Construction de logements : les déconvenues se poursuivent Vie des sociétés | 27.02.19

Partager sur :
Construction de logements : les déconvenues se poursuivent Batiweb
Comme tous les mois, le ministère de la Cohésion des territoires a communiqué ce 27 février les résultats relatifs à la construction de logements à fin janvier 2019. Ces indicateurs s’inscrivent dans la continuité de la tendance amorcée l’année précédente, c’est-à-dire en baisse, aussi bien sur le dernier trimestre que sur les douze mois écoulés. Le point.

Après un exercice 2018 difficile pour les acteurs de la construction, nombreux étaient ceux qui attendaient de voir si la conjoncture allait s’améliorer en ce début d'année nouvelle. Las !

D’après les chiffres partagés ce 27 février par le ministère de la Cohésion des territoires, l’ensemble des indicateurs était en baisse à fin janvier 2019. Sur le dernier trimestre observé, tout d’abord, les autorisations à la construction de logements ont chuté de -2,2% par rapport aux trois mois précédents.

Ainsi, les résultats des logements individuels (+1,2%) ne compensent pas ceux du collectif (-4,3%). Côté mises en chantier (-2,3%), tous les chiffres sont dans le négatif, aussi bien dans l’individuel (-1,9%) que dans le collectif (-2,5%). 
 

Une tendance annuelle toujours aussi mal orientée


Sur l’année, les constats ne sont guère plus glorieux. De février 2018 à janvier 2019, 459 400 biens ont été autorisés à la construction (-6,4% par rapport aux douze mois précédents). Là encore, l’individuel a été largement mis à mal, amorçant une chute de -6,5% (dont -9,2% dans l’individuel pur et +1,4% dans le groupé), de même que le collectif, en baisse de -6,3% (dont -11,9% dans les logements en résidence).

Les mises en chantier ne font pas mieux, en recul de -4,6% sur un an avec 417 100 unités concernées. Cette fois, la tendance est moins prononcée dans le collectif (-3,9%, malgré -13,4% dans les logements en résidence) que dans l’individuel (-5,6%, dont -5,6% dans l’individuel pur et -5,4% dans le groupé).

Le ministère de la Cohésion des territoires ajoute en conclusion que 12,3% des logements individuels autorisés au cours des trois derniers mois devraient finalement être annulés. Ce taux pourrait même atteindre 20,3% dans le collectif. Le délai moyen d’ouverture de chantier, enfin, s’établit à 5,2 mois dans l’individuel et 11,6 mois dans le collectif.

 

 

Le non-résidentiel tire son épingle du jeu

Ce 27 février ont également été communiqués les chiffres de la construction de locaux. Avec quelques bonnes surprises : les autorisations (qui concernent 10,2 millions de m2) et les mises en chantier (6,9 millions de m2) affichent toutes deux une hausse trimestrielle de 1,7% et 1,0%. Sur l’année, ces taux atteignent respectivement -3,9% et +1,8%, avec un certain dynamisme pour les bureaux et les locaux industriels notamment.

 


F.C
Photo de Une : ©Adobe Stock

 

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

2018, une année difficile pour la construction de logements Batiweb

2018, une année difficile pour la construction de logements

Sans surprise, 2018 n’aura pas été une année mémorable pour le marché de la construction. D’après le ministère de la Cohésion des territoires, seulement 460 500 logements ont été autorisés au cours des douze derniers mois, en recul de -7,1% par rapport à 2017. Dans le même temps, avec 398 100 biens concernés, les mises en chantier ont elles aussi baissé, de l’ordre de -7,0%. Tous les chiffres.
Construction : le dynamisme du non-résidentiel peine à compenser la baisse des logements Batiweb

Construction : le dynamisme du non-résidentiel peine à compenser la baisse des logements

La conjoncture est toujours aussi mitigée sur le secteur de la construction ! En effet, si tous les voyants sont au vert du côté du non-résidentiel, les logements, eux, ne parviennent toujours pas à remonter la pente. De février à avril, les mises en chantier ont en effet baissé de -7,8% par rapport au trimestre précédent. En parallèle, les autorisations de logements ont légèrement progressé, à hauteur de 1,6%. Le point.
Construction : les permis de construire se stabilisent mais les mises en chantier poursuivent leur déclin Batiweb

Construction : les permis de construire se stabilisent mais les mises en chantier poursuivent leur déclin

Publié ce lundi 29 juillet par le Ministère de la Cohésion des territoires, le bilan trimestriel des chiffres de la construction de logements montre une légère hausse de +2,5% des permis de construire par rapport aux trois mois précédents. Les mises en chantier poursuivent en revanche leur déclin avec -6,1%. Sur un an, tous les indicateurs sont à la baisse, que ce soit pour les mises en chantier (-5,2%) ou pour les permis de construire (-6,6%).
Matériaux de construction : léger mieux en fin d'année malgré les tensions Batiweb

Matériaux de construction : léger mieux en fin d'année malgré les tensions

Il y a un an, l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) misait sur une nouvelle croissance du marché qu’elle représente. Hélas, janvier n’avait pas été de tout repos pour les professionnels des matériaux de construction, et la tendance s’était prolongée durant toute la période hivernale. Le dernier trimestre, plus dynamique, aura heureusement permis de maintenir l’exercice 2018 dans le vert. Tous les chiffres.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter