Bientôt une formation « architecture » à l’ESTP Paris ? Vie des sociétés | 19.07.19

Partager sur :
Le campus de Troyes de l’ESTP Paris devrait proposer, dès 2020, une double formation en Architecture – Ingénierie et Construction. Le projet, développé avec l’École Spéciale d’Architecture Paris, compte sur l’appui de Troyes Champagne Métropole. L’Agglomération ambitionne en effet de favoriser la création de filières d’enseignement supérieur « hybrides ». Pour accueillir les futures promotions, un nouveau bâtiment de 3 200 m2 devrait également voir le jour.

Dans le cadre de son schéma d’Enseignement Supérieur-Recherche-Innovation-Vie étudiante, Troyes Champagne Métropole souhaite la création de filières d’enseignement supérieur « hybrides, aux croisements de plusieurs compétences » et le développement de formations dans les domaines de l’architecture et de la gestion du patrimoine.

 

Le projet d’une double formation en Architecture – Ingénierie et Construction au sein du Campus de Troyes de l’ESTP Paris, l’École Spéciale d’Architecture Paris, s’inscrit ainsi pleinement dans les objectifs de l’Agglomération, qui bénéficie d’un certain dynamisme. Avec 10 800 étudiants, une croissance de plus de 62% de la population estudiantine depuis 2001, et une offre diversifiée de 170 formations, elle s’affirme comme un pôle d’enseignement supérieur et de la recherche universitaire « de premier plan » en Région Grand Est. Grâce à cette nouvelle formation, 230 à 300 nouveaux étudiants devraient, à terme, rejoindre le territoire.

©ESTP

« Le projet est le prolongement naturel d’une collaboration déjà ancienne entre les deux écoles supérieures, il est très bien accueilli et validé dans ses principes par les collectivités territoriales qui apporteront leurs concours et favoriseront son insertion dans l’espace économique et académique à tous les échelons territoriaux (Communauté d’agglomération : TCM, département : CD10 Aube, Région : Région Grand Est) », nous précise l'ESTP Paris

« Les deux écoles (ESA et ESTP Paris) ont une longue expérience positive du domaine de la création de formation dans des cadres légaux et régulés et sauront mener à bien cette création de diplômes qui permettra, en 6 ans, à de jeunes bacheliers d’obtenir une double certification dans le domaine de l’Architecture et la Construction », poursuit-elle. 

 

Un cursus novateur

 

La double formation intègrera les enjeux des transitions (écologique, énergétique, numérique, sociétale, territoriale), les questions de réhabilitation et de rénovation, les différentes échelles (quartier, ville, agglomération, département, région, Europe) et les sujets de préservation/transformation du patrimoine.

 

Un premier niveau de formation, Bachelor Architecture et Construction, en 3 ans, devrait être proposé dès septembre 2020. Un deuxième niveau d’Architecture Ingénieur, en 3 ans également, devrait voir le jour en septembre 2023. Les diplômes seront bien sûr reconnus par l’Etat et bénéficieront d’un dimensionnement européen.

 

L’ESTP Paris précise : « L’obtention du Bachelor donnera accès à trois possibilités de Master : deux de 2 ans permettent l’obtention du diplôme d’ingénieur ESTP ou d’architecture DESA, et un en 3 ans accédant au double-diplôme de constructeur, architecte et ingénieur en bâtiment ».

 

Le cursus s’articulera entre théorie et pratique « pour une formation de haut niveau scientifique, ouverte sur la compréhension des enjeux du bâtiment et de l’architecture, et tournée vers une capacité de projétation complète, technique et esthétique ».  

 

Chaque période comptera sur une « séquence projet » associant cours fondamentaux, cours dédiés et approche et projectuelle, des séquences qui intégreront plusieurs disciplines afin que les étudiants puissent mettre en pratique l’ensemble des connaissances apprises.

 

Le lancement de ce double cursus s’accompagnera de la construction d’un nouveau bâtiment de 3 200 m2. Situé sur un terrain de 8 000 m2 à proximité de l’EPF et de l’UTT à Rosières-Près-Troyes, sa livraison est prévue à l’horizon 2020.

©Agence Jean-Pierre Lott Architecte

La façade du projet imaginé par le groupement d’architectes Jean-Pierre Lott, TPF Ingénierie et Scoop Etamine, aura une forme de vague. Elle marquera l’entrée sud de la ville et du campus. Son design promet d’être « osé et audacieux » portant haut le symbole du « bâtiment et de l’innovation ».  

Coût de la construction ? 12 millions d’euros financés à parts égales par le conseil département, la région Grand Est et Troyes Champagne Métropole.

 

R.C

Photo de une : ©Agence Jean-Pierre Lott Architecte

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Immobilier : d’énormes besoins en recrutement

Immobilier : d’énormes besoins en recrutement

Alors qu’une étude Adecco Analytics datant de janvier dernier dénombrait à 157 524 le nombre d’offres d’emploi à pourvoir dans l’immobilier sur le dernier trimestre 2018, Antoine Mesnard, fondateur de Recrutimmo, confirme les besoins énormes en recrutement pour le secteur et rappelle que le nombre d’offres d’emploi reste toujours bien supérieur au nombre de candidats.
Programmation urbaine et architecturale : ouverture d’un nouveau cursus en formation continue

Programmation urbaine et architecturale : ouverture d’un nouveau cursus en formation continue

Dès février 2019, les professionnels de l’architecture, du paysagisme, de l’urbanisme et de la construction pourront étudier la programmation urbaine et architecturale en formation continue. Ce nouveau cursus post-master se veut unique en France. Il apportera aux participants les compétences nécessaires pour l’intégration de méthodes renouvelées et le déploiement de solutions plus durables.
Paris veut faire émerger l'urbanisme du futur

Paris veut faire émerger l'urbanisme du futur

La mairie de Paris souhaite impulser une nouvelle dynamique architecturale destinée à faire entrer la capitale dans le futur et l'innovation. Plus d'une dizaine de sites parisiens pourraient être vendus afin de réinventer complètement le concept d'habitat, de travail et de commerce. Pour la première phase de l’opération, ce sont 100 000 m² qui seraient ainsi concernés par cet appel à projets innovants lancé en automne

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter