Siemens lance une nouvelle gamme de produits afin de répondre aux problématiques liées à l’individualisation des frais de chauffage

Communiqué | 19.06.17
Partager sur :
Siemens lance une nouvelle gamme de produits afin de répondre aux problématiques liées à l’individualisation des frais de chauffage - Batiweb
La Loi de Transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) du 17 août 2015 généralise la répartition des frais de chauffage et prévoit une facturation en fonction des consommations des occupants. Tous les bâtiments à usage d’habitation construits avant le 1er juin 2001, chauffés collectivement et énergivores, sont visés par l’obligation d’installer des appareils de mesure permettant d’individualiser les frais de chauffage.
Depuis le 31 mars 2017, les bâtiments les plus énergivores doivent obligatoirement être équipés de répartiteurs de frais de chauffage ou de compteurs d'énergie (en fonction du mode de distribution).
Siemens (division Building Technologies), expert dans l'équipement et la gestion technique des bâtiments, lance à cet effet une nouvelle gamme de produits radio (répartiteurs de frais de chauffage et compteurs d'énergie) conçus pour la relève à distance ou la radio relève.

Une relève simple et précise grâce à la transmission des données par radio

Disponibles en modèle bi sonde ou avec sonde déportée, les nouveaux répartiteurs de frais de chauffage Siemens sont capables de mesurer avec une grande précision l'émission thermique de chaque radiateur.
Le fonctionnement bi sonde permet de calculer la différence réelle de température entre la température ambiante et la température du radiateur.

Dotés d'une interface radio, ces nouveaux modèles restituent les données sans avoir à pénétrer dans le logement. Le relevé des consommations peut se faire soit en radio relève, soit en télé relève :

En mode radio relève : les répartiteurs sont lus localement par radio et la transmission des données s'effectue à un moment préalablement défini, mensuellement ou annuellement. Le releveur collecte les radiogrammes à l'aide d'un collecteur de données portable et le logiciel Siemens ACT46.PC.
  
En mode AMR (Automatic Meter Reading) ou télé relève : la technologie la plus récente en matière de relève automatique de données. Les répartiteurs envoient périodiquement les données aux nœuds de réseau. Ces derniers collectent et enregistrent automatiquement les informations de l'ensemble des répartiteurs de frais de chauffage présents au sein du réseau radio. L'ensemble des données de consommation de l'installation peut être relevé à distance par le client.

Des outils pour faciliter l'installation et optimiser l'utilisation
Chaque installation est unique. Le répartiteur doit être installé au bon endroit sur le radiateur et paramétré en tenant compte des caractéristiques du corps de chauffe (fabricant, dimensions du radiateur, forme de profil et partage, nombre de tôles de convection...) pour fonctionner de manière optimale.
C'est pourquoi, Siemens met à disposition de ses clients plusieurs outils facilitant l'installation et l'utilisation du répartiteur :

Un extranet où sont mis à disposition l'ensemble des logiciels de mise en service et d'exploitation,
  
Des modules de formation afin d'accompagner les clients à la bonne installation et exploitation des répartiteurs de frais de chauffage.

L'offre globale Siemens
Des robinets thermostatiques aux répartiteurs de frais de chauffage en passant par les compteurs d'énergie, Siemens propose une offre globale pour réguler les consommations énergétiques d'un bâtiment. En complément de la nouvelle gamme de répartiteurs de frais de chauffage WHE5.., 4 nouvelles références de compteurs d'eau avec interface radio sont aujourd'hui disponibles dans le catalogue. Il est ainsi possible d'intégrer les données de consommation d'eau chaude et d'eau froide dans les relèves Walk-by et AMR.

filter_list

Sur le même sujet

Toshiba chauffage et climatisation présente la nouvelle génération de systèmes Digital Inverter - Batiweb

Toshiba chauffage et climatisation présente la nouvelle génération de systèmes Digital Inverter

Toshiba chauffage et climatisation propose une gamme riche de différents modèles de pompes à chaleur air-air. Sans cesse en évolution, l’offre évolue aujourd’hui en intégrant une nouvelle génération de systèmes monosplits, aux performances améliorées. Cette nouvelle pompe à chaleur Digital Inverter est conçue pour équiper aussi bien les bâtiments neufs que ceux en rénovation sur le marché du petit tertiaire (surfaces commerciales, petits commerces de proximité, agences bancaires...). Toshiba chauffage et climatisation possède une très large palette de produits qui offrent une solution flexible et adaptée à chaque application
Legrand : nouveaux systèmes de mesure i-communicants pour les bâtiments tertiaires - Batiweb

Legrand : nouveaux systèmes de mesure i-communicants pour les bâtiments tertiaires

Les nouveaux compteurs d’énergie électriques et centrales de mesure EMDX 3 de Legrand affichent les consommations par usage dans chaque tableau. Surtout, en devenant i-communicants, ces nouveaux systèmes permettent de déporter l’information au plus près des usagers, sur écran dans un couloir, sur un ordinateur, un téléphone portable, une tablette numérique : chaque tableau est doté d’une adresse IP. Un pas de plus vers une économie durable, en accord avec la nouvelle RT 2012.
Formez et protégez vos salariés au risque amiante avec l’Afpa ! - Batiweb

Formez et protégez vos salariés au risque amiante avec l’Afpa !

Alors que son usage est interdit en France depuis 1997, l’amiante est encore présent dans de nombreux bâtiments construits avant cette date. Les risques pour la santé de ceux qui y travaillent peuvent être considérables. Les pouvoirs publics ont donc mis en place un appareil réglementaire contraignant, qui comprend notamment l’obligation de se former pour les professionnels exposés.
Formez et protégez vos salariés au risque amiante avec l’Afpa - Batiweb

Formez et protégez vos salariés au risque amiante avec l’Afpa

Alors que son usage est interdit en France depuis 1997, l’amiante est encore présent dans de nombreux bâtiments construits avant cette date. Les risques pour la santé de ceux qui y travaillent peuvent être considérables. Les pouvoirs publics ont donc mis en place un appareil réglementaire contraignant, qui comprend notamment l’obligation de se former pour les professionnels exposés. Formez et protégez vos salariés au risque amiante avec l’Afpa !