ConnexionS'abonner
Fermer

Geberit : après une année 2023 compliquée, 2024 ne s’annonce pas plus réjouissante

Publié le 17 janvier 2024

Partager : 

Geberit, fabricant suisse d’équipements sanitaires, vient de publier ses résultats pour l’année 2023 et fait part de ses prévisions pour 2024. Baisse des ventes suivie d’une contraction de son chiffre d’affaires, l’année passée a été compliquée pour l’entreprise suisse. Et la tendance n’est pas à l’optimisme pour l’année en cours.
Geberit : après une année 2023 compliquée, 2024 ne s’annonce pas plus réjouissante - Batiweb

Même si 2023 s’est mieux terminé pour le fabricant suisse d’équipements sanitaires Geberit, l’année passée reste une année moribonde pour l’entreprise helvétique. Geberit vient de publier son chiffre d’affaires de 2023. Malgré un léger rebond au quatrième trimestre, celui-ci s’est contracté de 9,1 % l’année passée, à 3 milliards de francs suisses (3,2 milliard d’euros), indique-t-il dans un communiqué.

Des difficultés qui s’expliquent notamment par une hausse des taux d’intérêt et par l’appréciation du franc suisse, qui ont réduit le chiffre d’affaires de l’entreprise de 147 millions de francs.

Sans prendre en considération les effets de change, les ventes du fabricant suisse ont chuté de 4,8 % par rapport à l’année précédente, un recul moins important que ce qui avait été prévu. Les analystes interrogés par l’agence suisse AWP tablaient en effet sur une chute moyenne de 5,4 %.

Comme souligné plus haut, seul le quatrième trimestre a été fructueux, avec un chiffre d’affaires en augmentation b par rapport au dernier trimestre 2022, à 694 millions de francs, enregistrant une croissance de 8,3 %.

Seules les ventes du groupe suisse ont été dévoilées, ce dernier n’a pas encore fourni de prévisions chiffrées pour 2024, en attendant la publication de ses résultats complets, prévue pour le 13 mars. Mais même en l’absence de prévisions concrètes, le fabricant de douches, toilettes et vasques pour salle de bains se montre d’ores et déjà pessimiste pour le secteur pour 2024.

 

Pas de grands motifs d’espoirs pour 2024…

 

Geberit estime dans son communiqué que compte tenu « des conditions macro-économiques difficiles » et « des risques géopolitiques », le secteur de la construction devrait « décliner dans l’ensemble ».

« Durant les deux dernières années, l’augmentation des coûts de construction et les taux d’intérêts ont significativement freiné la demande dans le secteur européen de la construction, en particulier dans le secteur des nouvelles constructions », ajoute le groupe, qui réalise la plus grande partie de son chiffre d’affaires en Europe.

Les espoirs penchent davantage vers la rénovation selon Geberit, qui souligne que ce segment contribue à 60 % de ses ventes. L’optimisme est tout de même de rigueur concernant la demande pour ses propres équipements.

« Malgré ces prévisions négatives pour le secteur européen de la construction en 2024, la réduction attendue des taux d’intérêt en cours d’année ainsi que la tendance structurelle en faveur des standards sanitaires plus élevés devraient stimuler positivement la demande », indique le fabricant suisse.

 

Jérémy Leduc (avec AFP)

Photo de une : Adobe Stock

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.