Après les artisans, au tour des architectes de lancer un SOS

Vie des sociétés | 11.12.13
Partager sur :
Après les artisans, au tour des architectes de lancer un SOS - Batiweb
A l'instar des professionnels du bâtiment, les entreprises d'architecture ont décidé de pousser un cri d'alarme sur une profession qu'ils estiment en danger. L’Union Nationale des Syndicats Français d’Architectes (UNSFA) lance le mouvement « les professions libérales asphyxiées », qui propose aux architectes de signer une pétition puis d'envoyer une lettre à l'ensemble des parlementaires.

L'élan national des TPE du Bâtiment et des artisans, qui avait rassemblé des milliers d’artisans du bâtiment dans les rues des grandes villes de France pour exprimer leur inquiétude, donne des idées à d'autres métiers de la construction. « Les entreprises d'architecture veulent lancer un SOS, pousser un cri d'alarme sur l'asphyxie fiscale dont nous sommes victimes, ainsi que dénoncer ce qui va mal dans les propositions du gouvernement, comme la mise sous tutelle de notre système de retraites, que nous gérons en bon père de famille depuis des décennies, sous prétexte de solidarité » annonce d'emblée Patrick Julien, Délégué Général de l'USNFA.

La solidarité comme prétexte

Ce sont précisément 3 raisons qui poussent les entreprises d'architecture à rejoindre le mouvement « professions libérales asphyxiées ». L’asphyxie fiscale tout d'abord, avec le « matraquage fiscal insupportable et la sur-taxation arbitraire de 40% des professionnels en BNC pour la CFE ». La CFE, qui remplace la taxation professionnelle, est basée uniquement sur les biens soumis à la taxe foncière. Cette taxe est due dans chaque commune où l'entreprise dispose de locaux et de terrains. « Avec la CFE, le problème est que d'une collectivité à l'autre, il pourrait y avoir jusqu’à 40% d'augmentation de la contribution foncière » précise Patrick Julien.

« Si les collectivités utilisent cette possibilité de majorer de 40% nos cotisations, que va-t-il se passer ? Et bien il y aura encore plus de désert médicaux par exemple, ou des cadres de vie moins agréables, que nous représentons » annonce Patrick Julien. Vient ensuite l'article 43 de la loi des retraites « sur laquelle nous sommes fermement opposés ». « La mise sous tutelle de notre système de retraites que nous gérons en bon père de famille, depuis des décennies, va permettre à l’État de ponctionner nos réserves sous prétexte de la solidarité ! ».

Faire connaître le mécontentement du secteur

L'UNSFA dénonce aussi l’asphyxie du dialogue social, avec une marginalisation des entreprises libérales alors qu’elles représentent près de 27% des entreprises et 2 millions d’emplois. « Le gouvernement qui n’écoute que les grandes entreprises du CAC 40 veut nous imposer les mêmes contraintes démesurées qui tuent nos entreprises, qui sont essentiellement des TPE » précise l'Union syndicale. Face à ce constat, le mouvement « les professions libérales asphyxiées » vient d’être lancé.

Au travers du site www.professionsliberalesendanger.org l'UNSFA appelle tous les architectes, à adresser la lettre ouverte aux députés et sénateurs les enjoignant d'« agir en direction des entreprises libérales avant qu’il ne soit trop tard » & à signer, la pétition « Les métiers de la vie, moi j'y tiens! ». L’UNSFA met également à la disposition des entreprises d’architecture différents outils de communication de afin de faire connaître le mécontentement du secteur (tracts, affiches, et pétitions) pour lancer ce mouvement.

Bruno Poulard

Redacteur
La sélection de la semaine
PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de conseil - Batiweb

Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de...


Sabot à ailes extérieures SBE - Batiweb

Le sabot à ailes extérieures SBE permet une reprise de charge semblable au modèle en 2 mm d‘épaisseur....

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Débord SIEL : Une avancée de toit en béton de 32 cm - Batiweb

Un produit 2 en 1 qui permet de créer le débord tout en réalisant les chainages horizontaux périphériques.…


Hygiène et bien-être, WC lavant Geberit AquaClean - Batiweb

L’eau est indispensable pour l’hygiène quotidienne. Elle lave en douceur, mais aussi efficacement. C'est pourquoi de plu…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb