De « très bons résultats » pour la construction en 2016 Vie des sociétés | 27.01.17

Partager sur :
Le secteur de la construction a finalisé l’année 2016 sur une note « très positive ». Les indicateurs de la création de logements au 4ème trimestre, publiés ce jour par le ministère du Logement, viennent en effet confirmer que la reprise « est durablement consolidée ». Alors que les permis de construire ont progressé de 14,2% par rapport à 2015, les mises en chantier ont de leur côté augmenté de 10,4%, des chiffres de bon augure pour 2017.
Depuis deux ans, les chiffres de la construction connaissent des progressions continuent, une dynamique qui s’est elle-même amplifiée en 2016, indique ce jour le ministère du Logement.

En effet, les résultats sur les logements autorisés ont progressé de 379 000 en 2014 à 396 900 en 2015 (+ 4,7%) et 453 200 en 2016 (soit + 14,2%). Une tendance qui se doit principalement aux permis de construire de logements collectifs (+ 19%) mais également aux logements individuels purs et groupés (respectivement + 11,9% et + 7,8%) et dans une moindre mesure aux logements autorisés en résidence (+ 1%).

Les indicateurs sont également au vert concernant les mises en chantier : les logements commencés ont progressé de 339 700 en 2014 à 341 000 en 2015 (+ 0,3%) pour atteindre 376 500 en 2016, soit une hausse de + 10,4%. Là encore, les logements collectifs sont « le moteur principal » de cette dynamique (+ 13,4%) ; à noter que tous les segments (logements individuels purs, résidences et logements individuels groupés) ont enregistré une hausse.

Par zones géographiques, les régions Bretagne (+ 26,1), Pays de Loire (+ 24,2%), Occitanie (+ 23,6%) et Ile-de-France (+ 22,4%) sont les plus concernées par la hausse du nombre de logements autorisés. Les permis de construire ont en revanche reculé en Corse (- 46,8%) et dans le Départements et régions d’outre-mer (Mayotte non compris).

La Corse (+ 77,1%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (+ 22,9%) et la Nouvelle Aquitaine (+ 18,4%) mènent la danse en matière de mises en chantier. Le nombre de logements commencés à en revanche diminué dans le Grand Est (- 2,9%) et dans une moindre mesure, en Normandie (- 1,3%).

« La reprise du secteur s’est non seulement confirmée, mais nettement accélérée ces 12 derniers mois. Voici maintenant deux ans que nous sommes en progression continue, sans aucune interruption : ce n’était pas arrivé depuis très longtemps, et c’est la démonstration de l’efficacité de la politique de relance menée par le Gouvernement », a déclaré Emmanuelle Cosse, ministre du Logement.

Un quatrième trimestre moins rythmé mais prometteur

Si la reprise semble « durablement consolidée », la dynamique de création de logements a connu une légère décélération au quatrième trimestre 2016 par rapport aux trimestres précédents.

Sur le dernier trimestre, le rythme des mises en chantier a en effet légèrement faibli, en enregistrant une hausse de 7,7% comparé aux trois derniers mois de 2015, à 109.500, contre une progression de 10,2% un mois plus tôt, précise un communiqué. « Les mises en chantier restent (cependant) sur une très bonne tendance de fond », estime le ministère du Logement.

De leur côté, les permis de construire accordés pour des logements neufs se sont établis à 123 100 unités, soit un niveau stable sur 3 mois (- 0,1%) après la forte hausse du 3ème trimestre (+ 8,4%). « Ce résultat, en hausse de 12,3% par rapport au dernier trimestre 2015, confirme la dynamique de permis de construire dans la durée ».

Signe du dynamisme actuel de la construction, le délai moyen d'ouverture de chantiers s’est établi à 5 mois, un niveau inférieur à sa moyenne de longue période (5,2 mois). Cette tendance est particulièrement marquée dans le logement collectif avec un délai moyen d’ouverture de chantiers de 8,3 mois contre 10,7 mois en longue période.

Enfin, concernant la construction de locaux non-résidentiels, 9,7 millions de m2 ont été autorisés à la construction au cours des 3 derniers mois, soit une hausse de 4,2% par rapport au même trimestre en 2015. Au total, 38 millions de m2 de locaux d’activité ont été autorisés en 2016, en hausse de + 6,2% par rapport à 2015.

« Ces très bons résultats viennent couronner une grande année 2016 pour la construction (…). C’est une bonne nouvelle pour le logement et pour l’emploi des Français, il faut s’en féliciter mais surtout garder le cap et poursuivre l’effort dans la durée. C’est le message que j’ai formulé lors de mes vœux aux acteurs du logement, et c’est ce que je ferai sans relâche », a conclu Emmanuelle Cosse.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les chiffres de la construction à fin février 2017 en augmentation

Les chiffres de la construction à fin février 2017 en augmentation

Après une fin d’année 2016 extrêmement positive, tout le monde attendait que février 2017 confirme la donne. C’est chose faite, si l’on en juge les chiffres de la construction publiés ce 28 mars par le ministère du Logement. Par rapport aux douze derniers mois précédents, les logements autorisés ont progressé de 14,4%, et les mises en chantier de 13%. Une hausse qui s’étend à toutes les branches du secteur.
Construction : presque tous les indicateurs en baisse au troisième trimestre

Construction : presque tous les indicateurs en baisse au troisième trimestre

Rien ne va plus sur le secteur de la construction ! Déjà en baisse au deuxième trimestre, l’activité a connu de nouvelles déconvenues de juillet à septembre 2018. Par rapport aux trois mois précédents, les autorisations de logements ont encore reculé de -2,1%, et les mises en chantiers de -4,0%. Dans le même temps, seulement 10,3 millions de m2 de locaux non résidentiels ont été autorisés (-9,5% par rapport à l’année précédente) et 5,8 millions de m2 ont été mis en chantier (-11,3%). Le bilan détaillé.
2015, une année en or pour le logement en Ile-de-France

2015, une année en or pour le logement en Ile-de-France

Selon les chiffres de Fédération des Promoteurs Immobiliers d’Ile de France (FPI), issus de son observatoire immobilier le CAPEM, 2015 a été la meilleure année pour la vente de logements en Ile-de-France depuis quatre ans, preuve d’une confiance retrouvée du côté des investisseurs. Néanmoins, les ventes aux propriétaires occupants ont enregistré un nouveau recul.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter