Bientôt une nouvelle version du configurateur BETie Vie des sociétés | 18.02.19

Partager sur :
Lancé en novembre 2011 par le Syndicat national du béton prêt à l’emploi (SNBPE), le configurateur BETie permet aux professionnels du secteur de calculer l’impact environnemental des matériaux de construction utilisés sur un projet. L’outil, qui ne cesse de s’enrichir pour s’adapter à l’évolution des normes, bénéficie d’une certification pour l’année 2019, délivrée par un organisme agrée AFNOR. Une nouvelle version devrait bientôt déployée pour une mise en service courant 2020.
Le logiciel BETie, lancé en 2011 et accessible au grand public depuis 2013, permet de réaliser un bilan environnemental sur-mesure dans le cadre d’un projet : choix du type de béton, influence des transports, dimensions de la partie d’ouvrage, taux de ferraillage…

L’impact des éléments est indiqué au mètre linéaire ou au mètre carré, l’ensemble des données permettant d’élaborer une Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES), laquelle correspond à l’Environmental Product Declaration (EPD) de la norme européenne, augmentée par des aspects sanitaires.

Disponible sur le site du SNBPE, mais également à partir d’un lien depuis le site de la base INIES, BETie a passé le cap des 1 700 utilisateurs actifs, un chiffre qui ne cesse d’augmenter. Un communiqué précise en effet que « déjà plus de 100 utilisateurs » ont été comptabilisés depuis le début de l’année.

Un logiciel qui s’enrichit d’année et année

Le logiciel, qui s’adapte à l’évolution des normes, vient d’être vérifié et certifié par un organisme agréé AFNOR, pour l’année 2019. Il s’est également enrichi avec des données compilant, entre autres, les différentes sortes de ciments ou granulats.

L’outil se présente comme « une plus-value indéniable » selon le SNBPE : les adhérents pouvant produire des FDES et les utiliser pour le calcul dans le cadre de projets labellisés à forte valeur ajoutée, par exemple E+C-.


Deux versions sont disponibles : une pour les adhérents du SNBPE qui permet de saisir une formulation spécifique du béton ou d’utiliser une formulation préexistante parmi un choix de formules ; une pour les clients des producteurs de béton prêt à l’emploi qui permet d’utiliser une formulation préexistante parmi les choix de formule ou d’importer une formule spécifique créée par le fournisseur du BPE.

La norme européenne EN 15804 A1, sur laquelle est calquée le logiciel, devrait être modifiée courant 2019, avec une application concrète dans environ 18 mois. Pour répondre à cette évolution majeure, le SNBPE a décidé d’investir « massivement » dans son outil BETie. Une nouvelle version devrait ainsi paraître dès parution de la révision de la dite-norme.

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock


Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le SNBPE annonce les lauréats de son concours « Bâtiment durable E+C- »

Le SNBPE annonce les lauréats de son concours « Bâtiment durable E+C- »

Ce 4 décembre, le SNBPE (Syndicat national du béton prêt à l’emploi) récompensait les lauréats de son concours « Bâtiment durable E+C- 2018 ». Dans le cadre de cette thématique particulièrement actuelle, les candidats de cette édition ont eu la possibilité de mettre en lumière des projets faisant la part belle au béton et au respect de l’environnement. Le palmarès.
Performance environnementale du bâti : la base INIES de plus en plus utilisée

Performance environnementale du bâti : la base INIES de plus en plus utilisée

Le 3 juillet dernier, l’Alliance HQE-GBC a présenté le Baromètre INIES 2018. Très attendu par les professionnels du bâtiment, le rapport fait état d’une hausse de la fréquentation de la base INIES. Les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) et les Profils Environnementaux Produits (PEP) sont en effet de plus en plus utilisés, une tendance qui se doit notamment à l’expérimentation E+C- et à la future réglementation environnementale des bâtiments neufs. Explications.
Énergies renouvelables : baisse des investissements en 2016

Énergies renouvelables : baisse des investissements en 2016

Alors que 2015 avait été une année record en matière d’investissements dans les énergies renouvelables à l’échelle mondiale, la tendance semble s’être malheureusement inversée en 2016. En effet, selon un rapport publié par Bloomberg New Energy Finance (BNEF), 287,5 milliards de dollars ont été investis dans les énergies verts l’année dernière, soit une baisse de 18%. Les chiffres en détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter