et PLACO font maison commune - Batiweb

ISOVER et PLACO font maison commune

Pierre-Emmanuel Thiard, directeur général adjoint de la nouvelle entité PLACO-ISOVER a accepté de répondre aux questions de la rédaction de Batiweb pour commenter et expliquer à nos lecteurs les raisons du rapprochement entre ces deux filiales industrielles de Saint-Gobain, bien connues des professionnels du bâtiment.
Saint-Gobain inaugure une nouvelle ligne de fabrication de laine à souffler - Batiweb

Saint-Gobain inaugure une nouvelle ligne de fabrication de laine à souffler

Isover, filiale du groupe Saint-Gobain, a inauguré une nouvelle ligne de fabrication de laine à souffler dans son usine de Chemillé (49), près d’Angers. La spécialiste de l’isolation double sa capacité de production, avec 30 000 tonnes de laine à souffler, qui permettront d’isoler environ 100 000 toitures par an. Cet investissement de 35 millions d’euros, le plus important du groupe cette année, permettra de répondre à la demande croissante de cet isolant, encore peu connu en Europe.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter