Formation professionnelle : le CCCA-BTP négocie et signe un accord GPEC inédit Vie des sociétés | 04.02.19

Partager sur :
Formation professionnelle : le CCCA-BTP négocie et signe un accord GPEC inédit
Le CCCA-BTP et les organisations syndicales représentatives de salariés ont signé un accord GPEC (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) « historique et inédit ». L’objectif, repenser les parcours de formation des collaborateurs des CFA du BTP et les accompagner dans leur montée en compétences pour proposer aux apprenants et aux entreprises une offre de services « élargie et enrichie ».
Pour répondre aux enjeux de la réforme professionnelle, le CCCA-BTP, qui anime le réseau national de l’apprentissage BTP, et les organisations syndicales représentatives de salariés ont signé un accord GPEC.

Cet accord, négocié et signé par le CCCA-BTP, se veut « historique et inédit ». Il s’inscrit dans le cadre des évolutions portées par la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, mais aussi du déploiement du plan stratégique du CCCA-BTP, Transform’BTP, adopté en 2017.

Il entre en vigueur ce 1er février pour une durée de trois ans et doit permettre de repenser le modèle pédagogique des CFA du BTP pour répondre aux besoins et aux attentes du marché.

« Avec la réforme de la formation professionnelle, l’apprentissage connaît une profonde mutation et de nombreux changements, dont un changement de modèle économique, en entrant de plain-pied sur le marché concurrentiel de la formation professionnelle en alternance », explique Didier Bouvelle, secrétaire général du CCCA-BTP.

« Le déploiement de plateformes de e-learning, comme le Learning management system (LMS) ou la formation ouverte et à distance (FOAD), les simulateurs numériques, les actions de formation en situation de travail, l’individualisation des parcours, ou encore la meilleure articulation entre formation professionnelle initiale et continue, sont autant de pratiques nouvelles, dont les opérateurs de formation sont invités à accélérer le développement. Cette mutation appelle un besoin de montée en compétences, mais aussi leur actualisation permanente au sein des associations régionales de CFA du BTP, qu’il est impératif d’impulser et d’accompagner », précise-t-il.

L’accord se veut en effet l’opportunité d’accompagner les parcours professionnels des 3 200 collaborateurs évoluant au sein des 77 CFA du BTP. « Concrètement, l’enjeu pour les CFA du BTP est d’être en capacité de proposer aux entreprises et aux apprenants une offre de services élargie et enrichie, en intégrant l’ensemble des leviers privilégiés par la réforme de l’apprentissage », souligne un communiqué.

Accompagner le salarié

L’ambition du GPEC est de maintenir et de renforcer « l’excellence » des activités déjà proposées par les CFA du BTP et d’en développer de nouvelles dans les perspectives de proposer une offre de formation professionnelle tout au long de la vie.

Il vient garantir un cadre commun à l’ensemble des salariés des associations régionales à gouvernance paritaire, tout en permettant à chacune d’elles de prendre en compte ses spécificités territoriales. Et va permettre aux CFA « d’appréhender collectivement » les questions de l’emploi et des compétences et de co-construire des solutions transversales répondant à l’ensemble des enjeux du secteur.

Anticiper les besoins en compétences des salariés

L’accord privilégie la logique de compétences : il identifie les compétences clés devant être maintenues, renforcées, développées ou acquises « au regard des activités que le réseau de l’apprentissage BTP ambitionne de développer ». « Le CCCA-BTP et les organisations syndicales représentatives des salariés considèrent en effet que les transformations en cours (numérique, comportements des apprenants, diversification des activités, développement de l’attractivité, etc.) sont de nature à impacter tous les métiers ».

L’accord vient aussi confirmer l’ambition du CCCA-BTP de faire réussir son réseau sur le marché de l’apprentissage et de « faire réussir l’ensemble des collaborateurs ». Pour ce faire, une nouvelle stratégie RH va être mise en place. « Le salarié sera au cœur du dispositif, en lui permettant d’être acteur de son évolution et de saisir les opportunités de développement professionnel, afin d’être pleinement en phase avec son parcours professionnel et d’assurer son employabilité ».

Un Observatoire paritaire des métiers et des compétences

L’accord met en place un Observatoire paritaire des métiers et des compétences qui sera composé d’un collège de salariés et d’un collège d’employeurs. Son rôle ? Identifier les évolutions (réglementaires, technologiques, organisationnelles, économiques, etc.) qui vont influer sur le secteur (emplois, métiers, qualifications, compétences), construire des outils pour la mise en œuvre de la GPEC, formuler des observations, préconisations et alertes, ou encore définir les modalités de transmission des informations par les associations régionales à gouvernance paritaire.

Pour faciliter le déploiement de l’accord, un ensemble d’outils clés sera créé et mis à disposition des associations dans le cadre de l’Observatoire des métiers et des compétences. Parmi eux, une cartographie actualisée des métiers du réseau de l’apprentissage, des fiches métiers, et une bibliothèque des activités.

L’accord GPEC fait également un rappel des différents dispositifs de développement des compétences prévus par la loi et traite de la mobilité professionnelle et géographique des salariés au sein du réseau national de l’apprentissage BTP.

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Prépa-apprentissage » : le CCCA-BTP va accompagner 17 000 jeunes

« Prépa-apprentissage » : le CCCA-BTP va accompagner 17 000 jeunes

En novembre 2018, le Gouvernement a lancé l'appel à projets « Prépa apprentissage ». L’objectif, créer un « sas » qui permette aux jeunes, et notamment les plus vulnérables, de mieux préparer leur entrée en apprentissage. Ce jeudi 21 janvier 2019, le ministère du Travail a annoncé l’ouverture des premières « prépa apprentissage » à partir du 1er mars. Le CCCA-BTP est l’un des lauréats de l’appel à projets. Il bénéficiera d’une subvention de près de 36M€.
Muriel Pénicaud rend visite aux apprentis du BTP CFA Vienne

Muriel Pénicaud rend visite aux apprentis du BTP CFA Vienne

Le 1er août 2018, l’Assemblée nationale a adopté définitivement la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel. Parmi les réformes prévues, celles de l’apprentissage et de la formation professionnelle. C’est dans ce cadre que Muriel Pénicaud, a visité, le 3 septembre dernier, le BTP CFA Vienne et le Campus des métiers (CMA 86) à Saint-Benoît. A cette occasion, la ministre du Travail est revenue sur les grands principes de la loi et a indiqué que sa mise en œuvre serait précisée par décrets avant la fin de l’année.
Partenariat entre la Fédération nationale compagnonnique des métiers du bâtiment et le CCCA-BTP

Partenariat entre la Fédération nationale compagnonnique des métiers du bâtiment et le CCCA-BTP

Quatre conventions de relation ont été signées entre les Associations Compagnons du Tour de France de quatre grandes régions françaises et le CCCA-BTP, réseau de l’apprentissage BTP, le mercredi 14 novembre. Un partenariat qui vise à renforcer la qualité de l’alternance ainsi que l’excellence des CFA formant aux métiers de la construction, en plus de répondre aux besoins du secteur. Le point sur les engagements pris des deux côtés.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter