EDF présente son Plan Stockage Electrique Vie des sociétés | 28.03.18

Partager sur :
EDF a annoncé mardi vouloir accélérer son développement dans le domaine du stockage de l’électricité. Pour ce faire, le groupe a lancé un plan à 8 milliards d’euros dont l’objectif est le déploiement de 10 GW de nouvelles capacités de stockage dans le monde d’ici 2035. A travers cette initiative, l’électricien espère devenir leader européen du secteur.
Après le Plan Solaire lancé en décembre dernier, le groupe EDF vient d’annoncer le lancement du Plan Stockage Electrique. A travers cette initiative, l’électricien ambitionne de développer 10 GW de nouveaux moyens de stockage dans le monde d’ici à 2035 en plus des 5 GW déjà exploités.

« Les technologies de stockage de l’électricité sont appelées à transformer radicalement le secteur de l’énergie », a indiqué Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF. Elles sont un « levier essentiel » de la transition énergétique, « aux côtés de l’efficacité énergétique et des énergies nucléaires et renouvelables ».

Un investissement de huit milliards d’euros

Les ambitions d’EDF visent non seulement à favoriser l’équilibre du système électrique des territoires mais également celui des ménages et des entreprises. Le groupe précise vouloir être leader en France et en Europe sur le marché des clients particuliers avec sa gamme d’offres d’autoconsommation intégrant des batteries.

Autre marché prioritaire, le continent africain où l'électricien vise le développement d’un portefeuille d’1,2 millions de clients « off-grid » (sans accès à l’électricité) à l’horizon 2035 en s’appuyant sur des partenariats locaux.

Des réalisations concrètes sont prévues dans les douze prochains mois avec notamment la mise en service d’au moins trois projets de batteries pour la performance et l’équilibre de système électrique ; et l’extension de l’offre d’accès à l’électricité avec des panneaux solaires et des batteries au Ghana, « après le succès rencontré en Côté d’Ivoire ».

La mise en marche du Plan Stockage Electrique implique un investissement de 8 milliards d’euros. A court terme, EDF va renforcer sa capacité de Recherche et Développement et d’innovation dans le domaine.

« L’investissement de recherche sur le stockage pour le système électrique est doublé pour atteindre 70 millions d’euros sur la période 2018-2020. En parallèle, EDF Nouveaux Business consacrera dans les deux ans à venir 15 millions d’euros, soit un tiers de ses investissements, aux projets et start-up liés au stockage électrique et à la flexibilité », conclut le groupe.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Après la Guyane, EDF EN installe un système de stockage d’électricité aux Etats-Unis  - Batiweb

Après la Guyane, EDF EN installe un système de stockage d’électricité aux Etats-Unis

EDF Energies nouvelles a annoncé la mise en service de son premier système de stockage d’électricité dans le comté de McHenry dans l’Illinois (Etats-Unis). Il s’agit d’un système composé de 11 containers de 1,8 MW, chacun équipé de batteries lithium-ion. Combinée à un logiciel de conduite informatisée, l’installation permet de fournir près de 20 MW et contribue à la stabilité de la fréquence du réseau électrique local.
 La Réunion inaugure une installation solaire avec stockage - Batiweb

La Réunion inaugure une installation solaire avec stockage

Une installation solaire vient d'être inaugurée dans une zone isolée de l'île de la Réunion. Produit du géant électrique EDF, ce dispositif combine production d'énergie photovoltaïque et stockage au moyen de batteries à hydrogène. Il permettra à toute une communauté de bénéficier d'électricité, de jour comme de nuit. C'est la deuxième installation de ce type en France.
Focus sur GoFlex, le nouvel indice de flexibilité énergétique des bâtiments - Batiweb

Focus sur GoFlex, le nouvel indice de flexibilité énergétique des bâtiments

En décembre dernier, à l’occasion du SIMI, le Gimélec a présenté GoFlex, un nouvel indice dédié à la mesure du potentiel de flexibilité énergétique des bâtiments. La démarche, qui s’inscrit pleinement dans le cadre de R2G, première déclinaison du label R2S lancé par la SBA et Certivéa, est le fruit d’un travail collaboratif. Christophe Guyard, directeur grands comptes et relations institutionnelles chez Delta Dore nous en dit plus.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter