Activité en hausse pour les entreprises de génie électrique et climatique Vie des sociétés | 17.10.17

Partager sur :
2016 a permis aux entreprises de génie électrique et climatique de renouer avec la croissance. Après avoir connu un repli de son activité en 2014 et 2015, le secteur a vu son volume d’activité progresser de 1,3% l’an dernier. Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires global de la profession s’élève à 17,1 milliards d’euros. Détails.
Le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique, Serce, a révélé ce jour le bilan économique 2016 du secteur, et bonne nouvelle pour les professionnels, le volume d’activité a progressé de 1,3%, « une évolution positive après le repli constaté en 2014 (- 1,5%) et 2015 (0%). » 

Si la part de l’activité représentée par les marchés privés a poursuivi sa progression, à hauteur de 65% en 2016 (contre 60% en 2014 et 63% en 2015), la part de marché issue de la commande publique a souffert de la baisse des investissements réalisés par l’Etat et les collectivités locales et territoriales.

Le bâtiment, principal marché

Le marché tertiaire a progressé pour s’élever à 39,5% (contre 38,5% en 2015) « malgré des niveaux de prix très bas », précise le Serce. L’activité est principalement soutenue par la commande privée et certains régions plus dynamiques telles que l’Ile-de-France où les projets de construction liés au Grand Paris et à l’organisation des JO 2024 « sont porteurs d’activité et de nouvelles perspectives. »

Les travaux d’infrastructures et de réseaux représentent le deuxième domaine d’activité des entreprises de génie électrique et climatique (38%). « Malgré des difficultés liées aux problématiques de financement des collectivités territoriales (…) les investissements prévus par le Réseau de Transport d’Électricité, le gestionnaire du réseau de distribution électrique (Enedis) et les syndicats d’énergie ont contribué à soutenir l’activité, ainsi que le marché du déploiement de la fibre optique qui est en forte croissance », détaille le Serce.

La part de l’Industrie est restée stable à hauteur de 21% : « une fois les travaux de maintenance de l’appareil productif réalisés, ce segment de marché a souffert de la dégradation de l’activité industrielle et d’investissements réduits » note le syndicat.

« Néanmoins, dans quelques régions l’amélioration de la conjoncture soutient favorablement la reprise d’activité de certains secteurs : construction navale, aéronautique, pharmacie, agro-alimentaire, plateformes logistiques », ajoute-t-il.

Les nouvelles technologies dynamisent le secteur

Quant aux nouveaux marchés, le Serce rappelle que l’autoconsommation est un « réel enjeu ». Les entreprises se doivent d’accompagner les collectivités dans ce domaine. « La convergence Énergie / Numérique (smart grids, smart building, éco quartiers, etc) permet aux entreprises du Serce de leur proposer un bouquet de solutions interopérables ».

Le marché de l’aménagement numérique et du déploiement de la fibre a progressé précise ensuite le Serce (22% contre 20% en 2015), tandis que le domaine de la mobilité, les marchés de la construction des lignes de tramway « marquent le pas » au profit de la création de lignes de Bus à Haut Niveau de Services (14%).

Le déploiement de bornes de recharge de véhicules électrique à l’échelle des départements, voire des régions, ainsi que le contrat de performances signé fin 2016 entre SNCF Réseau et l’Etat en faveur de la rénovation du réseau ferré et le projet du Grand Paris Express « devraient également dynamiser l’activité ces prochaines années ».

R.C
Photo de une : @Serce (déploiement de la fibre)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le Serce lance la 30e édition de son Concours Lumières

Le Serce lance la 30e édition de son Concours Lumières

Le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique organise cette année encore le Concours Lumières en partenariat avec Philips Lighting. Pour cette 30e édition, trois prix d’une valeur de 16 500 euros seront attribués. Le concours récompense les maîtres d’ouvrages publics ou privés pour la mise en valeur par la lumière du patrimoine public et privé.
Activité en hausse pour les entreprises du génie électrique et climatique en 2017

Activité en hausse pour les entreprises du génie électrique et climatique en 2017

Le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (SERCE) a partagé ce 10 septembre un bilan relatif aux « chiffres des partenaires de la transition énergétique des territoires ». Le document fait notamment état de la répartition du chiffre d’affaires des adhérents de l’organisme, principalement issu des activités liées au bâtiment et aux réseaux et infrastructures. Précisions.
Le SERCE crée 6 nouvelles qualifications « efficacité énergétique »

Le SERCE crée 6 nouvelles qualifications « efficacité énergétique »

Le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (SERCE) annonce la création de six nouvelles qualifications dédiées à l’efficacité énergétique. Les commissions « Transition énergétique et numérique des bâtiments » et « Qualification » se sont en effet associées pour créer une nouvelle nomenclature « 18 – Efficacité énergétique », induisant de nouvelles qualifications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter