Béton : le Sandre évitera 37 camions sur les routes par voyage Vie des sociétés | 11.01.11

Partager sur :
Ciments Calcia affrète un tout nouvel automoteur, baptisé "Sandre". Destiné à l’approvisionnement des centrales à béton des bords de Seine, il permettra, au départ de l’usine de Gargenville, d’acheminer par voie fluviale jusqu’à 980 tonnes de ciments par voyage, soit l’équivalent de 37 camions.
Ciments Calcia a commandé à son partenaire, la Compagnie Fluviale de Transport (CFT), la construction d’un tout nouvel automoteur à propulsion intégrée, baptisé "Sandre". D’une capacité de 980 tonnes de charge utile (contre 300 à 500 tonnes pour les barges traditionnelles), ce bateau, au départ de l’usine de Gargenville, approvisionnera en ciment, les centrales à béton, bord à quai, et ce, en seulement 12 à 14 heures de navigation, au rythme des méandres de la Seine.

Avec une longueur de 51,20 mètres et une largeur de 11,40 mètres, ce nouvel automoteur a été étudié afin d’offrir une capacité maximale de stockage du ciment, tout en minimisant la prise d’espace à quai. Il est doté d’une motorisation de dernière génération (deux moteurs de propulsion de type "shuttle" à hélices rotatives sur 360°), facilitant la manoeuvrabilité et l’accès aux quais. Pour les opérations de chargement, cette nouvelle unité dispose de deux trémies centrales (une sur chaque bord) sur lesquelles se connecte la manche du site de chargement. Ces trémies alimentent alors un système de vis de répartition, en pontée, pour stocker ensuite le ciment dans deux cales fermées de 490 tonnes chacune.

Laurent Perrin

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Au Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), Philippe Francisco, adjoint au directeur Matériaux et Économie circulaire, est bien placé pour le savoir : les acteurs de la construction s’intéressent de plus en plus à l’économie circulaire et à leur impact carbone. Dans ce contexte, les études autour des bétons bas carbone se multiplient. Si cette tendance tend à s’accroître, le spécialiste rappelle que les initiatives ne doivent pas se limiter aux recherches autour des matériaux, mais s’inscrire dans une démarche globale, passant par les processus de fabrication, les efforts des usines, ou encore la limitation des transports. Entretien.
Reconstruction de la piste 3 d’Orly : le béton recyclé sur le chantier

Reconstruction de la piste 3 d’Orly : le béton recyclé sur le chantier

La piste 3 d’Orly, vieille de plus de 70 ans est en train d’être reconstruite pour la première fois. Les travaux, portés par Colas, doivent démolir et reconstruire la chaussée. Pour cela, les 300 000 tonnes de granulats issus de la démolition de l’ancien béton sont recyclées à même le chantier puis réutilisées pour deux tiers dans la nouvelle piste.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter