ConnexionS'abonner
Fermer

Action Cœur de Ville 2 : top départ pour le dispositif de requalification des entrées de villes

Publié le 21 février 2023

Partager : 

Dominique Faure, ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, s’est rendue à Nevers, dans la Nièvre, où elle a donné le top départ du dispositif de requalification des entrées de villes du programme Action Cœur de Ville 2.
Action Cœur de Ville 2 : top départ pour le dispositif de requalification des entrées de villes - Batiweb

En 2018, le gouvernement, par l’intermédiaire de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), lançait le programme Action Cœur de Ville. Ayant pour mission de développer et de rendre plus attractives les villes moyennes de métropole et d’Outre-mer, le programme s’est révélé être une vraie réussite.

En effet, cinq ans après son lancement, le programme Action Cœur de Ville 1 présente un très bon bilan, puisqu’il a notamment permis de renforcer l’attractivité et de soutenir le développement durable de 234 villes moyennes, de métropole et d’Outre-mer. Pêle-mêle, ACV 1 a permis l’engagement ou la mise en projet de 6 422 actions, la rénovation de 91 000 logements à l’aide d’Action logement ou de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), et six milliards d’euros ont été engagés en cinq ans, grâce au soutien de l’État et de ses partenaires financiers, soit plus de 100 % de l’objectif initial.

« Quand quelque chose fonctionne, il faut continuer ! », a estimé Dominique Faure. Voilà pourquoi Emmanuel Macron a annoncé qu’un second acte serait mis en place pour la période 2023-2026, avec comme fil conducteur la transition écologique et énergétique des territoires.

 

Une attention particulière portée sur les entrées de villes

 

À en croire les propos de la ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, l’acte 2 du programme Action Cœur de Ville va être encore plus ambitieux que son prédécesseur : « Après avoir priorisé les secteurs de centre-ville, nous irons encore plus loin, pour penser la réhabilitation des villes dans leur ensemble, en prêtant une attention accrue aux entrées de villes et aux quartiers de gare ».

L’un des axes prioritaires de ACV 2 est, comme l’a souligné Dominique Faure, la requalification des entrées de villes. Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, fixe pour une telle mission quatre objectifs principaux. Selon lui, il est nécessaire « de favoriser la sobriété foncière et réduire l’artificialisation des sols, d’améliorer la qualité architecturale, urbaine et paysagère, d’anticiper les évolutions du secteur commercial et des modes de consommation, et enfin, de démontrer le recyclage possible des entrées de villes ».

Cet intérêt accru pour les entrées de villes s’explique par le fait que dernières ont été marquées par un développement soutenu ces dernières décennies, et ont pâti de l’absence de vision d’aménagement d’ensemble. Elles sont souvent mal articulées entre elles et avec les centres-villes.

Pour remédier à cela, il a été proposé à l’ensemble des territoires labellisés Action Cœur de Ville de bénéficier d’un accompagnement renforcé pour requalifier leurs entrées de villes. À ce jour, 45 villes ACV se sont déjà portées volontaires pour intégrer ces dernières dans leur projet d’aménagement urbain.

 

Les priorités d'Action Cœur de Ville 2

 

Au-delà de ce souci de requalification des entrées de villes, quatre nouvelles priorités sont en vigueur pour l’acte 2 d'Action Cœur de Ville :

  • Accompagner les villes pour relever le défi de la transition écologique ;
  • Conforter le socle de services, le vivier d’emploi et le rôle de centralité des villes moyennes pour l’ensemble de leur territoire ;
  • Revitaliser les villes moyennes dans leur ensemble afin de confirmer l’attractivité retrouvée des villes moyennes pour les habitants et les activités dans un cadre de vie accueillant, agréable et inclusif ;
  • Accélérer le passage à l'action, en apportant aux villes l’accompagnement nécessaire à la mise en œuvre de projets transversaux plus complexes et des financements adaptés.

 

Pour Action Cœur de Ville 2, cinq milliards d’euros seront investis par l’État et ses partenaires financiers pour accompagner les collectivités sur la période 2023-2026.

Sur le même sujet

Les matériaux biosourcés par BCI

Les matériaux biosourcés répondent aux enjeux de développement durable en laissant une empreinte environnementale plus favorable, mais pas que. Bien sélectionnés, ils peuvent avoir un impact économique...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.