Covid-19 : respecter les mesures de sécurité sur chantier est plus simple et moins cher qu’il n’y paraît Vie des sociétés | 02.06.20

Partager sur :
Covid-19 : respecter les mesures de sécurité sur chantier est plus simple et moins cher qu’il n’y paraît Batiweb
Le travail a repris dans le secteur du BTP depuis quelques jours, voire plusieurs semaines, pour de nombreuses entreprises. Les mesures de sécurité liées à la pandémie du COVID-19 sont importantes à prendre, aussi bien pour les compagnons et pour les divers intervenants sur les chantiers que vis-à-vis des clients. Comment s’en sortir et traiter le sujet dans le respect des règles édictées par les pouvoirs publics sans exploser les coûts sur les chantiers, à l’atelier ou dans les bureaux ? La rédaction de Batiweb a posé la question à Gaëtan Ovigneur, directeur marketing en charge d’Hello Artisan, la plateforme d’intermédiation bien connue.

Batiweb : Bonjour Gaëtan Ovigneur, pourquoi proposer à la vente des gels et solutions hydroalcooliques, désinfectantes et « anti Covid-19 » sur le site Hello Artisan ?

 

Gaëtan Ovigneur : Tout simplement parce qu’on nous l’a demandé. Depuis que nous avons repris, prudemment, notre activité, nous sommes en contact chaque jour avec de plus en plus d’artisans clients d’Hello Artisan, qui envoient leurs équipes, sur les chantiers, chez les particuliers, et qui sont confrontés au coût et aux délais de l’approvisionnement de ces produits.

 

Batiweb : Plus précisément ?

 

G.O. : Comme tout le monde le sait aujourd’hui, après le visage et la respiration, les mains sont le vecteur le plus important de diffusion potentielle du virus. Le lavage des mains ou leur nettoyage au gel hydroalcoolique est indispensable. On peut porter ses mains à son visage potentiellement plus de 200 fois par jour ! Il faut donc disposer, en situation de chantier où l’eau courante n’est pas souvent disponible, d’une solution simple pour se désinfecter régulièrement les mains, les avant-bras ou même toute surface exposée. Je vous renvoie vers la dernière version du guide de l’OPPBTP qui précise toutes les règles en détail.

 

Il y a aussi la question de l’atelier, des bureaux et des véhicules qu’il faut maintenir à l’abri du virus, pour empêcher toute transmission. Et les équipes de nos clients sont mixtes avec de jeunes compagnons ou de très jeunes apprentis et des seniors, encadrants, experts ou chefs d’entreprises.

 

Enfin c’est une mesure de pédagogie et de sécurisation des clients, quand ils sont sur site, car les entreprises du bâtiment n’interviennent pas toujours sur des chantiers vides de leurs occupants. Il faut donc disposer de moyens de nettoyage abondants et peu chers pour que ce ne soit pas un frein à leur usage très régulier.

 

Batiweb : Alors comment avez-vous fait ?

 

G.O. : Comme souvent, il y a derrière chaque belle histoire, des histoires de rencontres entre les Hommes. Ici, deux chefs d’entreprise, fondateurs chacun de leur start-up qui ont découvert, à l’occasion de la crise du coronavirus, qu’ils pouvaient travailler ensemble pour rendre le monde de leurs clients plus sûr.

 

Le fabricant du gel, spécialisé auparavant dans la cosmétique, s’est diversifié, comme beaucoup d’entreprises pendant la crise, dans la production des gels et solutions hydroalcooliques. Et Nicolas Ricart, fondateur d’Hello Artisan, a pu ainsi répondre très vite à la demande de nos clients artisans et entrepreneurs du bâtiment.

 

Résultat : une gamme complète de solutions de nettoyage des mains comme des locaux, avec une livraison très rapide, en 48h, de produits conformes aux normes, parfaitement sûrs et fabriqués en France. Et leur prix est compétitif car notre objectif n’est pas d’en faire une source de profits mais de participer à la reprise rapide des chantiers et à l’activité économique dans le bâtiment.

 

Batiweb : Où commander les produits de cette gamme ?

 

G.O. : Sur un site de e-commerce construit pour la circonstance, adossé sur le site Hello Artisan, avec paiement sécurisé, garantie de prix bas et livraison en 48h. Et nous avons même mis en vente une borne de distribution automatique, pour mieux sécuriser tous les espaces.

 

Batiweb : Et les masques ?

 

G.O. : C’est une très bonne question et notre nouvelle piste de recherche. Encore une belle rencontre à construire, ce qui est somme toute, la vocation première d’Hello Artisan... faciliter les rencontres et construire de beaux projets.

 

Gaëtan Ovigneur directeur marketing Batiweb

Gaëtan Ovigneur, directeur marketing

 

La rédaction

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Artisans du bâtiment : où en sont-ils un mois plus tard ? Batiweb

Artisans du bâtiment : où en sont-ils un mois plus tard ?

Fin mars, nous avions interrogé deux chefs d’entreprises du bâtiment se situant à La Tranche-sur-Mer, en Vendée (85). Chacun avait alors choisi sa stratégie, entre arrêt ou poursuite d’activité. Aujourd’hui, les deux entreprises ont repris - ou poursuivi - mais en privilégiant les chantiers en extérieur ou sans clients. Si les deux entreprises parviennent à trouver des solutions pour les masques, les problèmes d’approvisionnement persistent, avec des fournisseurs qui reprennent progressivement, mais avec des retards à combler.
Une plateforme de l’OPPBTP encourage l’entraide entre professionnels du BTP Batiweb

Une plateforme de l’OPPBTP encourage l’entraide entre professionnels du BTP

L’OPPBTP lance une plateforme Internet mettant en relation les professionnels du BTP. Avec un objectif d’entraide pendant le coronavirus, ces professionnels peuvent échanger et partager leurs idées, notamment leurs ré-organisations, et leurs expériences terrain en vue de la reprise, à condition de créer un compte en ligne, leur permettant de consulter et contribuer au contenu de la plateforme.
Le chantier de Notre-Dame de Paris reprendra progressivement Batiweb

Le chantier de Notre-Dame de Paris reprendra progressivement

À l’arrêt depuis le 17 mars et le début de l’épidémie de Covid-19, le chantier emblématique de la cathédrale Notre-Dame de Paris reprendra dès ce lundi 27 avril, mais de façon progressive, précise l’Etablissement public en charge de la restauration de l’édifice, afin d’assurer le respect des mesures barrières.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter