Activité toujours plus dynamique pour les artisans du bâtiment Vie des sociétés | 18.01.18

Partager sur :
En 2016 déjà, les artisans du bâtiment avaient vu leur activité progresser de 1,5% en volume, signe du retour tant attendu de la croissance. Un mouvement qui s’est, à l’évidence, accéléré l’année dernière, comme le démontrent les chiffres révélés ce 18 janvier par la Capeb. L’organisme, qui représente les PME et artisans du secteur, indique en effet que l’activité de ces derniers a augmenté de 2,5% en 2017. De bon augure pour l’exercice à venir.
« Le contexte économique est globalement favorable à notre activité », se réjouit Patrick Liébus, président de la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment). Ce 18 janvier, l’organisme organisait en effet une conférence dressant le bilan de l’année écoulée et les perspectives pour celle à venir.

Et visiblement, 2017 a été très profitable pour les professionnels représentés par la Capeb. De fait, ces derniers ont vu leur activité croître de 2,5%, contre 1,5% l’année précédente. Une augmentation qui s’explique en partie par le dynamisme du 4e trimestre, lui-même en hausse de 3,5%. De quoi éveiller l’optimisme de Patrick Liébus, qui prévoit un nouveau développement du secteur en 2018, à hauteur de 2,5%.

Un contexte qui reste favorable, mais…

Dans le détail, la Capeb note que le neuf a été particulièrement dynamique en 2017, affichant une progression de 5% due à des taux de crédit avantageux et à un niveau de construction qui a atteint « des sommets » au dernier trimestre, « dopant l’activité dans le secteur au global ».

Autant de facteurs qui ont également eu des répercussions notables sur l’emploi. D’après la Confédération, « 30% des entreprises artisanales ont cherché à embaucher au cours du second semestre 2017 », bien que près de 12% d’entre elles n’y soient pas parvenues.

Finalement, « la progression de l’emploi salarié dans l’artisanat du BTP (observée depuis 3 trimestres consécutifs) ralentit légèrement et atteint 0,6% entre le 3e trimestre 2017 et le 3e trimestre 2016 », note l’organisme.

Par ailleurs, la Capeb constate des soldes d’opinions des dirigeants du bâtiment négatifs par rapport à leurs marges et leur trésorerie. Ainsi, au troisième trimestre, 14% des artisans du secteur ont déclaré une détérioration de leur trésorerie et seulement 17% une amélioration.

Des perspectives prometteuses pour 2018

Autant de problèmes auxquels l’année 2018 pourrait remédier ! En effet, les carnets de commandes se maintiennent à un niveau élevé. Ceux-ci représentent ainsi 87 jours de travail au début du mois de janvier, « soit 5 jours de plus qu’un an auparavant », d’après l’organisme.

« 2018 devrait être bien orientée », assure la Capeb. « Le contexte économique est globalement favorable, les taux d’intérêt restent attractifs, le nombre de transactions historiquement important et les mises en chantier et autorisations sont encore élevées. »

« Il ne faudrait (…) pas que de nouveaux coups de rabot viennent infléchir la courbe d’activité de l’artisanat du bâtiment, qui se redresse enfin durablement », nuance néanmoins Patrick Liébus.

F.C
Photo de Une : @capeb_fr (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bilan 2017 : tous les voyants sont au vert pour Saint-Gobain

Bilan 2017 : tous les voyants sont au vert pour Saint-Gobain

Le Groupe Saint-Gobain a fini 2017 en beauté ! À tel point que le quatrième trimestre a permis à l’industriel d’enregistrer une croissance de son activité à hauteur de 6,5%, permettant finalement au chiffre d’affaires annuel de progresser de 4,7% par rapport à 2016. Contrairement aux autres acteurs du secteur, le géant français s’attend à une nouvelle évolution de son résultat d’exploitation dans les douze mois à venir.
Les professionnels des produits de construction inquiets pour l’année à venir

Les professionnels des produits de construction inquiets pour l’année à venir

L’Association française des industries des produits de construction (AIMCC) présentait ce 16 janvier les résultats de son enquête d’opinion portant sur la conjoncture du marché qu’elle représente. Ainsi, après une année 2017 dynamique, 2018 semble avoir confirmé la tendance. En revanche, la prudence est de mise pour 2019, avec des prévisions de croissance bien moindres. Tous les chiffres.
La reprise dans le bâtiment s’accélère malgré un climat institutionnel menaçant

La reprise dans le bâtiment s’accélère malgré un climat institutionnel menaçant

2017 aura décidément été une année dynamique pour le secteur du BTP ! La Fédération française du bâtiment (FFB) revenait ce 19 décembre sur la reprise observée tout au long de ces douze derniers mois, saluant l’accélération de l’activité. Néanmoins, l’organisme redoute désormais les effets néfastes que pourraient avoir les récentes mesures gouvernementales envisagées ou adoptées sur le marché en 2018.
L’artisanat du bâtiment poursuit sa dynamique positive

L’artisanat du bâtiment poursuit sa dynamique positive

L’activité des entreprises artisanales du bâtiment s’est consolidée au 3e trimestre 2016 et a même enregistré une progression globale de 2%, a annoncé la Capeb. L’amélioration de la construction neuve s’accélère (+ 3%) et porte cette dynamique. Dans ce contexte les besoins en trésorerie s’améliorent et les carnets de commande s’étoffent. Mais si les perspectives sont bonnes, l’emploi est toujours menacé et continue de baisser (- 0,2% sur un an).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter