Batimat : la réalité virtuelle au service de la formation des professionnels du bâtiment Vie des sociétés | 08.11.17

Partager sur :
Les conférences organisées par l'Agence qualité construction (AQC) se succèdent mais ne se ressemblent pas ! Ce mercredi 8 sur le Mondial du Bâtiment, visiteurs et exposants avaient la possibilité d'assister à la présentation en avant-première de Batiscaf, une solution de formation qui utilise la réalité virtuelle. Batiweb était présent et vous propose, en exclusivité, de revenir sur ce projet innovant.
Après l'autoconsommation photovoltaïque en début de semaine, c'est aujourd'hui à la formation des professionnels que l'Agence qualité construction s'intéressait, à travers une conférence portant sur les « dispositifs innovants au service du bâtiment durable ».

Et en termes d'innovation, l'assistance a eu de quoi se mettre sous la dent ! En effet, cette présentation était avant tout l'occasion de découvrir Batiscaf, qui s'appuie sur la réalité virtuelle pour proposer des formations interactives aux acteurs du BTP.

Une innovation qui répond à une vraie demande

Bien qu'encore en cours de développement, la solution Batiscaf s'annonce d'ores et déjà particulièrement prometteuse, dans le sens où elle répond à un besoin réel identifié chez les professionnels du bâtiment.

Pour Jean-Luc Buchou, co-délégué général de l'association Cercle PROMODUL, le contexte est en effet très favorable : le secteur est « à la fois structuré et atomisé », les règles sont toujours plus nombreuses, les innovations s'accumulent, et il devient de plus en plus évident que la formation des acteurs du BTP est primordiale.

« L'objectif (…) c'est d'améliorer la qualité de la construction, que ce soit en neuf ou en rénovation, de pouvoir être capable de choisir des solutions adaptées et qui intègrent les objectifs de performances souhaités », indique-t-il.

Et si les formations ''classiques'' n'intègrent pas toujours la « dimension ''mise en situation'' », selon Jean-Luc Buchou, l'outil Batiscaf, lui, vise justement à préparer les professionnels à travers des modules pratiques. « Tout cet ensemble a mené à dire que les nouvelles technologies 3D par immersion pouvaient permettre au bâtiment de franchir cette transition en termes de montée en compétences », résume-t-il.

Une formation pratique 2.0

S'appuyant sur le modèle d'autres secteurs qui utilisent déjà la réalité virtuelle pour former les professionnels (dans l'aviation, par exemple), Batiscaf devrait proposer, dans sa version la plus opérationnelle, 28 scénarios différents. Dans ces derniers, l'utilisateur se retrouve au cœur d'un parcours pédagogique complet.

« On essaye de se rapprocher d'une mise en situation réelle incluant certaines problématiques, en les expliquant à la fois de manières théorique et pratique », raconte Jérôme Luret, chargé de projet au sein de l'Institut pour la transition énergétique NOBATEK/INEF4.

« La structure de l'outil est simple : on met les personnes en situation dans un objectif de repérer des désordres, d'évaluer les possibles risques d'une action (…) et de préconiser un plan d'actions », ajoute Jean-Luc Buchou. Une validation des acquis permanente est également intégrée à la solution, « puisque c'est l'intelligence de la machine qui va permettre de voir si la personne a le comportement qui va bien face aux différentes situations ».

Une ouverture vers d'autres applications

Si la version opérationnelle de Batiscaf n'est attendue que pour le printemps 2018, d'autres fonctionnalités sont d'ores et déjà en cours de réflexion dans l'esprit des porteurs du projet.

« Avec Batiscaf, nous essayons de créer un module dont le cœur de technologie est un logiciel d'immersion virtuelle. (…) Il y aura un premier contenu relatif à la rénovation énergétique en maison individuelle, mais l'idée, c'est que ce cœur de technologie puisse servir pour créer une infinité de modules de formations, qui aujourd'hui se prêtent tout à fait aux systèmes de réalité virtuelle », précise Arnaud Reby d'AWR Conseil.

En attendant, rendez-vous en avril prochain pour découvrir les premières formations en réalité virtuelle de Batiscaf !

Fabien Carré
Photo de Une : ©FC
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Batimat : « Le Leadax, une alternative au plomb, plus léger et moins cher », Jérémy Combes

Batimat : « Le Leadax, une alternative au plomb, plus léger et moins cher », Jérémy Combes

Cette semaine sur Batimat, le fabricant d'isolants thermiques incombustibles Winco Technologies proposait aux visiteurs de découvrir en avant-première le Leadax. Présenté comme une « alternative au plomb nouvelle génération », ce nouveau produit se distingue par sa durée de vie (garantie de 20 ans!) et par sa capacité à traiter l'ensemble des points d'étanchéité de la toiture et de la façade. Jérémy Combes, chargé de communication chez Winco Technologies, a accepté de répondre aux questions de Batiweb.
France Innov lance un revêtement thermorégulant innovant

France Innov lance un revêtement thermorégulant innovant

Lauréat argent des Trophées de l'Innovation dans la catégorie « Aménagement intérieur », France Innov était évidemment présent la semaine dernière lors du Mondial du Bâtiment. Sans surprise, l'industriel français en a profité pour mettre en avant son nouveau produit, le revêtement thermorégulant Bioactiv+, qui repose sur un système unique et révolutionnaire à base de micro-capsules. Présentation.
Colas : la réalité virtuelle au service de la sécurité des collaborateurs

Colas : la réalité virtuelle au service de la sécurité des collaborateurs

Filiale du groupe Bouygues, Colas a fait un pas supplémentaire en faveur de la sécurité de ses collaborateurs. L’entreprise spécialisée dans les solutions d’infrastructure de transport s’est ainsi rapprochée de la start-up Immersive Factory afin de mettre au point un module de formation visant à immerger les professionnels dans un chantier virtuel. À eux de prendre les bonnes décisions face à une situation dangereuse.
Watermatic se réinvente et mise sur l’innovation pour bousculer le marché

Watermatic se réinvente et mise sur l’innovation pour bousculer le marché

Watermatic, c’est l’histoire d’une marque de plus de 60 ans qui se renouvelle pour renforcer sa présence sur un marché concurrentiel. D’une société spécialisée dans la fabrication de broyeurs WC et de pompes et stations de relevage qui compte sur l’innovation pour bousculer le marché. D’une entreprise qui a fait le choix de communiquer davantage autour de ses produits pour faire valoir ses avantages ! Rencontre avec Marine Cardineau, Responsable marketing Watermatic.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter