Compte personnel de formation : des nouveaux outils disponibles dès novembre prochain Vie pratique | 14.01.19

Partager sur :
Compte personnel de formation : des nouveaux outils disponibles dès novembre prochain
Promulguée le 5 septembre 2018, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel est venue réformer le Compte personnel de formation qui sera désormais alimenté en euros et non en heures. Le 11 janvier dernier, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud et le directeur général de la Caisse des Dépôts, Éric Lombard, ont signé la convention permettant d’engager les travaux de mise en œuvre du nouveau dispositif. Précisions.
Nouveau dispositif, nouvelles responsabilités. Vendredi 11 janvier, Muriel Pénicaud et Éric Lombard ont signé une convention permettant à la Caisse des Dépôts d’engager des travaux de mise en œuvre du nouveau Compte personnel de formation.

La Caisse des Dépôts qui avait la gestion du système d’information de l’ancien dispositif, en devient aujourd’hui l’opérateur technique et financier.



Une application disponible dès l’automne prochain 

Dans un communiqué, Michel Yahiel, directeur des retraites et de la solidarité de la Caisse des Dépôts, rappelle : « L’esprit de la loi est de créer une société de compétences afin de rendre la France plus compétitive au niveau international ».

Pour accompagner au mieux les actifs dans leur formation, la loi prévoit la mise en place d’un site et d’une application numérique. « Chaque actif disposera ainsi sur son smartphone d’un parcours individualisé permettant d’accéder directement au catalogue de formations, de s’inscrire à la formation de son choix et de mobiliser les financements », précise la Caisse des Dépôts.

« L’appli PCF va rendre la formation accessible à chaque salarié et à chaque demandeur d’emploi. Il suffira de quelques clics pour choisir sa formation et s’inscrire, sans autorisation, intermédiaire ou dossier administratif. C’est un dispositif sur-mesure pour le plus grand nombre de nos concitoyens et pour que chacun ait la liberté de choisir son avenir professionnel grâce aux moyens technologiques les plus modernes », déclare la ministre du Travail.

La Caisse des Dépôts assurera le fonctionnement du service en ligne, la centralisation des données ainsi que la gestion des ressources financières. Deux fonds dédiés (contributions obligatoires et contributions volontaires) permettront le paiement des organismes de formation. Le nouveau dispositif sera disponible progressivement à partir de novembre 2019.

Un CPF alimenté en euros

Chaque actif disposera sur son CPF de 500 € par an pour se former et 800 € pour les moins qualifiés, soit respectivement 5 000 € et 8 000 € sur dix ans. « Les personnes à mi-temps, à 80% des femmes, bénéficieront des mêmes droits à la formation que les salariés à temps plein », indique le ministère dans un communiqué.

L’État estime à 30 millions, le nombre de comptes qui devraient être crédités. Ce nouveau dispositif vise plusieurs objectifs : adapter les compétences des salariés aux évolutions du marché du travail et aux nouveaux métiers qui en découlent ; réduire la fracture sociale « car seulement 6% des ouvriers disent pouvoir choisir une formation, contre 25% des cadres ». Des inégalités que pointent le gouvernement : « Aujourd’hui, l’heure de formation continue d’un cadre est plus chère que celle d’un ouvrier ou d’un employé, il s’agit de justice sociale », souligne Muriel Pénicaud.

A l’occasion de la signature de la convention, Éric Lombard a précisé : « La Caisse des Dépôts mobilise son expertise pour lutter contre les inégalités sociales et les inégalités des chances. Grâce à l’innovation déployée par les équipes, ce magnifique projet citoyen va transformer profondément le paysage de la formation professionnelle en France. Je suis fier que la Caisse des Dépôts devienne un acteur de référence de ce secteur essentiel ».

La part dédiée au compte personnel de formation dans le budget total de la France et pilotée par la Caisse des Dépôts s’élève 2 milliards d’euros

R.C
Photo de une : Twitter Officiel @Eric_R_Lombard
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le Compte Personnel de Formation (CPF), un dispositif encore trop méconnu

Le Compte Personnel de Formation (CPF), un dispositif encore trop méconnu

Le compte personnel de formation (CPF) est l’une des mesures phares de la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle. Alors que le gouvernement a récemment annoncé que son fonctionnement allait être modifié, le dispositif est-il bien compris par les professionnels du BTP ? Si l’on en croît un sondage réalisé par MisterTemp’, la réponse est non. L’enquête révèle en effet que 76% des interrogés n’ont pas connaissance des opportunités offertes par le CPF.
« Prépa-apprentissage » : le CCCA-BTP va accompagner 17 000 jeunes

« Prépa-apprentissage » : le CCCA-BTP va accompagner 17 000 jeunes

En novembre 2018, le Gouvernement a lancé l'appel à projets « Prépa apprentissage ». L’objectif, créer un « sas » qui permette aux jeunes, et notamment les plus vulnérables, de mieux préparer leur entrée en apprentissage. Ce jeudi 21 janvier 2019, le ministère du Travail a annoncé l’ouverture des premières « prépa apprentissage » à partir du 1er mars. Le CCCA-BTP est l’un des lauréats de l’appel à projets. Il bénéficiera d’une subvention de près de 36M€.
L’AFPA et OPCALIA signent leur 1er accord cadre national de partenariat

L’AFPA et OPCALIA signent leur 1er accord cadre national de partenariat

Afin d’accompagner les actifs, salariés ou demandeurs d’emploi particulièrement affectés par la crise économique, l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) et OPCALIA, 3ème collecteur français au titre de la formation professionnelle continue, signent leur 1er accord cadre national de partenariat d’une durée de deux ans.
La formation au coeur d’un partenariat entre Constructys et Bouygues

La formation au coeur d’un partenariat entre Constructys et Bouygues

Constructys OPCA de la Construction a annoncé ce 10 janvier la signature d’un partenariat avec Bouygues Bâtiment Île-de-France Ouvrages Publics afin de donner un nouvel élan au Compte personnel de formation (CPF). Objectif : permettre à 72 salariés de Bouygues de bénéficier d’une formation certifiante en vue de l’obtention de deux Certifications de compétences professionnelles pour le titre d’Agent d’entretien du bâtiment. Tous les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter