GRDF et l’INRA souhaitent développer la méthanisation agricole Vie des sociétés | 28.02.18

Partager sur :
GRDF et l’Institut national de la recherche agricole (Inra) ont signé une convention de partenariat visant à favoriser l’insertion de la méthanisation dans les pratiques agricoles. L’initiative répond à l’ambition de porter à 30% la part de gaz vert dans les réseaux à l’horizon 2030. La méthanisation est un « véritable enjeu de la transition énergétique » rappellent les signataires.
Philippe Mauguin, PDG de l’Inra et Edouard Sauvage, Directeur général de GRDF, ont signé, le 22 février dernier, une convention ayant pour objectif de contribuer à la valorisation et au développement de la méthanisation agricole au cœur des territoires.

Dans un communiqué, les signataires rappellent que l’objectif pour 2030 est de porter à 30% la part de gaz vert dans les réseaux. « La signature de cet accord officialise une volonté de valoriser le biométhane et de faciliter sa production sur les exploitations agricoles puis son injection dans le réseau du gaz naturel », explique Philippe Mauguin.

Edouard Sauvage souligne lui que le « potentiel de méthanisation agricole est important dans notre pays. Cette convention avec un partenaire de référence comme l’Inra témoigne de notre volonté de développer un partage de connaissance et d’expériences afin de répondre efficacement au besoin de la méthanisation en ligne » avec les objectifs fixés.

Le partenariat prévoit un accompagnement plus important de la filière agricole dans le développement de cultures intermédiaires et notamment dans la valorisation des digestats grâce à des études d’impacts environnementaux. Il constitue ainsi « un premier jalon vers une connaissance approfondie et un meilleur suivi des enjeux de la méthanisation, ainsi que des processus qui lui sont associés pour la filière agricole ».

L’action conjointe vise également à contribuer à l’amélioration des processus de méthanisation et à permettre une caractérisation plus poussée des ressources en biomasse nécessaires à la mise en œuvre de projets.

Une expérience partagée

A travers cette convention, GRDF s’engage à partager son expérience et son expertise au travers de trois thématiques : l’accompagnement des agriculteurs dans la mise en place d’une unité de méthanisation, un retour d’expérience des agriculteurs sur leur exploitation et l’impact de la méthanisation sur leur activité, le recueil des attentes des agriculteurs méthaniseurs en matière de simplification des démarches.

De son côté, l’Inra s’engage à une meilleure valorisation des digestats, à faciliter les retours d’expériences sur les cultures intermédiaires et à proposer des améliorations techniques concernant le processus de méthanisation afin de l’optimiser pour un développement à grande échelle.

« Cette convention va nous permettre d’avancer conjointement sur une thématique primordiale et de favoriser une avancée tant technique qu’humaine puisque notre objectif principal sera de rendre le processus de méthanisation plus simple et donc plus accessible sur l’ensemble du territoire », conclut Philippe Mauguin.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les énergies renouvelables, une opportunité pour les agriculteurs

Les énergies renouvelables, une opportunité pour les agriculteurs

Une étude publiée jeudi par l’Ademe révèle que le monde agricole a contribué à la production de 20% des énergies renouvelables nationales en 2015, une production qui a représenté un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros. Les EnR se veulent ainsi une source importante de revenus pour les agriculteurs (jusqu’à 15 000 € annuels) qui s’imposent désormais comme des acteurs incontournables de la transition énergétique. Précisions.
Etude : Vers un mix de gaz 100% renouvelable en 2050 ?

Etude : Vers un mix de gaz 100% renouvelable en 2050 ?

A l’occasion des Assises européennes de la transition énergétique, l’Ademe, GRDF et GRTgaz ont publié une étude sur la faisabilité technico-économique d’un gaz d’origine 100% renouvelable. Pour ce faire, trois grandes filières de production ont été évaluées : la méthanisation, la pyrogazéification et le power-to-gas. Parmi les 4 scenarii présentés, 3 correspondent à un mix gaz 100% renouvelable. Tous les détails.
GRDF et WWF France veulent accélérer le développement du biométhane

GRDF et WWF France veulent accélérer le développement du biométhane

GRDF et WWF France viennent de nouer un partenariat pour accélérer le développement du gaz renouvelable durable. Cet engagement portera sur les différentes étapes de la chaîne de valeur du biométhane ainsi que sur les nouvelles sources de financement pour ce gaz vert. Il vise l’émergence de pratiques agricoles susceptibles de fournir les matières premières organiques nécessaires à la méthanisation et l’intégration des projets dans les territoires.
La Capeb et GRDF partenaires pour l'efficacité énergétique

La Capeb et GRDF partenaires pour l'efficacité énergétique

Permettre aux chauffagistes de monter en compétence sur les thématiques liées à l'efficacité énergétique : tel est l'objectif du partenariat entre la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) et GRDF, qui a été reconduit ce 3 mai. Dans ce cadre, de nouveaux outils de formation verront bientôt le jour afin d'accompagner et sensibiliser les chefs d'entreprise artisanale de demain. Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter