Finalcad alerte sur la nécessité de digitaliser le BTP (étude) Vie des sociétés | 12.06.18

Partager sur :
L'étude publiée ce 11 juin par Finalcad et le cabinet Roland Berger arrive à point nommé ! Portant sur la transformation numérique des chantiers, celle-ci met en évidence les contradictions qui continuent de freiner le secteur du BTP. En effet, de nombreux acteurs restent méfiants envers les nouvelles technologies, alors que l'avenir de la construction passera assurément par le digital, d'après le document. Tour d'horizon des principaux enseignements à tirer de cette enquête.
Si les grandes entreprises du Bâtiment prennent peu à peu le virage digital, les PME et TPE du secteur sont, elles, plus frileuses. Comme le révélait Batiweb dans une étude inédite publiée l'été dernier, 98% des artisans de la construction sont équipés d'au moins un équipement technologique. Pour autant, leur utilisation reste limitée ; pour preuve, seulement 58% des usagers disposent d'un site web.

Ce 11 juin, Finalcad est allé encore plus loin dans cette réflexion en publiant les résultats d'une enquête inédite menée avec le cabinet Roland Berger. Intitulée « Better, faster, stronger : Les chantiers de reconstruisent », elle part du simple postulat que « le nombre de chantiers dans le monde va doubler d'ici à 2030 ». Et alors que les professionnels du BTP sont soumis à de nombreuses contraintes (respect des budgets et des délais de livraison notamment), la digitalisation semble plus que jamais nécessaire afin de répondre à une demande croissante.

Néanmoins, d'après Finalcad, seulement 60% des entreprises du second œuvre utilisent des logiciels spécialisés. Elles sont même 52% dans les travaux publics et le gros œuvre. Du côté des équipements, si l'ordinateur et le smartphone s'en sortent bien (avec des taux de possession respectifs de 98% et 92%), les scanners 3D (5%), stations GPS (4%) et autres drones (1%) ont plus de mal à séduire les acteurs du Bâtiment.

« La transformation digitale n'est pas que technologique, elle est surtout humaine », nuance toutefois Finalcad. « On estime à 85% la part des collaborateurs qui travaillent chaque jour sur le terrain. Changer les pratiques installées demande du temps, de la présence et de la répétition. »

De nouvelles pratiques pour une gestion du chantier optimale

Loin de se contenter de dresser des constats, l'étude met aussi en lumière plusieurs recommandations afin d'accompagner les entreprises de la construction dans leur transformation numérique. En particulier, le document propose de collecter des données en temps réel sur les chantiers afin d'obtenir « une visibilité sur l'ensemble de la chaîne » et « de lancer ou non des actions correctrices immédiates ».

D'après Finalcad, le ''big data'' ne manque pas d'avantages, offrant notamment un gain de productivité indéniable. La société estime qu'un maximum de 50% de défauts peuvent être évités grâce à une meilleure exploitation des données. 4 heures de travail pourraient également être économisées, pour une réduction des coûts de l'ordre de 25%. « Avec de nombreuses données cumulées, il sera même possible d'anticiper la date de livraison », avance le rapport.

L'analyse des résultats de l'enquête témoigne d'ailleurs de l'intérêt des acteurs du BTP pour les données. 70% des entreprises historiques estiment qu'elles sont pertinentes, ainsi que 77% des start-ups. Du côté des autres innovations technologiques, la réalité virtuelle séduit particulièrement les grands groupes (75%), à l'inverse des jeunes pouces (29%) qui préfèrent se tourner vers l'intelligence artificielle (57%).

« Dans tous les cas, les entreprises devront se doter d'une compétence de data science pour pouvoir analyser les données, qu'elles soient collectées avec une solution interne ou externe, et les croiser avec d'autres systèmes d'informations de l'entreprise », conclut Finalcad.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« La Smart Data, ce sont des usages à inventer », Clément Guillon

« La Smart Data, ce sont des usages à inventer », Clément Guillon

Alors que le BTP est en pleine transition numérique, deux tiers des artisans de la construction n’utilisent toujours pas la donnée au quotidien. Pourtant, la data dispose de nombreux avantages, notamment économiques. En exclusivité, Clément Guillon, directeur général délégué de la start-up Verteego, nous livre les clés de la Smart Data, de ses fonctionnalités à ses atouts, en passant par la situation du marché en France.
L’innovation, un rouage essentiel à la formation des apprentis du BTP

L’innovation, un rouage essentiel à la formation des apprentis du BTP

Ce 15 janvier se tenait la première WinLab’ Conférence organisée par le réseau de l’apprentissage CCCA-BTP. L’organisme en a profité pour présenter les résultats d’une vaste étude intitulée "Les jeunes et l’innovation dans le BTP". Menée auprès de plus de 6 000 apprentis du secteur, l’enquête met en évidence leur appétence pour les nouvelles technologies (objets connectés, BIM, etc.), même si les compétences manuelles restent essentielles à l’exercice de leur fonction pour une majorité d’entre eux.
L’emploi repart à la hausse dans les secteurs liés à la construction (étude)

L’emploi repart à la hausse dans les secteurs liés à la construction (étude)

Après les résultats exceptionnels affichés par la construction en 2017, nombre d’entreprises et fédérations du secteur s’accordent à dire que la reprise est bien partie pour durer ! Un constat partagé par le cabinet de recrutement Hays, qui a publié ce 17 janvier la 8e édition de son étude de rémunération nationale en partenariat avec le site s’annonces RegionsJob. L’occasion de faire le point sur le marché de l’emploi dans le BTP.
Douze organisations professionnelles s’unissent pour créer ADN Construction

Douze organisations professionnelles s’unissent pour créer ADN Construction

En avril dernier, la Capeb, la FFB, l’Unsfa, Cinov et l’Untec avaient créé la surprise en quittant Mediaconstruct, association représentant BuildingSMART en France. Si aucun de ces organismes n’avait réellement tenu à s’exprimer à ce sujet, la situation a pris tout son sens ce 15 juin. En effet, douze organisations professionnelles se sont alliées pour donner naissance à ADN Construction, association visant à accompagner la transition numérique du BTP. Présentation de cette nouvelle entité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter