Bilan trimestriel mitigé pour les ventes de logements neufs

Vie des sociétés | 15.02.19
Partager sur :
Bilan trimestriel mitigé pour les ventes de logements neufs - Batiweb
Il était temps que 2018 se termine pour les commercialisations de logements neufs ! Le gouvernement a en effet dévoilé le 14 février les chiffres relatifs au marché pour le quatrième trimestre, et le bilan est particulièrement mitigé : sur un an, tous les indicateurs globaux sont négatifs. Néanmoins, les ventes de biens ont progressé par rapport aux trois mois précédents.
L’exercice 2018 n’aura pas été de tout repos sur le marché de la commercialisation des logements neufs. Déjà en mai, le gouvernement confirmait la baisse tant redoutée par les acteurs du secteur. Plus récemment, les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du bâtiment (LCA-FFB) ont eux aussi fait état des mauvais scores de la maison individuelle l’année dernière.

Ce 14 février, le ministère de la Cohésion des territoires est revenu plus en détails sur les chiffres enregistrés au quatrième trimestre. Sur l’ensemble des logements neufs, seulement 34 100 unités ont été réservées d’octobre à décembre. De fait, les ventes sont en baisse de -3,1% par rapport à l’année précédente, du fait notamment d’une demande moins marquée (-1,9%). Sur l’année entière, 128 000 biens ont été vendus, contre 130 500 en 2017.

©Capture d'écran "Commercialisation des logements neufs - résultats du quatrième trimestre 2018", St@tinfos/SDES

« L’ajustement à la conjoncture se traduit par une forte contraction des mises en vente (-16,7%) par rapport au quatrième trimestre 2017. Cependant, le nombre de mises en vente ce trimestre, 25 800 logements, est comparable à celui du trimestre précédent (25 000 logements). Sur l’année 2018, 121 500 logements ont été mis en vente, soit 5 000 (-3,9%) de moins qu’en 2017 », détaille le gouvernement.

Contraction côté appartements, augmentation pour les maisons individuelles

Plus spécifiquement, les appartements ont été particulièrement mis à mal au quatrième trimestre : 31 600 biens ont été vendus (-2,8% par rapport à la même période un an plus tôt). Dans le même temps, les mises en vente ont chuté de -18,2% vis-à-vis de l’année dernière.

Sans surprise, l’offre et la demande reculent respectivement de -4,5% et -1,2% sur un an. Les prix moyens au mètre carré sont cependant en hausse de 3,2%, soit un total de 4 125 €/m2. Même constat pour les maisons individuelles, qui coûtent en moyenne 273 000 euros (+0,9%).

Ce second segment n’est cependant pas épargné. Avec 2 500 logements concernés, les réservations affichent une contraction de -6,9% au quatrième trimestre 2018 au vu de l’année précédente. En 2018, le gouvernement dénombre 9 400 réservations de maisons (après 10 500, -10,1%).

Point positif : les mises en vente « enregistrent un léger rebond (+1,9%) », soit 2 300 biens concernés au quatrième trimestre. La tendance annuelle est également à la hausse : +2,4%, avec 9 900 maisons mises en vente. Le ministère de la Cohésion des territoires indique que les logements de quatre pièces sont les plus demandés, avec une progression de +6,4%.

F.C
Photo de Une : ©Adobe Stock
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Dix trimestres de hausse consécutive pour les ventes de logements neufs - Batiweb

Dix trimestres de hausse consécutive pour les ventes de logements neufs

Décidément, tout va pour le mieux sur le marché de la promotion immobilière ! La FPI, fédération professionnelle représentant les acteurs du marché, vient en effet de constater que les ventes de logements neufs sont en hausse depuis déjà 10 trimestres consécutifs. Pour couronner le tout, l’organisme fait état d’un début d’année 2017 assez dynamique, avec 35 050 logements réservés entre janvier et mars. Un bilan qui cache néanmoins d'autres réalités moins plaisantes.
Bilan moins solide que prévu pour les matériaux de construction - Batiweb

Bilan moins solide que prévu pour les matériaux de construction

L’heure était au bilan pour l’Unicem, qui faisait le point ce matin du 11 décembre sur l’activité annuelle du marché des matériaux de construction. Globalement positifs, les résultats enregistrés par les professionnels des granulats et du béton prêt à l’emploi sont malgré tout en net ralentissement par rapport à 2017. De quoi laisser présager une certaine stabilisation l’année prochaine.
Crédits immobiliers : activité toujours soutenue malgré une hausse des taux - Batiweb

Crédits immobiliers : activité toujours soutenue malgré une hausse des taux

Alors que 2016 avait été marquée par une baisse quasi continue des taux d’intérêt des crédits immobiliers, l’Observatoire Crédit Logement/CSA note une inversion de la tendance en ce début d’année. En effet, après une augmentation successive de la moyenne des taux en décembre 2016 et en janvier 2017, ils remontent encore en février pour s’établir à 1,49%. Le détail des chiffres.
La montée des taux des crédits immobiliers continue - Batiweb

La montée des taux des crédits immobiliers continue

Après une année 2016 durant laquelle les taux d’intérêts des crédits immobiliers avaient continuellement baissé, ces derniers ont commencé à remonter en début d’année 2017. Une remontée qui ne semble pas prête de s’arrêter, puisqu’ils ont continués de remonter durant le mois d’avril (1,55%), à un rythme toutefois très lent, et surtout, à un niveau encore exceptionnellement bas.