En Savoie, les professionnels du BTP bénéficient d'une déchetterie automatisée Vie des sociétés | 30.06.15

Partager sur :
L’entreprise Nantet Locabennes, avec le soutien de l’Ademe, et en partenariat avec l’entreprise savoyarde Appulz basée à Coise, vient d'inaugurer une déchetterie automatisée réservée aux professionnels pour le dépôt à toute heure de la journée de leurs déchets. Le gestion des déchets de chantier en est simplifiée et dispose ainsi d'une meilleure traçabilité. Explications.

Il s'agit d'une première nationale, et c'est en Savoie que cela se passe. Nantet Locabennes, lauréate en 2012 du prix de l’innovation « Entreprises et Environnement » délivré par le MEDDE et l’ADEME pour son unité de valorisation de déchets de plâtre récidive.

La spécialiste depuis plus de vingt ans de la gestion des déchets, vient d'imaginer un concept innovant de déchetterie automatisée pour favoriser le dépôt des déchets et en améliorer la gestion et la valorisation.

En pratique, la société fournit des badges d'accès aux professionnels souhaitant déposer ses déchets. Une fois identifié, l'usager est orienté vers une zone de vidage unique dont le gabarit est dimensionné pour les véhicules des professionnels. Il doit ensuite sélectionner, sur la borne, la nature du déchet déposé avant de pouvoir effectuer son déchargement, l'opération étant filmée pour s'assurer de la qualité du tri.

L'apport est pesé, et son poids édité sur un ticket que le professionnel va pouvoir conserver avec lui. Ce système propose une « réelle traçabilité », explique l'entreprise Nantet Locabennes dans son communiqué. « Il est de plus en plus réclamé au professionnel de maitriser ses déchets jusqu’à leur élimination finale. Il est donc envisageable qu’il répercute sur la facture finale de son maître d’ouvrage le coût exact lié à la gestion de déchets générés par le chantier grâce au ticket de pesée édité lors de chaque dépôt ».


Une fois le ticket en main, le bras vide ensuite automatiquement la benne collectrice dans la benne Ampliroll correspondant au déchet sélectionné.

Gain de temps

Ce système présente également un vrai « grain de temps », selon ses concepteurs. « Les horaires d'ouverture des déchetteries publiques ne correspondent pas toujours avec les horaires des professionnels », explique-t-elle. Ici, l'accès se fait 24h/24 et 7 J/7. Le tarif pour le dépôt des déchets dépend ensuite de la qualité du tri.

Le projet a été mené à bien avec la Communauté de Communes des Vallées d’Aigueblanche, en partenariat avec la société Appulz.

En France, les déchets issus du BTP représentent un gisement de près de 250 millions de tonnes par an. Or, seulement 40 % sont actuellement recyclés et valorisés, alors que la programmation de la loi sur la transition énergétique et environnementale fixe un taux de valorisation de 70 % à l'horizon 2020.

C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Loi anti-gaspillage : le CSCEE émet un avis sur deux mesures concernant le bâtiment

Loi anti-gaspillage : le CSCEE émet un avis sur deux mesures concernant le bâtiment

Le projet de loi anti-gaspillage sera présenté en Conseil des ministres au mois de juillet. Le texte, qui vise à « mieux produire, mieux consommer, moins gaspiller », se décline en quatre grands volets parmi lesquels une meilleure gestion des déchets. Le bâtiment est concerné via deux articles qui proposent de réformer le dispositif du diagnostic déchets avant démolition et de créer une REP appliquée au secteur. Consulté, le CSCEE publie ce jour un avis.
Point.P et Suez s’associent pour déployer le service Batireprise

Point.P et Suez s’associent pour déployer le service Batireprise

En 2017, Suez a lancé une nouvelle offre visant à faciliter la mise en conformité des distributeurs de matériaux avec l’obligation de reprise des déchets de leurs clients. Dès le lancement de « Batireprise », la société a trouvé en Point.P un allié de taille pour déployer le service. Vendredi 4 octobre, les deux associés ont inauguré, à Villeurbanne, une nouvelle déchèterie multiflux. Précisions.
Quels enjeux au recyclage de déchets de chantiers ?

Quels enjeux au recyclage de déchets de chantiers ?

En France les déchets issus du BTP représentent un gisement de près de 250 millions de tonnes par an. Seuls 40% sont actuellement recyclés et valorisés alors que la programmation de la loi sur la transition énergétique et environnementale fixe un taux de valorisation de 70% à l'horizon 2020. C'est dans ce contexte, que le partenariat entre le négociant de matériaux Raboni et le spécialiste du recyclage Paprec, débuté en 2004 a été reconduit pour cinq ans.
La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

Alors que le Gouvernement a publié, le 23 avril dernier, sa feuille de route économie circulaire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) annonce le lancement de deux outils à destination des artisans et entrepreneurs. Soutenus par l’Ademe, ils visent à accompagner le secteur dans la valorisation des déchets de second œuvre issus de site de démolition/réhabilitation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter