Economie circulaire : l’Alliance HQE-GBC présente 15 leviers pour agir

Vie des sociétés | 29.01.18
Partager sur :
Economie circulaire : l’Alliance HQE-GBC présente 15 leviers pour agir - Batiweb
L’Alliance HQE-GBC publie ce jour un document visant à aider les acteurs du secteur du bâtiment et de l’immobilier à mieux appréhender l’économie circulaire. 5 ambitions et 15 leviers « pour agir » y sont répertoriés. L’alliance indique également qu’une certification « Economie circulaire » sera bientôt délivrée pour le logement collectif et individuel. Tous les détails.
L’Alliance HQE-GBC présente « le cadre de définition de l’économie circulaire pour le bâtiment », un document co-signé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le ministère de la Cohésion des territoires, l’Ademe, le CSTB et l’Association Oree.

Il vise à aider les acteurs du secteur du bâtiment et de l’immobilier à mieux appréhender l’économie circulaire et surtout à agir ! L’Alliance veut en effet encourager les parties prenantes à « Entrer dans la boucle » selon la formule utilisée par le gouvernement en octobre dernier lors du coup d’envoi à l’élaboration d’une feuille de route de l’économie circulaire.

« L’économie circulaire est un nouveau paradigme qui nécessite de réinterroger les pratiques pour plus de synergie territoriale, de sobriété, de pérennité, moins de déchets, etc. » déclare Anne-Sophie Perrissin-Fabert, directrice de l’Alliance HQE-GBC.

Ce cadre de définition s’applique à toutes les typologies de bâtiments neufs, en rénovation ou en exploitation. 5 ambitions et 15 leviers ont été définis et sont transversaux aux différentes phases d’un projet.

« Ces 15 leviers font écho à de nombreuses exigences des grilles d’évaluation HQE et viennent les renforcer. Pour l’association, l’économie circulaire est un tremplin pour construire, rénover et exploiter des bâtiments durables pour tous », poursuit Anne-Sophie Perrissin-Fabert.

15 leviers pour agir

La première ambition indispensable au développement de l’économie circulaire est « l’optimisation territoriale des flux. L’espace et la localisation sont au cœur de cette ambition des territoires qui se doivent d’être plus incitatifs ». Trois leviers sont à mettre en œuvre :

- La connaissance des gisements et potentialités
- Les synergies (facilitées par la proximité ainsi que l’optimisation des flux de transports et des activités logistiques)
- L’approvisionnement durable, favorisant les matières recyclées, l’exploitation raisonnée des ressources et limitant les impacts sur l’environnement.

Deuxième ambition, la sobriété à travers l’optimisation des besoins, la conception durable et « l’économie de la fonctionnalité ». Ce dernier levier correspond au partage de biens, de logements ou de solutions de mobilité, de manière à optimiser l’accès à ces ressources et leur rentabilité.

En troisième lieu, le cadre de définition se réfère à l’allongement de la durée de vie via trois leviers : la pérennité des produits et équipements (prise en compte des performances techniques et environnementales liées à leur qualité et leur mise en œuvre, leur entretien, et leur maintenance et l’usage) ; l’évolutivité du bâtiment (espaces et usages) ; et l’approche en coût global.

L’Alliance HQE-GBC considère en effet qu’à l’heure de construire, il est essentiel de s’intéresser non seulement à l’exploitation, à la maintenance, au remplacement des équipements ou des matériaux mais également à la déconstruction du bâtiment.

L’ambition n°4 vise la création de ressources pour limiter les déchets. Pour ce faire, il s’agit de privilégier la démontabilité et la déconstruction sélective, le réemploi, la réutilisation et le recyclage.

Enfin, cinquième et dernière ambition : un management « plus responsable » des parties prenantes, possible à travers une sensibilisation de l’ensemble des acteurs et notamment des maîtres d’ouvrage et une meilleure planification pour intégrer le plus en amont possible le principe d’économie circulaire.

L’Alliance HQE-GBC aborde en outre des questions liées à la RSE et l’évaluation « qui incitent tout projet, toute action, toute politique à être analysé à l’aune de ses objectifs et de ses conséquences. Il en est ainsi de l’économie circulaire qui vise en premier lieu la gestion efficace des ressources et qui est porteuse de promesses ou d’espérances en termes de croissance d’emploi et de diminution d’impact sur l’environnement, ce qui doit pouvoir être évalué ».

Des acteurs certifiés

L’Alliance précise enfin que les acteurs engagés pourront se voir proposer l’affichage d’un profil « Economie circulaire » pour leurs opérations certifiées sur la base de leur performance sur les items identifiés. Cette nouvelle offre entrera en vigueur pour le logement collectif et individuel groupé à travers la version « v3.0 » du référentiel NF Habitat – NF Habitat HQE de Cerqual Qualitel Certification et prochainement les référentiels de Certivéa et de Cerway.

L'association ajoute que la rédaction de ce cadre a permis de définir de nouvelles sources de progrès pour le secteur. Elle poursuivra ainsi son action sur l’économie circulaire en 2018 par un affichage dans les outils d’évaluation et de certification et par un test HQE Performance sur quelques indicateurs de circularité pour le Bâtiment.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

De la conception à la déconstruction sélective, Resolving digitalise le bâtiment - Batiweb

De la conception à la déconstruction sélective, Resolving digitalise le bâtiment

Créé en 2003, Resolving se veut un « accélérateur digital » des métiers de l’immobilier et de la construction. La société met au service des différents acteurs du secteur des solutions collaboratives, l’objectif étant de les aider dans leur transformation digitale et de les accompagner au mieux pour qu’ils échangent « des informations le plus rapidement et le plus pertinemment possible ». Le point avec Franck Meudec, Vice-président-CEO de Resolving.
Lancement d’un accélérateur de start-up dédié aux Villes et Territoires Circulaires - Batiweb

Lancement d’un accélérateur de start-up dédié aux Villes et Territoires Circulaires

Le 22 mai dernier, au CSTB Paris, Impulse Partners et Sinteo ont lancé le 1er accélérateur de start-up visant à accompagner la démarche open-innovation des acteurs du BTP, de la Ville et des Territoires, pour promouvoir l’économie circulaire. Les entreprises accueillies dans le cadre du projet, interviendront sur 5 thématiques : énergie, matériaux produits et équipements, déchets d’activité, eau et enfin espaces et usages.
10 milliards d’euros pour accélérer la transition vers une économie circulaire - Batiweb

10 milliards d’euros pour accélérer la transition vers une économie circulaire

Cinq banques et institutions nationales promotionnelles, dont le groupe Caisse des dépôts, et la Banque européenne d’investissement (BEI) annoncent le lancement d’une initiative de 10 milliards d’euros en faveur de l’économie circulaire au sein de l’Union européenne. Ce partenariat d’une durée de 5 ans vise à limiter et à éliminer les déchets, à préserver les ressources et à favoriser l’innovation.