« Devenir Carreleur » : une campagne pour répondre aux besoins en main-d’œuvre

Vie des sociétés | 30.09.21
Partager sur :
« Devenir Carreleur » : une campagne pour répondre aux besoins en main-d’œuvre - Batiweb
Artistes des sols et des murs, les carreleurs font face à un manque considérable de main d'œuvre. Avec plusieurs milliers de postes à pourvoir, les entreprises du secteur, regroupées au sein de l’UNECP, se sont unies pour lancer une campagne nationale de communication, « Devenir carreleur ». 100 % digitale, elle vise à promouvoir le métier de carreleur, notamment auprès des chômeurs et des personnes en reconversion.

Depuis quelques années, la pénurie de main-d'œuvre est une réalité subie par les entreprises du BTP. Pénibilité, dangerosité, déplacements... les raisons de ces réticences collent à la peau du secteur. De plus, la crise sanitaire et économique actuelle a mis en évidence les métiers perçus comme essentiels au bon fonctionnement de la société, dont les métiers du BTP font partie. Ainsi, le secteur doit répondre aux forts besoins en main-d'œuvre qualifiée, et former les futurs professionnels.

Comme tous les métiers du bâtiment, celui de carreleur demande une formation et de l'expérience sur le terrain. La campagne de communication « Devenir carreleur » a pour objectif de promouvoir cette profession, mais aussi les métiers complémentaires (projeteur de polyuréthane, chapiste…).

Valoriser le métier de carreleur

Organisée par l’Union nationale des entrepreneurs céramistes du bâtiment (UNECP) et la FFB, cette campagne nationale a pour objectif de susciter de nouvelles vocations pour un métier qualifié auprès des chômeurs et des personnes en recherche de reconversion, en les informant sur le métier, et notamment sur la beauté des ouvrages réalisés, la fierté de l’ouvrage accompli, les innovations, ou encore les perspectives d'évolutions.

Le carreleur joue en effet un rôle important dans la décoration et la finition du bâtiment. À la fois créatif et rigoureux, il doit être à la pointe des dernières tendances et maîtriser la diversité des matériaux. Considéré comme un métier d’avenir par le secteur, le nombre de postes de carreleurs à pourvoir est en constante augmentation.

Cette nouvelle campagne de communication, 100 % digitale, dispose notamment d’un site internet dédié qui propose toutes les informations nécessaires pour découvrir le métier de carreleur et accompagner les futurs professionnels. Cette campagne se prolonge sur les réseaux sociaux avec une page Linkedin « Devenir Carreleur », enrichie par des publications concernant les actualités sur le métier, les chiffres clés, ou encore des témoignages.

 

Marie Gérald

Photo de Une : ©AdobeStock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Certification NF : Afnor entre en campagne ! - Batiweb

Certification NF : Afnor entre en campagne !

Télé, presse, Internet… En janvier dernier, la certification NF délivrée par Afnor Certification s’emparait des médias à travers une campagne publicitaire présentant sa nouvelle signature de marque, « la sérénité certifiée ». 10 mois plus tard, l’organisme de certification présente un nouveau visuel afin de communiquer auprès des professionnels du bâtiment. Et le message est plutôt clair : créer des produits originaux, c’est bien, mais dans le respect de la qualité, c’est mieux !
Les travaux publics à la conquête des jeunes  - Batiweb

Les travaux publics à la conquête des jeunes

La Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) annonce le lancement d’une campagne de communication à destination des collégiens et lycéens. Intitulée #FranchementRespect, l’initiative vise à augmenter l’attractivité du secteur afin de donner envie aux jeunes de s’orienter vers les métiers du bâtiment. La campagne s’accompagne de la signature d’un partenariat avec les ministères de l’Education nationale et du Travail. Le but : recruter 50% d’apprentis en plus d’ici à 2030.
Chantier de Notre-Dame de Paris : une opportunité de recrutement ? - Batiweb

Chantier de Notre-Dame de Paris : une opportunité de recrutement ?

Depuis plusieurs années, le secteur du BTP fait face à des difficultés pour recruter des jeunes. Le travail en extérieur et le port de charges lourdes sont souvent des facteurs de démotivation. Les principales fédérations du BTP en font déjà leur campagne, mais la reconstruction à l'identique de la cathédrale de Notre-Dame de Paris pourrait bien être un argument de recrutement et de promotion d’anciens métiers d’art.